Claude Pacheteau

Journée mondiale des câlins : votre chien aussi les adore

Le chien fait partie de la famille. Lui aussi peut donc participer à la Journée mondiale des câlins qui se déroule tous les ans le 21 janvier. Mais inutile pour votre compagnon à quatre pattes d'attendre cette date pour faire preuve de son affection ! Pourquoi les chiens aiment-ils autant les câlins ? Quels en sont les bienfaits pour lui et l'humain ? Comment bien câliner son chien, sans excès ? Autant de questions auxquelles vous trouvez les réponses dans cet article. 

21 janvier : c'est la journée mondiale des câlins que les chiens aussi vont adorer  

Chaque année le 21 janvier, c'est la Journée mondiale des câlins ou "Hug Day". Cette fête est née aux États-Unis dans les années 70 et se célèbre désormais dans le monde entier. Elle a pour but de nous encourager à échanger des câlins de manière spontanée. Les chiens, en tant qu'animaux de compagnie affectueux et membres à part entière de la famille, peuvent donc participer ! 

En effet, certaines races sont particulièrement réceptives aux câlins. Aussi, pourquoi ne pas faire une séance de câlins avec votre meilleur ami à quatre pattes en cette journée spéciale. Une de plus ! Cependant, il est toujours important de respecter le confort et le consentement de l'animal lors de ces moments de tendresse.

Les câlins ne sont pas seulement bénéfiques pour le moral, ils ont aussi des bienfaits scientifiquement prouvés sur la santé, en agissant comme des anti-stress et anti-déprime. De plus, ils aident à extérioriser nos émotions en douceur et à transmettre de bonnes ondes à notre entourage.

Alors, profitez de cette journée pour partager des moments de tendresse avec votre chien, tout en respectant son espace et son bien-être.

Pourquoi les chiens aiment-ils les câlins ?

Votre compagnon adore les récompenses, les promenades quotidiennes, mais aussi les câlins. L'affection pour les câlins chez nos amis les chiens se manifeste par des raisons variées et souvent liées à leur nature profonde.

D'abord, il faut noter que les chiens sont des animaux sociaux par essence. Dans la nature, ils ont tendance à rester en groupe, souvent en se blottissant les uns contre les autres pour se réchauffer ou se protéger. Le câlin chez le chien serait donc une forme d'imitation de ce comportement naturel.

De plus, le câlin est un moyen privilégié pour le chien d'exprimer son affection et son attachement envers son maître, de "tomber amoureux" en quelque sorte. C'est aussi un moyen pour lui de se sentir en sécurité et de renforcer les liens qui l'unissent à son propriétaire.

Toutefois, il faut noter que même si de nombreux chiens aiment et réclament les câlins, tous ne les apprécient pas de la même manière et certains peuvent même se sentir mal à l'aise ou menacés. Il est donc essentiel de bien observer le comportement de son chien et de respecter ses limites.

Pourquoi mon chien me fait beaucoup de câlins ?

Si votre chien vous fait beaucoup de câlins, il se peut qu'il ressente un besoin de proximité avec vous. En effet, en tant qu'animaux de meute, les chiens cherchent souvent le contact physique pour assurer leur sécurité et leur confort. Cela peut être particulièrement vrai si votre chien a une relation d'attachement forte avec vous, ce qui peut l'amener à vous suivre partout et à rechercher constamment votre contact.

De plus, si vous répondez positivement à ses câlins (par exemple, en lui donnant des caresses ou des friandises), votre chien peut associer ce comportement à une récompense, ce qui l'encourage à le répéter. Enfin, certains chiens peuvent être plus câlins en raison de leur tempérament individuel ou de leur race.

Il existe en fait plusieurs raisons pour lesquelles votre chien vous fait beaucoup de câlins. L'envie de montrer son affection en est une, tout comme l'anxiété de séparation. Les chiens sont des animaux de meute qui ressentent un besoin naturel de rester proche de leurs congénères.

Comment bien faire des câlins à votre chien ?

Avant toute chose, il est essentiel de respecter l'espace personnel de votre chien et de comprendre qu'un câlin doit être un moment de joie et non de contrainte. Voici quelques conseils à suivre :

- Observez son langage corporel : un chien qui est à l'aise avec le contact physique aura tendance à se détendre et à montrer des signes de joie. Si votre chien semble tendu ou inconfortable, il vaut mieux arrêter.

- Commencez doucement : approchez-vous calmement de votre chien et commencez par un toucher doux avant de progresser vers un câlin plus complet.

- Respectez ses préférences : certains chiens aiment être caressés derrière les oreilles, d'autres sur le ventre. Apprenez à connaître les préférences de votre compagnon.

- Surveillez les signes de joie : si votre chien semble heureux et détendu, c'est un bon indicateur que vous faites bien les choses.

N'oubliez pas : chaque chien est unique et il est important d'ajuster votre approche en fonction des besoins et des préférences de votre animal.

Comment savoir si votre chien aime vraiment être câliné ?

Pour déterminer si votre chien apprécie vraiment les câlins, il est primordial d'observer son langage corporel. Un chien détendu, qui remue la queue, qui vient spontanément se blottir contre vous ou qui cherche le contact physique est probablement un chien qui aime les câlins.

Par contre, si votre chien présente des signes de stress comme le léchage des lèvres, le bâillement, l'œil de baleine (lorsque le blanc de l'œil est visible) ou une tension dans les oreilles ou la bouche, c'est qu'il est probablement mal à l'aise.

Le contact visuel peut également être un signe que votre chien vous aime et apprécie votre proximité. Les léchages et les signes de joie à votre arrivée sont d'autres indicateurs d'affection.

Quels sont les bienfaits des câlins pour le chien et son maître ?

Les câlins contribuent au bien-être du chien

Les câlins, en plus de renforcer le lien affectif avec votre chien, ont des effets bénéfiques pour son bien-être. Cela été scientifiquement prouvé. L'un des plus notables est la libération d'ocytocine, aussi connue comme l'hormone du bien-être. Cette hormone, sécrétée lors des contacts physiques affectueux comme les câlins, aide à réduire le stress et l'anxiété chez l'animal.

C'est également le cas pour d'autres hormones comme les endorphines, la sérotonine et la dopamine, qui contribuent ensemble à une meilleure santé mentale du chien :

- L'ocytocine procure une sensation de bonheur et renforce l'attachement.

- Les endorphines agissent comme des analgésiques naturels.

- La sérotonine régule l'humeur, le sommeil et l'appétit.

- La dopamine est associée au plaisir et à la récompense.

Ces hormones agissent également sur le bien-être des humains, rendant les câlins bénéfiques pour les deux parties.

Les câlins renforcent le lien entre le chien et son maître

Les câlins peuvent être un outil précieux pour renforcer le lien entre le maître et le chien. En effet, ils ont le pouvoir de créer un sentiment de sécurité et de proximité, favorisant ainsi des liens émotionnels forts.

Cependant, il est essentiel de comprendre que chaque chien est unique et que tous ne réagissent pas de la même manière aux câlins. Certains chiens peuvent être plus réceptifs et apprécier ces moments de tendresse, tandis que d'autres peuvent se sentir mal à l'aise. Il est donc crucial de respecter les préférences de votre chien et d'adapter votre comportement en conséquence.

Les bienfaits d'un chien câlin pour le développement de l'enfant

L'interaction entre un enfant et un chien peut apporter de nombreux bienfaits pour le développement de l'enfant. En premier lieu, un chien câlin peut aider à développer l'empathie chez l'enfant. En effet, l'enfant apprend à comprendre et à respecter les sentiments de son animal de compagnie.

De plus, la présence d'un chien peut favoriser le développement des habiletés sociales de l'enfant. Il apprend à interagir avec son chien, ce qui peut faciliter ses interactions avec d'autres enfants et adultes.

En outre, le chien peut aussi aider à réduire le stress chez l'enfant. L'ocytocine, aussi appelée l'hormone du câlin, est libérée lors des contacts physiques avec le chien. Cela peut entraîner une réduction de l'anxiété et une augmentation du sentiment de bien-être chez l'enfant.

Enfin, le chien peut avoir un effet positif sur le bien-être psychologique de l'enfant, en favorisant son estime de soi. L'enfant se sent valorisé et important lorsqu'il prend soin de son chien.

Il demeure impératif de choisir un chien adapté à l'âge et au tempérament de l'enfant, et de toujours superviser leurs interactions pour assurer la sécurité de tous. Et ce quelle que soit la race à laquelle appartient le chien et quelle que soit sa taille.

Pourquoi certains chiens sont-ils plus câlins que d'autres ?

L'éducation et le vécu du chien jouent un rôle primordial. Tout dépend du type d'environnement dans lequel le chien a grandi. Un chien qui a évolué dans un environnement affectueux et qui a été habitué dès son plus jeune âge aux contacts physiques réguliers sera plus enclin à rechercher les câlins.

Par ailleurs, un chien malmené ou frappé risque fort d'associer la main de l'homme à une menace. Il faudra du temps et de la patience pour regagner sa confiance. Les nombreux exemples de chiens "difficiles" qui ont été adoptés et qui sont devenus des amours prouvent que cela est possible. 

Enfin, la personnalité individuelle du chien est également déterminante. Comme les humains, chaque chien a son propre caractère et ses propres préférences. Certains peuvent être de véritables "têtes de mule" et préférer les moments de jeu aux moments de tendresse.

Il est donc essentiel de respecter ces différences et de ne jamais forcer un chien à être câlin s'il n'en a pas envie. 

Quelles sont les races de chiens parmi les plus câlines ?

Il est impossible de dire avec certitude que telle race est plus câline que telle autre même si certaines sont réputées pour cela, tant de facteurs sont à prendre en compte.

Aussi, ne nous en voulez pas si la race de votre chien ne figure pas dans ces quelques exemples parmi les très nombreuses races à être réputées pour leur grande gentillesse et leur propension à adorer les câlins !

Citons entre autres : 

- Le Coton de Tuléar 

- Le Golden Retriever 

- Le Labrador

- Le Berger Australien

- Le Carlin

- Le Shih Tzu

- Le Cavalier King Charles

- Le Colley...

Comment rendre un chien câlin ?

Pour rendre un chien câlin, il faut d'abord établir une relation de confiance avec lui. Pour cela, respectez ses signaux d'apaisement et soyez toujours bienveillant envers lui.

Ensuite, favorisez les moments de tendresse en lui offrant des caresses douces et apaisantes. Privilégiez des zones moins sensibles comme le côté du corps ou la base de la queue.

En outre, utilisez les récompenses pour l'inciter à apprécier les contacts physiques. Par exemple, offrez-lui une friandise chaque fois qu'il se montre réceptif à vos caresses.

Enfin, soyez patient et persévérant. Certains chiens peuvent mettre du temps à s'habituer aux câlins, surtout s'ils n'y ont pas été habitués dès leur plus jeune âge car n'ayant pas reçu une bonne socialisation.

Ne pas trop câliner son chien tout de même !

Bien qu'il soit tentant de couvrir votre chien d'affection, il est aussi crucial de comprendre que le câlin excessif peut causer de l'inconfort, voire du stress à votre compagnon à quatre pattes.

Tous les chiens ne sont pas égaux face aux câlins : certains apprécieront ces moments de tendresse tandis que d'autres pourraient se sentir oppressés. Un chien peut percevoir un câlin comme une forme de domination, ce qui peut le rendre anxieux. De plus, la sur-stimulation suite à un câlin peut entraîner une réaction de défense de la part de l'animal.

Il est donc préférable de doser les câlins et de respecter le langage corporel de votre chien et les signaux d'apaisement qu'il peut vous envoyer. 

L'excès de câlins peut également mener à un comportement d'hyperattachement chez votre chien. Cela peut s'exprimer par une dépendance excessive à votre présence et une anxiété de séparation lorsque vous n'êtes pas là. Cet attachement excessif peut perturber l'équilibre de votre chien et nuire à son bien-être. Il est donc recommandé de :

- Varier les moments d'affection avec des moments de jeu et d'exercice physique.

- Encourager l'indépendance de votre chien en lui offrant des moments de solitude et d'autonomie.

- Récompenser les comportements de confiance et d'indépendance de votre chien. 

Ainsi, vous pourrez construire une relation saine et équilibrée avec votre compagnon, basée sur le respect mutuel et la compréhension de ses besoins.

Gérer un chien qui n'aime pas les câlins 

Si votre chien n'apprécie pas les câlins, il est essentiel de respecter son espace et sa personnalité. Ne forcez jamais un câlin, cela pourrait le stresser ou l'effrayer. Certains chiens peuvent percevoir les câlins comme une forme d'oppression ou de domination.

- Comprenez que l'expression de l'affection varie d'un chien à l'autre : certains préfèrent les jeux, les promenades ou simplement être dans la même pièce que vous.

- Soyez à l'écoute de son langage corporel : s'il se détourne, évite le contact visuel ou semble tendu, c'est qu'il n'est pas à l'aise.

- Proposez des alternatives aux câlins : des caresses douces sur des zones qu'il apprécie, des mots gentils ou une friandise peuvent exprimer votre affection sans le mettre mal à l'aise.

- Si votre chien a subitement cessé d'apprécier les câlins, cela peut être le signe d'un malaise ou d'une maladie. Consultez un vétérinaire pour faire le point.

Chien et chat : qui est le plus câlin ?

Du chien ou du chat, qui est le plus câlin ? Cette question suscite de nombreux débats. D'un côté, les chiens sont souvent considérés comme de grands affectueux, prêts à démontrer leur amour envers leur maître à tout moment. De l'autre, les chats peuvent également se montrer très câlins, bien que leur indépendance soit parfois interprétée comme de la distance par certains.

Certaines races sont connues pour leur côté câlin. Le Siamois, le Maine Coon ou encore le Ragdoll sont par exemple souvent cités comme étant parmi les plus affectueux. Tout comme les chiens, ces chats apprécient les moments de tendresse et de proximité avec leur propriétaire.

Cependant, il est important de noter que pour les chats aussi, chaque animal est unique, et le caractère câlin d'un animal peut varier.

 

En conclusion :

La Journée mondiale des câlins ne se destine pas seulement aux humains ! Nos meilleurs amis à quatre pattes, les chiens - mais aussi les chats et les NAC -, sont également friands de cette marque d'affection. Selon leur race, certains sont même particulièrement réceptifs ! Quel que soit votre chien, il est important de bien comprendre et respecter leur espace vital. N'oublions pas que les câlins doivent être consentis, même pour nos amis les chiens.

 

*Source : Science et Avenir, 28/04/2016.

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos : 123RF