layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Chien et enfant : les règles à suivre

Chien et enfant : les règles à suivre

Article publié le : 23/09/2015

Il n’y a pas plus ou moins de précautions à prendre chez un chien de grande taille qui vit aux côtés d’un enfant que s’il s’agissait d’un petit chien. C’est une question de bon sens, tout simplement, qui doit régir les rapports du chien et de l’enfant pour une cohabitation parfaite. Il y a des choses à faire et à ne pas faire et c’est aux parents d’apprendre et de faire appliquer certaines règles de vie.  

Le risque zéro n’existe pas dans une relation chien-enfant.

Mais il n’y a pas plus à craindre ou à redouter d’un gros chien que d’un chien de petite taille. La seule chose qui différencie les molosses et les grands chiens des autres, c’est qu’en cas de problème, compte tenu de leur gabarit et de leur force, les conséquences peuvent être multipliées par dix. 

L’essentiel, pour une bonne cohabitation, est d’établir pour tous les règles à suivre au sein de la maison.

Cette tâche incombe aux parents. Même si le chien est le gros nounours pour l’enfant de la maison, même s’il est son confident, son copain de jeu, il ne saurait se substituer à une nounou ou à un pote ! 


Le chien reste un chien, avec ses propres codes de communication. Qu’il soit gros ou petit, on ne laisse en aucune façon un chien seul en compagnie d’un enfant (ou d’un groupe d’enfants).

C’est la première des choses à retenir et à appliquer en toute circonstance, quitte à devoir enfermer le chien dans une autre pièce le temps pour les parents de faire une chose qui les empêchent d’avoir l’œil sur eux. 


Les chiens inconnus ne sont pas nécessairement comme "son" chien


Il faut que les parents apprennent à l’enfant à respecter le chien. Et lui faire également comprendre que des chiens inconnus n’auront peut-être pas les mêmes réactions non plus que « son » chien. La prudence vaut aussi à l’extérieur de la maison. 

L’enfant doit savoir qu’un chien a besoin d’être au calme pour manger, qu’il n’a parfois pas envie qu’on vienne le déranger durant son sommeil ou qu’on lui tire les oreilles par surprise ! 

On ne joue pas non plus n’importe comment. Lorsque l’enfant se présente à quatre pattes devant le chien en braillant, il y a aussi de quoi déconcerter l’animal et peut le mener à réagir plus ou moins violement. Il le fait comme il le ferait avec un chiot qui viendrait l’agacer un  peu trop et les cris et les pleurs peuvent alors pousser le chien a ne pas lâcher sa prise voire à l’accentuer. Le chien ne doit pas être pris pour un cheval non plus ! 

D’où encore une fois l’importance de ne pas laisser seul un enfant avec un chien. Le chien, même s’il connaît et respecte l’enfants ou les enfants de son foyer, ne les place pas sur le même plan au niveau hiérarchique. Son chef de meute, c’est son maître, ou sa maîtresse. 

A chacun sa place

Certains chiens sont plus souples que d’autres, cela ne fait aucun doute. Nous en connaissons qui acceptent, avec même une grande joie de partager, leur panier ou leur couche en compagnie d’un enfant. Il ne faut pas chercher systématiquement à instaurer ce genre de situation. 

Chacun doit au bout d’un moment garder sa place. Un chien, aussi gentil soit-il, reste un chien !

 



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien et chat

 

Photo : Cynoclub - Fotolia.com

Éducation chiot
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure