Juliette Garnodier

Luxation de la rotule chez le chien

La luxation de la rotule est une affection orthopédique touchant fréquemment les chiens, notamment les races de petite taille. Elle peut avoir diverses origines, et différents grades en fonction de la sévérité des symptômes. La prise en charge thérapeutique (médicaments, chirurgie) va dépendre du contexte. Nous allons détailler les caractéristiques de cette pathologie, afin de mieux la reconnaître et la diagnostiquer.

Qu'est-ce que la luxation de la rotule chez le chien ? 

La rotule, également appelée patelle, est un petit os qui se trouve à l’avant du genou. Elle se trouve dans une gouttière, appelée la trochlée, qui lui permet de coulisser de bas en haut le long du fémur, sans s’écarter à gauche et à droite. Elle assure la flexion et l’extension correcte de l'articulation du genou.

Il y a luxation de la rotule lorsqu’elle sort d’un côté ou de l’autre de cette gouttière. Cette luxation peut être médiale (vers l’intérieur du genou, la plus fréquente) ou latérale (vers l’extérieur). 

Les origines de la luxation de rotule chez le chien peuvent être multiples :

- Hérédité : la luxation de rotule peut être génétique et transmise de génération en génération chez certaines races de chiens.

- Développement anormal : des anomalies dans le développement osseux peuvent affecter la morphologie du genou et causer une luxation de rotule (dysplasie de la hanche).

- Traumatismes : des traumatismes tels qu'une chute ou un impact peuvent endommager les ligaments et les muscles autour du genou, ce qui peut entraîner une luxation de rotule.

- Obésité : l'obésité peut entraîner une surcharge de poids sur les articulations et les ligaments du genou, augmentant ainsi le risque de luxation de rotule.

- Activité physique excessive : les chiens qui pratiquent des activités physiques intenses, comme sauter ou courir, peuvent être plus sujets aux luxations de rotule.

La luxation de rotule peut également être le résultat d'une combinaison de ces facteurs de risque.

Elle concerne généralement les petits chiens, où les 2 rotules sont souvent touchées :

- le Chihuahua,

- le Yorkshire Terrier,

- le Boston Terrier,

- le Caniche miniature,

- le Bichon frisé, le Bulldog Anglais,

- le Cavalier King Charles,

- le Cocker Spaniel,

- le Lhassa Apso,

- le Pinscher nain,

- le Spitz Nain Allemand (Loulou de Poméranie, Poméranien).

Les grands chiens sont aussi affectés, notamment le Labrador, le Golden Retriever, l’Akita Inu.

La luxation va être gradée de 1 à 4 en fonction de sa sévérité.

Quels sont les stades et degrés de la luxation de rotule ?

On évalue la gravité d'une luxation de rotule en fonction de sa fréquence, de sa réversibilité et de sa stabilité. La luxation peut être permanente ou occasionnelle, réductible (la rotule peut spontanément revenir en place ou être remise en place manuellement) ou non, coercible (la rotule tient en place une fois remise) ou non.

Selon ce système de gradation, on peut classifier une luxation de rotule en :

- Grade 1 : la luxation est rare et peut être remise en place manuellement. La rotule revient spontanément en place et tient en position.

- Grade 2 : la luxation est occasionnelle et peut se produire spontanément. Cependant, elle peut être remise en place manuellement et tient en position.

- Grade 3 : la luxation est permanente mais peut être réduite par manipulation. Cependant, la rotule ne tient pas en place et se déloge à nouveau.

- Grade 4 : la luxation est permanente et ne peut pas être remise en place par manipulation. Des anomalies anatomiques peuvent être présentes.

L'intensité des signes cliniques va donc varier en fonction du grade de luxation.

Symptômes : quels sont les signes évocateurs ?

luxation de la rotule chez le chien

Beaucoup de chiens ne présentent aucun signe clinique tout au long de leur vie. Les autres vont présenter des symptômes intermittents ou permanents.

Les signes évocateurs d'une luxation de rotule chez le chien peuvent varier en fonction de la gravité de la luxation et de la durée de l'affection. Voici quelques symptômes courants à surveiller :

- Boiterie : une boiterie intermittente ou permanente peut être un signe de luxation de rotule chez le chien.

- Sautillement : le chien peut sauter sur trois pattes et éviter de poser le poids sur la patte affectée.

- Douleur : le chien peut être sensible au toucher et réagir en gémissant ou en grognant lorsqu'on lui touche le genou.

- Démarche anormale : la démarche du chien peut être anormale, avec des mouvements raides ou saccadés, ou une posture asymétrique.

- Incapacité à fléchir la patte : dans les cas les plus graves, le chien peut être incapable de fléchir la patte affectée. 

- Léchage excessif : le chien peut lécher constamment la patte affectée.

- Du fait de manque de mobilité à long terme, une fonte de la masse musculaire peut être observée. 

Parfois, le problème touche les deux genoux.

Si vous observez l'un de ces symptômes chez votre chien, il est important de consulter rapidement un vétérinaire pour un examen approfondi et un traitement approprié. Une luxation de rotule peut entraîner des douleurs et des troubles locomoteurs, et si elle n'est pas traitée rapidement, elle peut avoir des conséquences graves sur la santé de votre chien. D'autres lésions contre une rupture des ligaments est possible.  

Diagnostic : comment savoir si mon chien a une luxation de la rotule ?

Le diagnostic repose sur un examen orthopédique réalisé par le vétérinaire et sur l’historique de l’animal. Voici les étapes habituelles du diagnostic :

- Anamnèse : le vétérinaire commencera par poser des questions sur l'historique de santé de votre chien, y compris les symptômes qu'il présente, depuis quand le problème se manifeste, etc.

- Examen clinique et orthopédique : le vétérinaire réalisera un examen global de l'animal (auscultation, prise de température...) puis examinera le genou de votre chien en palpant l'articulation pour détecter d'éventuelles anomalies, douleurs ou inflammations.

- Manipulation de la patte : le vétérinaire effectuera des manipulations douces pour tenter de déclencher une luxation de la rotule et vérifier ainsi la gravité de l'affection.

- Examens complémentaires : le vétérinaire peut également recommander des examens complémentaires, tels que des radiographies, pour visualiser l'articulation, confirmer le diagnostic de la luxation de la rotule, et vérifier la présence éventuelle de complications (arthrose ou malformations osseuses notamment).

En fonction de la gravité de l'affection, le vétérinaire pourra alors classer la luxation de la rotule en différents grades, de 1 à 4, en fonction de la facilité de la luxation et de la réductibilité de l'articulation. Sur la base de ces résultats, une prise en charge sera proposée : un traitement approprié pour soulager les symptômes ou une chirurgie.

Comment remettre en place le genou d'un chien ?

La remise en place du genou d'un chien doit être effectuée par un vétérinaire ou un spécialiste en orthopédie animale, pour éviter d'aggraver l'état de l'animal ou de causer des dommages permanents.

Dans certains cas, le vétérinaire peut être en mesure de remettre en place la rotule du chien en utilisant une technique appelée "manipulation réduction". Cette technique consiste à appliquer une pression douce et contrôlée sur le genou pour réaligner la rotule dans sa position normale. Cela doit être fait sous anesthésie générale ou sédation, pour que le chien ne soit pas blessé ou stressé pendant la procédure.

Même si le vétérinaire arrive à remettre la rotule en place, il est néanmoins très probable qu'elle se luxe de nouveau peu de temps après.

Lorsqu'il n'est pas possible de remettre la rotule en place manuellement, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour réparer ou reconstruire les structures articulaires endommagées et empêcher la luxation de se reproduire. 

Dans tous les cas, il est important de consulter un vétérinaire dès que possible si vous soupçonnez le problème et que votre chien a une luxation de la rotule et de ne pas essayer de la remettre en place vous-même.

Traitement : quels médicaments existent ? Comment gérer la douleur associée ?

traitement luxation rotule chien

Lorsque l'animal présente une luxation de grade 1, c'est-à-dire que la rotule a été remuse en place manuellement et tient en position, une chirurgie n'est pas forcément nécessaire et un traitement ainsi qu'un changement de mode de vie avec mise au repos peuvent être prescrits :

- Médicaments anti-inflammatoires : Les médicaments anti-inflammatoires peuvent être prescrits pour réduire la douleur et l'inflammation associées à une luxation de la rotule. Les médicaments les plus couramment prescrits sont les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) tels que la carprofène, le méloxicam, le firocoxib, ou encore la cortisone. Ces médicaments doivent être administrés sous supervision vétérinaire, car ils peuvent causer des effets secondaires s'ils sont mal dosés ou utilisés de façon prolongée.

- Compléments pour articulations : Des compléments alimentaires contenant de la glucosamine et de la chondroïtine peuvent aider à améliorer la santé articulaire et la mobilité chez certains chiens atteints de luxation de la rotule. Les suppléments peuvent être utilisés seuls ou en combinaison avec d'autres traitements. Une alimentation spéciale pour la santé articulaire peut également être recommandée.

- Surveillance et maintien du poids : en effet, l'obésité favorise la luxation de rotule. Il est donc important de maintenir un poids idéal chez les chiens à risque. Un régime alimentaire amaigrissant peut être prescrit en cas de surpoids important.

- Thérapie physique : La physiothérapie peut être recommandée pour aider à renforcer les muscles autour de l'articulation touchée et améliorer la mobilité du chien.

Lorsque ces différents traitements ne sont pas suffisants, une chirurgie est nécessaire.

Opération, guérison : comment faire pour soigner durablement une luxation de la rotule chez le chien ?

Lorsque le chien présente des signes cliniques ou une luxation de rotule de grade 2, 3 ou 4, la chirurgie est recommandée.

Il existe plusieurs techniques chirurgicales pour traiter la luxation de rotule chez le chien, toujours sous anesthésie générale. Le choix de la technique dépendra de la gravité de l'affection et de la cause sous-jacente et du choix du chirurgien vétérinaire. 

Généralement un repos de 6-8 semaines est recommandé en post-opératoire, de même que des contrôles radiographiques à 1 mois et 2 mois après la chirurgie. Il faut alors éviter les efforts physiques après le traitement chirurgical. La luxation peut récidiver dans 8% des cas. Un traitement antidouleur et anti-inflammatoires est prescrit pendant la convalescence.

Le pronostic est réservé pour les luxations de grade 4 selon les cas, mais il est bon pour les grades inférieurs sans complication. Une nouvelle luxation peut apparaître, le risque de récidive n'étant pas à écarter.

La luxation de rotule chez le chien est donc une affection orthopédique fréquente, plus particulièrement chez les races de petite taille, Différents stades existent, allant de la boiterie intermittente à une incapacité à se déplacer pour l'animal. Le meilleur moyen de prévention pour éviter la luxation de rotule chez le chien est le maintien d'un poids normal, car l'obésité est un facteur de risque important de cette affection. 

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos : CP-SV / 123RF