layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Education et activités

Sortez-vous assez votre chien ?

Sortez-vous assez votre chien ?

Article publié le : 14/02/2020

Combien de fois faut-il sortir son chien par jour ? Et de quelle manière ? Cela dépend bien entendu de vos disponibilités, mais aussi et surtout des besoins de votre compagnon à 4 pattes, de son âge, de sa santé... D’où l’importance dans un premier temps de choisir un chien qui correspondra à votre mode de vie et d’être tout au long de son existence à son écoute. La sortie est dans tous les cas un moment privilégié, qui ne doit pas être faite uniquement pour satisfaire ses besoins hygiéniques.

 

- 3 sorties par jour minimum ?

- Solutions alternatives ?

- Confier son chien ?

- Choisir un chien en fonction de son mode de vie

- La taille du chien ne compte pas

- Un jardin n'est pas une fin

- Les sorties de mon chien avant ses vaccins

- Lâcher son chien lors des sorties ?

- Rester prudent

- Une muselière ?

Sortir votre chien 3 fois par jour est-ce le minimum ?

3 sorties par jour : facile à dire, mais moins à faire ! Pourquoi ? Parce que la vie fait que tous les maîtres n’ont pas forcément de disponibilités suffisantes, principalement parce qu’ils travaillent et sont absents du foyer une partie de la journée : il faut bien gagner sa vie pour, entre autres, nourrir et entretenir son compagnon et lui offrir les soins vétérinaires nécessaires si besoin !

On dit que 3 sorties par jour est un minimum et c’est ce que l’on peut trouver notamment comme conseil sur le Net. Bien entendu, si vous êtes disponible, le principe des 3 sorties par jour (matin, midi et soir) est l’idéal. Mais si tous les futurs maîtres ne pouvaient se décider à vivre auprès d’un chien qu’à cette condition… il y aurait certainement moins de chiens dans les foyers !

Donc disons qu’il faut faire avec et pour le mieux, même s’il est important de garder à l’esprit de faire en sorte que le chien ne se retienne pas de faire ses besoins… le moins longtemps possible. Car cela peut entraîner des problèmes de propreté, mais aussi de santé pour lui.

Le principe des 2 sorties par jour n’est pas « absurde ». Là encore d’autres conditions : pas à toute vitesse, pas juste le tour de pâté de maisons histoire de… Que l’on soit en ville où à la campagne, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, ce qui compte le plus, c’est finalement le temps que l’on accordera aux sorties de son chien. Une trentaine de minutes constitue une ‘’première » » bonne moyenne.

Ensuite, cela pourra être complété par des sorties plus longues, et dans des endroits différents, comme par exemple durant les week-ends, les jours fériés, les vacances…

Il est possible de trouver des solutions pour les sorties de votre chien

Autre solution : faire appel à une connaissance qui est disponible pour assurer la sortie du midi ou une autre en cas de besoin. Ou bien encore à un « promeneur » (Dog Sitter). Un service le plus souvent payant et dont les tarifs varient lorsque l’on cherche sur le Net. L’essentiel dans tous ces cas, est de savoir votre chien entre de bonnes mains et qu’il y ait des couvertures en cas de problèmes.

Confier son chien pour les sorties : que faut-il prévoir ?

Il ne faut pas oublier que « le propriétaire d’un animal ou celui qui s’en sert pendant qu’il est à son usage, est responsable du dommage que l’animal a causé soit que l’animal fut sous sa garde, soit qu’il fut égaré ou échappé », selon l’article 1385 du code civil.

Le gardien au sens juridique du terme, est le propriétaire. Mais qu’en est-il en cas de garde ? On peut considérer que la garde a été transférée dès lors qu’un propriétaire d’un chien confie l’animal d’une manière permanente chez un membre de sa famille (Cour d’appel de Paris, arrêt du 20 mai 1987). Il y a également transfert de garde lorsque l’animal est confié bénévolement à un voisin qui l’a hébergé et nourri pendant plusieurs jours (Cour d’appel de Versailles 13 février 1998).

La loi et ses textes ne sont pas toujours simples à décrypter puisque, bizarrement, les tribunaux ont considéré qu’il n’y avait pas de transfert de garde dans le cas où l’animal était confié à un ami pour le nourrir en son absence (Cour d’appel de Paris 13 décembre 1989) ou bien pour le promener (Cour d’appel de Dijon 16 février 1989) ! Il faut donc que les deux parties pensent à se renseigner auprès de leur assureur afin d’être certains d’être protégé par l’assurance Responsabilité Civile.

Il est nécessaire de choisir le chien qui vous convient

Cela étant, et avant toute chose, lorsque l’on décide de vivre aux côtés d’un chien, il est essentiel de savoir s’il va correspondre à votre mode de vie. Tous les chiens n’ont pas les mêmes besoins, tout comme leurs maîtres.

Il y a les chiens dynamiques, les résistants, les sportifs… et les autres, plus casaniers, voire paresseux parfois !

Ne choisissez pas un chien brachycéphale (à face aplatie) si vous cherchez un compagnon pour vous accompagner dans vos joggings ou randonnées !

 

La taille de votre chien ne fait pas tout

Attention : la taille d’un chien ne fait pas tout. Il y en a des petits, comme le Jack Russel Terrier par exemple qui cachent bien leur jeu. Chien de chasse à la base il a besoin de se dépenser et ne se contentera pas de petites sorties « pépères » !

Les tout petits chiens, comme les chihuahuas, ne se contenteront pas d’une litière pour faire leurs besoins comme on peut l’entendre dire. Eux aussi doivent bénéficier de sorties. Dans ces cas-là, il ne faut pas envisager d’adopter un chien !

Il y a par ailleurs les grands chiens – on pourrait citer le mastiff ou encore le dogue allemand – qui n’ont pas la réputation d’être de grands « remueurs ». Il n’empêche que pour leur-bien-être physique et mental, ils ont besoin eux aussi de bonnes sorties, renifler des odeurs, côtoyer d’autres chiens… Pour ces derniers, il peut être nécessaire de les solliciter quelque peu.

Votre chien dispose d’un jardin : les sorties sont tout de même nécessaires !

Avoir un jardin, aussi grand soit-il, ne doit pas dispenser votre chien de sorties. Car hormis l’impression de davantage de liberté que s’il vivait en appartement, imaginez l’ennui pour lui que d’être confiné au même endroit des journées et semaines entières !

Tout chien a besoin de contacts extérieurs et les sorties sont nécessaires. Et puis cela permet également des moments de connivence entre l’animal et son maître. 

Mon chiot peut-il sortir avant la fin de ses vaccins ?

Oui, à condition de ne pas aller dans les endroits les plus fréquentés par d’autres chiens ou autres animaux et qui pourraient être souillés.

Il est important pour le chiot et sa bonne socialisation d’entreprendre les sorties le plus tôt possible. Cela lui permettra notamment de découvrir le monde extérieur, d’apprendre la marche en laisse, etc.

Souvenez-vous aussi qu’un chiot a du mal à se retenir et que la propreté est plus ou moins « tardive » selon les chiens. Il est recommandé de sortir le chiot dès qu’il a terminé son repas. 

Lâcher son chien lors des sorties : avec précautions

Si l’endroit le permet (absence de dangers potentiels, d’interdictions…), vous pourrez lâcher votre chien. Pour cela, il devra vous obéir et avoir appris le rappel ou bien le refus d’appât.

Il est également possible d’utiliser une longe plutôt qu’une laisse, ce qui donne davantage de « leste » et de sensation de liberté à votre chien.

Prudence lors de certaines sorties de votre chien

Il faut être prudent lors des sorties avec votre chien, quel que soit le lieu et l’environnement. En milieu urbain, bien entendu, mais aussi à la campagne. Gare aux sorties extérieures comme en forêt, par exemple et aux risques de problèmes ou d’accidents : fugue, rencontre avec d’autres chiens ou animaux sauvages, intoxications (champignonsglands…). Prudence en période de chasse également. 

Au retour des sorties avec votre chien et suivant les endroits fréquentés, une inspection s’impose afin de vérifier l’absence de toute blessure qui aurat pu passer inaperçues, de tous parasites : tiques, puces, aoûtats… voire d’épillet.  

Au retour de la plage et la mer, si tel est le cas, un rinçage permettra d’éliminer les sel et le sable.

Si vous disposez d’une assurance santé pour chien, vous pourrez être remboursé des frais vétérinaires nécessaires aux traitements ou aux soins en cas d’accident (et/ou de maladie). Par ailleurs, le forfait prévention, tel que le propose SantéVet, spécialiste de l’assurance santé animale, vous permettra de financer entre autres l’achat des traitements antiparasitaires, vermifuges, produits d’entretien, vaccins…

Lors des sorties, la muselière est-elle obligatoire ?

Les chiens dits "dangereux" (de catégories 1 & 2) selon la loi de janvier 1999 doivent être muselés dans les lieux fréquenté par le public.

Il se peut également d’avoir recours à une muselière si malgré tout votre chien - quelle que soit la race (ou le type) à laquelle il appartient et ne soit pas concerné par la loi -,  n’ait pas toujours nécessairement bon caractère.

A rappeler que les maîtres de chiens de catégorie 1 & 2  doivent obligatoirement souscrire à une assurance Responsabiltié Civile, d'après la loi n°99-5 du 06/01/1999 et la loi n°2008-582 du 20/06/2008.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : 123rf

Tique Chien dangereux Jeu Puce Laver son chien Vaccination Identification Laisse Antiparasitaire
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure