Corinne Petitfils

Les symptômes d'une morsure de tique sur un chien

Les tiques attaquent nos compagnons plus généralement au printemps et en automne. Pour leur santé, il est essentiel de les protéger. C'est pourquoi, reconnaître une morsure de tique sur son chien et ses symptômes reste primordial. 

Reconnaître les symptômes d'une morsure de tique sur un chien

Aspect d'une plaie de morsure de tique

En caressant le pelage de votre compagnon, vous pouvez apercevoir des rougeurs sur la peau ou ressentir des petites bosses. Cela peut indiquer la présence de tiques. Une petite plaque rouge enflammée apparaît autour de la morsure. Cet érythème s'élargit et peut atteindre jusqu'à 5 cm. Il faut savoir qu'il n'y a pas de prurit, votre chien ne se démangera pas.

Comment savoir depuis combien de temps la tête de la tique reste-t-elle accrochée ?

Une tique peut rester accrochée sur son hôte pendant plusieurs jours. Celle-ci doit être gorgée de sang pour se laisser tomber. Cela peut prendre entre 3 et 7 jours suivant l'environnement dans lequel le chien évolue. Cela varie également de la réaction du système immunitaire de l'hôte. 

Est-ce grave si votre chien s'est fait mordre par une tique ?

Si votre compagnon s'est fait mordre par ce parasite, cela peut avoir des conséquences. En effet, il y a un risque de transmission avec leur salive. De nombreuses maladies graves telles que la maladie de Lyme, la piroplasmose ou l'ehrlichiose peuvent apparaître.

Malgré cela, il ne faut pas généraliser car l'arachnide doit rester 24 heures sur votre compagnon pour devenir vecteur de maladies. La morsure peut rester bénigne si elle n'est pas porteur. Il sera juste important d'enlever la parasite piquée dans la peau en prenant soin d'ôter la tête avec le corps, car les pièces buccales peuvent rester accrochées. 

Chien qui se gratte

Comprendre le cycle de vie d'une tique accrochée à votre chien

Plusieurs espèces de tiques existent dans le monde et se retrouvent aussi sur les êtres humains. Mais les plus fréquemment rencontrées sur nos animaux de compagnie sont les Ixodes ricinus et les Rhipicephalus sanguineus. Ce sont des arthropodes qui se nourrissent du sang de leur hôte. Elles pratiquent l'hématophagie. Leur cycle de vie se déroule en 3 phases : larve, nymphe puis adulte. Suivant l'environnement climatique et la densité des hôtes, le cycle peut durer entre 6 mois jusqu'à plusieurs années. Le printemps et l'automne sont les deux périodes où ces acariens sont les plus présentes.

La tique sort de son œuf au bout de 4 à 6 semaines et commence sa vie en tant que larve dans la couche du chien ou dans la nature, dans les zones boisées. À ce stade, elle grimpe sur de la végétation basse ou se met à proximité d'un hôte potentiel pour prendre son premier repas, puis se laisse tomber sur le sol. Elle y reste environ 2 semaines sous la forme de nymphe. Une fois son corps durci grâce à un autre repas qui lui a permis de se gorger de sang, elle retombe sur le sol pour se transformer en tique adulte. En grimpant sur des hautes herbes, ce petit parasite  recherche des hôtes plus grands que les précédents. 

Les symptômes suite à une morsure de tique chez le chien

Quels sont les effets de la piqure

Lorsque vous détectez la présence de cet acarien ou d'une de ses morsures, sur votre compagnon, il est fort probable que cette dernière lui ait déjà transmis des maladies potentielles. Il faut surveiller l'apparition des premiers symptômes tels que la fièvre, la fatigue, la perte d'appétit et la modification de l'humeur. Il y a un risque de transmission des maladies graves telles que :

  • la piroplasmose ou babésiose consécutive à un parasite du sang
  • la maladie de Lyme ou borréliose
  • l'ehrlichiose et les anaplasmose qui sont des maladies bactériennes

L'apparition de fièvre et léthargie : quand faut-il s'inquiéter ?

Dès l'apparition des symptômes suivants il faut prendre rendez-vous chez un vétérinaire car il y a un risque de transmission de maladie de la part du parasite :

  •  Une forte fièvre indique que le corps de votre chien combat une infection. Son système immunitaire est en train de réagir.
  • Une forme de léthargie : une fatigue anormale, voire un abattement général sans raison doit vous mettre en alerte. 
  • Lorsque la zone mordue présente une boule gonflée ou que la plaque rouge s'étend, il faut redoubler d'attention. Il est normal qu'une petite plaie apparaisse au niveau de la morsure, mais elle doit s'estomper et disparaître en peu de temps après avoir été désinfectée. Si la taille de la boule augmente, il faut consulter votre vétérinaire. 
  • Votre compagnon refuse de s'alimenter : cela peut annonce un problème de santé sous-jacent. Ce symptôme ainsi que la prise de boisson accrue sont fréquemment observés lors de l'’anaplasmose.
  • Des urines foncées ou très colorées indiquent que l'état de santé de votre ami canin n'est pas bon. Ce symptôme en plus de l'anémie, de la fièvre peuvent indiquer une piroplasmose. 

Les complications hépatiques et rénales possibles

 L'arachnide qui a mordu votre chien peut lui transmettre des parasites telles que Babesia canis et ainsi provoquer une piroplasmose ou une babésiose. Ce parasite rentre dans les globules rouges et se multiplie. Votre compagnon devient anémié, son taux de plaquettes sanguines chute et cela provoque des complications rénales et hépatiques.

La maladie de Lyme chez le chien : comprendre et reconnaître les symptômes

La borréliose chez le chien : qu'est-ce que c'est ?

La borréliose, appelée également maladie de Lyme, est une maladie infectieuse qui est transmise par la salive des tiques. La bactérie responsable se nomme Borrelia burgdorferi. La parasite doit rester en contact au moins 48 à 72 heures pour pouvoir transmettre la maladie. 

Celle-ci met un temps relativement long à se manifester. La période d'incubation peut durer entre 2 à 5 mois. Les symptômes les plus inhabituels chez votre compagnon doivent attirer votre attention, car chez certains individus, ils ne sont pas flagrants. 

Les signes cliniques de la maladie de Lyme chez le chien

 Les principaux symptômes de la maladie de Lyme sont une perte d’appétit, de la fièvre et des douleurs articulaires avec éventuellement des boiteries.

Traitement et prévention de la maladie de Lyme

Il existe un vaccin contre la borréliose, mais ce dernier n'est pas automatique. Il peut être proposé par votre vétérinaire si les conditions de vie de votre chien l'exposent à un fort risque de contamination. Certaines régions françaises sont plus prédisposées à voir des cas de babésiose canine comme la Gironde, les Landes et la Charente-Maritime.

Ce vaccin ne protège pas complètement mais réduit très fortement le risque de contamination

Comment retirer une tique correctement ?

Dans le cas où vous détectez la présence de ce parasite sur la peau de votre chien, il est impératif de l'enlever au plus vite. Il est conseillé de procéder à une inspection du pelage en profondeur lors des retours des promenades en forêt, c'est la meilleure des préventions. Les tiques adorent se cacher au niveau des différents plis sous les membres, les espaces entre les doigts, au niveau des oreilles, sous la queue et le menton. 

Ôter la tête accrochée à la peau

L'utilisation d'un crochet spécial tique est fortement recommandé. En effet, cet outil est étudié pour l'enlever avec sa tête. Ces petites pinces se trouvent chez les vétérinaires ou dans les boutiques spécialisées. Elles se présentent généralement sous 2 tailles. Pour procéder efficacement, la meilleure façon de faire est de glisser le crochet entre la parasite et la peau de l'hôte. Après cela, il faut tourner l'outil en tirant délicatement, comme avec un tournevis.

Il est important de savoir qu'il ne faut pas tirer sur la tique. Cela pourrait avoir pour effet de laisser un morceau de parasite dans la peau de votre chien, et de s'infecter. Si vous appuyez sur l'arachnide, vous favorisez un risque de transmission de maladies. En effet, la régurgitation réflexe peut se produire en pressant l'abdomen. Le même procédé peut être induit en versant du produit comme de l'éther ou de l'alcool sur la tique. 

Désinfecter pour éviter un risque d'infection

Une fois l'arachnide et sa tête enlevées, il faut désinfecter la peau de votre chien. La petite plaie ainsi crée pourrait s'infecter et les bactéries contaminer votre compagnon.

Les lieux de vie de votre chien doivent être régulièrement lavés et désinfectés. Des larves peuvent se trouver dans les paniers, les chenils, les parcs... Des produits spécifiques sont disponibles pour éviter que les tiques se développent. 

L'importance de la prévention des tiques chez le chien

Le choix d'un traitement préventif contre les tiques

Une bonne prévention passe par la vaccination. Il est essentiel de faire des rappels tous les ans pour assurer une protection optimale. 

Un produit antiparasitaire doit être régulièrement administré. De nombreuses formes existent : pipettes, colliers, sprays, comprimés... Ces produits n'évitent pas les morsures, mais empêchent les tiques de contaminer leur hôte car elles meurent en s'accrochant. Votre vétérinaire pourra efficacement vous conseiller. 

L'importance du contrôle régulier du pelage de votre chien

Une des meilleures méthodes pour rechercher la présence de ces abominables parasites sur votre ami canin est d'inspecter la fourrure et de la caresser aux retours de chaque promenade. Les oreilles, les doigts, tout doit être inspecté au plus près car ces arachnides ne sont pas facilement visibles. 

 

En résumé :

Une tique sur un chien provoque de nombreux symptômes et vous devez les connaître pour pouvoir protéger votre compagnon contre ces parasites. Les maladies qui découlent de ces morsures peuvent être mortelles. Les tiques, si petites soient-elles, ne doivent pas être prises à la légère !