Claude Pacheteau

Quelles maladies transmettent les puces au chien ?

De la fin du printemps à la fin de l’automne, chiens et chats peuvent être victimes des puces et des tiques. Ces parasites externes s'ils sévissent principalement durant cette période, peuvent être présents toute l'année. Outre les désagréments cutanés qu’ils provoquent, ces parasites sont aussi susceptibles de véhiculer des maladies systémiques graves, d’où l’intérêt de mettre en place des mesures de lutte efficaces. 

Les puces ne sont pas seulement responsables de démangeaisons chez le chien. Elles peuvent aussi transmettre de graves maladies avec de lourdes conséquences. Apprenez à reconnaître les symptômes, à comprendre la taille et l'aspect des œufs de puces et à entreprendre un traitement adéquat. Une information essentielle pour prendre soin de votre compagnon et de son entourage.

À quoi ressemble une puce de chien ?

Les puces de chien, scientifiquement appelées Ctenocephalides canis, sont des parasites externes que l'on peut parfois confondre avec de petits grains de terre. Elles sont généralement de couleur brun foncé et mesurent entre 1 et 2 mm de long.

Leur corps est aplati latéralement, ce qui leur permet de se déplacer aisément dans la fourrure de l'animal. Elles sont dotées de six pattes, dont les deux postérieures sont particulièrement développées, leur permettant de réaliser des bonds impressionnants.

Comment se comporte un chien qui a des puces ? Signes et symptômes 

Grattage, mordillage, léchage...

Un chien infesté par les puces manifeste des signes comportementaux évocateurs. Le grattage incessant est le premier signe d'infestation. Le chien se gratte frénétiquement pour soulager les démangeaisons causées par les piqûres de puces.

Il peut aussi se mordiller et se lécher intensivement certaines zones du corps, souvent le bas du dos, l'arrière-train et l'abdomen.

Comment voir si mon chien a des puces ?

Certains chiens peuvent présenter le "signe du traîneau", c'est-à-dire qu'ils se déplacent en se frottant le postérieur sur le sol pour tenter de calmer leurs démangeaisons.

En outre, un chien infesté peut présenter des signes d'anxiété ou d'irritabilité en raison de l'inconfort persistant.

En cas d'infestation sévère, des signes de fatigue ou d'amaigrissement peuvent être observés.

Il est aussi possible de détecter la présence de puces en observant le pelage de l'animal : la présence de "grains de poivre" (excréments de puces) ou de petits insectes mobiles dans les poils est un indicateur d'infestation. Mais attention, les excréments de puces ne se trouvent pas uniquement dans la fourrure d'un chien infesté.

Mais attention, les excréments de puces ne se trouvent pas uniquement dans la fourrure d'un chien infesté.

Les maladies transmises par les puces aux chiens

La dermatite allergique aux piqûres de puces

La dermatite allergique aux piqûres de puces (DAPP), aussi connue sous l'acronyme DHPP pour Dermatite par Hypersensibilité aux Piqûres de Puces, est un trouble de la peau courant chez les chiens.

La DAPP est une réaction allergique à la salive des puces injectée dans la peau du chien lors de la piqûre. Les symptômes de cette maladie sont généralement très désagréables et incluent des démangeaisons intenses, principalement dans la région lombaire.

- Chez certains chiens, une seule piqûre peut déclencher une réaction allergique importante.

- Les chiens atteints de DAPP peuvent développer des lésions cutanées, des pertes de poils et des croûtes dues au grattage incessant.

- Malheureusement, une fois que l'animal a développé cette allergie, il reste sensible toute sa vie. Toutefois, avec un traitement approprié, la sensibilité peut diminuer avec le temps.

Il est donc crucial de mettre en place un plan de prévention des infestations de puces pour protéger votre animal et éviter tout risque de problème.

La Bartonellose, une maladie transmise par les puces aux chiens

La Bartonellose est une maladie infectieuse causée par la bactérie Bartonella, plus précisément Bartonella henselae, qui est transmise principalement par les puces, mais aussi par d'autres parasites externes comme les tiques et phlébotomes.

Bien que cette maladie soit plus couramment associée aux chats - elle est souvent désignée sous le terme de "maladie des griffes du chat" - le chien peut également être affecté, notamment s'il est en contact avec des puces infectées.

Symptômes de la Bartonellose chez le chien Chez le chien, les symptômes de la Bartonellose peuvent varier grandement et inclure une fièvre intermittente, une perte de poids, une fatigue, des troubles neurologiques et dans certains cas des problèmes cardiaques.

Il est à noter que certains chiens peuvent être porteurs de la bactérie sans présenter de symptômes. Dans tous les cas, un diagnostic vétérinaire est nécessaire pour confirmer la présence de la maladie.

Le Dipylidium caninum, un ténia transmis par les puces

Le Dipylidium caninum est un type de ténia, un ver plat qui vit dans l'intestin des chiens et des chats. Ce parasite est particulier car il est transmis par des ectoparasites, en l'occurrence les puces. Les chiens et les chats se contaminent en ingérant des puces adultes lorsqu'ils se toilettent ou se mordillent.

Il est intéressant de noter que les larves de D. caninum deviennent infestantes dans les puces adultes en seulement 36 heures après l'infestation des chiens. Cette infestation rapide nécessite donc une stratégie de prévention adaptée.

Les symptômes d'une infestation par D. caninum chez le chien peuvent inclure des problèmes gastro-intestinaux et la présence de proglottides (segments de ténias) dans les selles. Les proglottides ressemblent à de petits grains de riz et peuvent parfois être observés dans les selles de l'animal.

Qu'est-ce que la piroplasmose chez le chien ? 

La piroplasmose, aussi appelée babésiose, est une maladie parasitaire transmise par les tiques qui affecte principalement les chiens. Elle est causée par le parasite microscopique Babesia Canis qui infecte et détruit les globules rouges du chien, provoquant une anémie sévère. Les symptômes de la piroplasmose peuvent varier, mais incluent généralement une forte fièvre, un abattement marqué, une perte d'appétit et des urines foncées. Cette maladie peut être mortelle si elle n'est pas traitée rapidement. Il est à noter que la piroplasmose ne peut pas être transmise à l'homme.

Comment soigner un chien infesté de puces ?

Traitement contre les puces chez le chien : les différentes options 

Il existe plusieurs options de traitement pour éradiquer les puces chez le chien. Il est recommandé de consulter un vétérinaire pour avoir un diagnostic et choisir le traitement le plus adapté à votre animal. Voici quelques options :

- Les shampooings anti-puces : Ils permettent d'éliminer les puces présentes sur le chien lors de son bain.

- Les comprimés anti-puces : Ils assurent l'élimination et la prévention contre les infestations par les puces durant 1 à 3 mois.

- Les pipettes anti-puces : Elles sont d’utilisation simple et offrent une protection efficace contre les puces.

- Les colliers antiparasitaires : Ils libèrent des substances actives qui tuent les puces.

Outre l'existence de traitements efficaces, il est également important de traiter l'environnement de l'animal (linge, matelas, coussins et sol) pour éliminer les puces présentes dans le foyer.

Comment faire pour traiter un chiot infesté de puces ?

Pour traiter un chiot infesté de puces, il est crucial de choisir un produit anti-puces adapté à son mode de vie,  âge et à son poids. Certains traitements peuvent être toxiques pour les chiots, il est donc conseillé de consulter un vétérinaire pour qu'il pose avec certitude le diagnostic avant de commencer le traitement. Voici quelques options possibles :

- Antiparasitaires insecticides pour chiot : Ces produits, disponibles sous forme de pipettes ou de sprays, tuent les puces sur le chiot.

- Peigne anti-puces : Le peignage régulier du chiot avec un peigne anti-puces peut aider à retirer les puces et leurs déjections du pelage.

- Traitement naturel : Certaines solutions naturelles peuvent être utilisées comme. Il est cependant essentiel d'utiliser des produits naturels spécialement conçus pour les chiots, comme certains huiles essentielles peuvent être nocives pour eux. Mais attention toutefois : les produits naturels ne permettent pas une protection à 100 %. 

N'oubliez pas de traiter aussi l'environnement du chiot pour éviter une nouvelle infestation. Des produits spécifiques sont disponibles pour traiter les habitats des animaux.

Prévention des infestations de puces chez le chien

Comment éviter que mon chien attrape des puces ?

Pour éviter que votre chien n'attrape des puces, plusieurs mesures préventives peuvent être mises en place contre l'infestation par les puces.

  • L'usage régulier de produits antiparasitaires recommandés par votre vétérinaire, sous forme de pipettes, colliers ou comprimés, est essentiel pour protéger votre chien contre les puces.

  • L'hygiène joue également un rôle crucial : brosser régulièrement le pelage de votre chien et le laver avec un shampooing anti-puces peut aider à prévenir une infestation.

  • Il est aussi utile d'ajouter de la levure de bière dans l'alimentation de votre chien. Cela donne à votre animal une odeur détestée par les puces.

  • Enfin, n'oubliez pas de nettoyer régulièrement votre domicile. Les œufs et les larves de puces se cachent souvent dans la moquette, les tapis, la niche et les lames de parquet. Un nettoyage drastique peut empêcher leur prolifération.

La prévention et les frais vétérinaires pris en charge par l'assurance santé animale

L'achat des produits antiparasitaires peut être financé à l'aide du budget prévention que propose Santévet dans toutes ses formules d'assurance santé chien. Par ailleurs, les frais vétérinaires résultant des maladies causées par les puces sont prises en charge et remboursées à hauteur de la formule choisie. 

Rappelez-vous qu'une prévention efficace est la clé pour protéger votre chien contre les infestations de puces.

Comment protéger mes autres animaux (chat, NAC) des puces du chien ?

Pour protéger vos autres animaux des puces du chien, une approche globale est nécessaire.

Assurez-vous que tous vos animaux sont traités avec des produits anti-puces adaptés à leur âge, poids et surtout espèce. En effet, certains produits efficaces sur les chiens ne conviennent pas du tout aux chats et s'avèrent même dangereux.

Enfin, limitez autant que possible les contacts entre votre chien infesté et vos autres animaux jusqu'à ce que le traitement ait fait effet pour éviter toute transmission.

Comment éviter une réinfestation par ce parasite ?

Pour éviter une réinfestation de puces chez votre chien, la régularité du traitement antiparasitaire est primordiale. En effet, un traitement ponctuel n'empêchera pas les puces de revenir. Veillez donc à respecter la fréquence d'application indiquée sur le packaging du produit utilisé.

Outre les traitements spécifiques recommandés par le vétérinaire, l'alimentation de votre chien peut également jouer un rôle dans la prévention des infestations. Par exemple, l'ajout de levure de bière dans son alimentation peut aider à repousser les puces.

Enfin, l'inspection fréquente du pelage de votre chien est indispensable. Un brossage régulier permet de repérer la présence éventuelle de puces et d'agir rapidement.

Les puces chez le chien et l'humain : risques de transmission

Les puces de chien peuvent effectivement se transmettre à l'humain. Même si l'homme n'est pas l'hôte privilégié des puces, il peut être victime de leur piqûre, surtout en cas d'infestation massive.

En se nourrissant du sang humain, les puces peuvent provoquer divers symptômes chez l'homme, allant des simples démangeaisons et éruptions cutanées à des infections de la peau, des allergies et même la transmission de maladies infectieuses (zoonoses). 

Au-delà des désagréments cutanés, les risques de transmission de maladies par les puces sont réels. En effet, les puces peuvent contenir des parasites comme des ténias ou des bactéries pouvant causer des maladies graves comme le typhus murin.

Il est donc essentiel d'éliminer les puces pour protéger à la fois la santé de notre animal de compagnie et la nôtre.

La prévention et le traitement rapide des infestations de puces chez nos animaux sont donc indispensables pour minimiser les risques de transmission de ces parasites et des maladies qu'ils peuvent véhiculer.

Voir plus : les puces et les tiques chez le chien, une double menace

Les puces et les tiques constituent une double menace pour nos amis à quatre pattes. Les tiques, par exemple, sont connues pour être porteuses de la maladie de Lyme ou de la piroplasmose, qui peuvent avoir des conséquences sévères sur la santé de l'animal. 

Ainsi, il est crucial pour tout propriétaire de chien de prendre des mesures préventives contre ces parasites pour garantir la santé de leur animal.

 

En résumé :

Les puces sont de petits parasites qui peuvent causer de nombreux problèmes de santé chez nos amis canins. Elles sont responsables de la dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP) et de diverses infections bactériennes. Les puces peuvent également transmettre la Bartonellose, une maladie qui affecte aussi bien les chiens que les humains. De plus, elles sont porteuses d'une variété de ténias. Il est donc essentiel de traiter et de prévenir les infestations de puces pour protéger la santé de votre chien.

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos : 123RF