layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Vers du chien : de nombreux parasites, un réel danger

Vers du chien : de nombreux parasites, un réel danger

Article publié le : 01/03/2019

Les vers digestifs du chien sont des parasites de l’intestin. Ils sont classés en deux catégories d’aspect différent : les vers ronds (ou nématodes) en forme de spaghetti, et les vers plats (ou cestodes) en forme de ruban. Les uns et les autres sont dangerux pour la santé du chien, voire de son entourage. 

Les principaux vers ronds rencontrés chez les chiens de compagnie sont les ascarides, les ankylostomes et les trichures.

Parmi les vers plats, ou ténias, figurent les échinocoques, Taenia spp. et surtout le ténia transmis par la puce : Dipylidium caninum. Leur fréquence, leur impact sur la santé et leur cycle parasitaire sont variables.



Les ascarides (Toxocara canis, Toxascaris leonina)

 

Vers ronds, longs (l’adulte mesure entre 10 et 20 cm) et d’aspect blanchâtre, les ascaris sont très fréquents chez le chien. Ils vivent dans l’intestin grêle, se nourrissant du chyme intestinal.

Ce sont des parasites du chien et du chat. Ils infestent jusqu’à 33 % des animaux adultes, et jusqu’à 70 % des chiots et des chatons!

Chez le chien de plus de six mois, les larves d’ascaris peuvent s’enkyster dans différents organes, et survivre ainsi plusieurs années. A l’occasion d’un stress important, d’une maladie ou simplement de la gestation chez la chienne, ces larves peuvent se réveiller et reprendre leur développement jusqu’au stade adulte.

 

Les trichures (Trichuris vulpis)

 

Ces vers ronds d’environ 4 cm de long présentent une extrémité qui s’enroule en forme de fouet. Ils sont très fréquents aussi chez le chien (adulte surtout) : par exemple, en collectivité, 43 % des individus parasités ont des trichures(2).

Ce sont des parasites du gros intestin. Ils provoquent une inflammation du côlon (colite), mais surtout des lésions et des saignements de la paroi intestinale car ils se nourrissent de sang (ils sont hématophages).

 

Les ankylostomes (Ankylostoma caninum, Uncinaria stenocephala)

 

Beaucoup plus petits (1 cm de long environ), les ankylostomes sont des vers ronds blanc rougeâtre. Ils sont moins fréquents que les autres chez le chien de compagnie. Ils touchent surtout les animaux vivant en collectivité (chiens de chasse, de sport, de chenil etc.).

Comme les trichures, les ankylostomes sont hématophages et engendrent des lésions importantes de la paroi intestinale.

 

Dipylidium caninum

 

Ce ténia est le plus fréquent chez le chien. Il peut mesurer jusqu’à 80 cm.

Les chiens infestés ont souvent l’anus irrité, et tentent de se soulager en se frottant le derrière contre le sol. un frottement que le chien effectue également lorsqu'il y a un problème au niveau des glandes anales. Ce symptôme révélateur de l’infestation est appelé «signe du traîneau». Mieux vaut consulter quand on l'observe. 

L’animal élimine également dans ses selles des anneaux de ténia, remplis d’œufs. Ceux-ci peuvent parfois être observés dans le pelage de l’animal : ils ressemblent à des grains de riz.

 

Les ténias échinocoques (Echinococcus granulosus et Echinococcus multilocularis)

 

Ces vers plats, segmentés, parasitent l’intestin grêle des chiens (ou des chat pour E. multilocularis) et des carnivores sauvages (renards...).

Ils sont responsables de maladies graves chez l’Homme. Après une ingestion accidentelle d’œufs par un être humain, les larves libérées par la digestion migrent et s’enkystent dans le foie (parfois les poumons).

Dans le cas d’E. granulosus, le kyste grossit progressivement, entraînant une compression de l’organe qui nuit à son bon fonctionnement. C’est la maladie du kyste hydatique, que l’on rencontre heureusement rarement en Europe, mais qui sévit dans d’autres zones géographiques (Moyen- Orient, Afrique, Amérique du Sud).

S’il s’agit d’E. multilocularis, les larves bourgeonnent et forment de nombreuses vésicules (ou alvéoles). On parle d’échinococcose alvéolaire.

Cette maladie provoque des lésions dites pseudo-tumorales du foie. Le traitement peut nécessiter une intervention chirurgicale voire une greffe de foie. L’échinococcose alvéolaire se rencontre en Europe, y compris en France (notamment dans le nord-est et le Massif central).

Heureusement, pour ces parasites, le chien (ou le chat) sont très rarement à l’origine de l’infestation de l’Homme. Celle-ci survient essentiellement par la consommation d’aliments contaminés (légumes du potager, fruits sauvages, etc.).

 

L’impact des vers digestifs sur la santé du chien

La présence de vers digestifs reste d’abord silencieuse, inapparente ou discrète (un pelage terne par exemple).

Lorsque les vers se multiplient, l’atteinte du chien devient visible. Des troubles digestifs surviennent : diarrhée ou constipation, vomissements, ballonnements, douleur abdominale.

Ces signes peuvent être plus ou moins marqués, voire intermittents (le chien semble aller mieux, puis rechute). Sans traitement, ils persistent dans le temps et s’aggravent. Le chien maigrit ; il est triste, ne joue plus, boude la promenade...

Les symptômes varient selon le parasite en cause et l’ampleur de l’infestation. Les trichures et les ankylostomes entraînent ainsi une diarrhée avec présence de sang et parfois une anémie. S’ils sont trop nombreux, les ascaris peuvent perforer la paroi intestinale, provoquant des conséquences très graves.

D’autres atteintes peuvent aussi être associées. Des signes respiratoires (toux) s’observent par exemple avec certains ascaris car leurs larves migrent de l’intestin vers le poumon.

La contamination transcutanée par les ankylostomes provoque de la fièvre et une augmentation de taille des ganglions lymphatiques.

Le chiot est particulièrement sensible à ces vers intestinaux. En cas d’infestation, sa croissance peut être perturbée, car les parasites le spolient des vitamines et minéraux indispensables à un développement harmonieux.

 

Source : laboratoire Merial

 

SantéVet

Le spécialiste de l'assurance chiot

 

Photo : 123rf

Puce Glande anale Vomissement Constipation Vers du chien
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure