Claude Pacheteau

Vermifuge pour chien : un traitement indispensable

Un chien sur quatre est infesté de vers intestinaux et plus d’un chiot sur deux est porteur de parasites internes. Un traitement régulier est indispensable pour la santé de l'animal et de ses proches, animaux et humains compris. Les vermifuges pour chien existent sous différentes formes, ce qui facilite leur administration. le vétérinaire recommandera celui le mieux adapté à votre compagnon.   

Plusieurs parasites internes peuvent infester votre chien

Il existe deux catégories de parasites internes chez le chat :

- les vers ronds comme les nématodes et ascaris,

- les vers plats  (cestodes, comme le ténia par exemple).

Quel que soit leur âge, les chiens peuvent être infestés par des vers. Les chiots peuvent être infestés avant la naissance par l’intermédiaire de larves qui parviennent à traverser le placenta. L’infestation peut également se faire par ingestion : lait maternel ou œufs présents dans le milieu ambiant.

Des végétaux, des aliments que le chien ingére ou de l’eau souillée qu’il va boire peuvent avoir été souillés par des vers. Les grenouilles, petits rongeurs ou ruminants sont également des animaux porteurs de vers (hôtes) présentant un risque pour le chien. À noter enfin que certaines larves de parasites sont capables de passer à travers la peau du chien.

Les œufs sont particulièrement résistants, jusqu'à 5 ans, comme cela est le cas par exemple des trichures.  

Les vers ne colonisent pas seulement les intestins. ils peuvent aussi toucher d'autres organes tels que :

- l'œsophage,

- le cœur,

- les poumons,

- les yeux...

Parasites internes : un danger pour le chien mais aussi les humains

chien_enfant_vers_parasites

Les vers intestinaux peuvent être responsables de graves maladies chez les chiens. Mais le danger est également pour l'entourage, les humains qui côtoient un chien infesté. Le risque de contamination du chien à l'Homme (zoonose) n'est surtout pas à sous-estimer. C'est le cas par exemple de l'echinococcose. 

Les échinocoques sont des vers plats dont l'adulte est un parasite des renards ou des chiens, et, plus rarement, des chats ", explique l'ESCCAP (European Scientific Counsel Companion Animal Parasites),  association diffusant des recommandations pour le traitement et la prévention des principales parasitoses internes et externes des animaux de compagnie.

La forme larvaire de ces vers plats peut être à l'origine de cette grave maladie grave chez l'Homme. " Les larves d'échinocoques gagnent les organes internes et y forment des kystes, comprimant et détruisant les tissus, avec de graves conséquences. "

Les parasites tout comme les œufs représentent une réelle menace pour l’homme, ce dernier pouvant être contaminé au contact du chien. 

En effet, les œufs des parasites sont rejetés dans les selles de l’animal, contaminant ainsi son environnement. Ils peuvent aussi se retrouver sur le pelage du chien. Les vers sont partout : à la campagne, mais aussi en ville sur les trottoirs par exemple. Également dans les parcs. C'est pour cela que nombreux sont ceux interdits aux chiens afin qu'ils n'aillent pas faire leurs besoins dans les bacs à sable

L'accès aux bacs à sables installés dans les jardins de propriétés privées avec présence de chien doivent également faire l'objet d'une surveillance particulière. Les enfants partagent beaucoup avec leur chien qui est à la fois leur compagnon de jeu et leur confident. Difficile de leur interdire les patouilles, léchouilles..

Une bonne hygiène est donc indispensable, le lavage des mains après avoir touché le chien en premier lieu. Les enfants portent facilement leur main à la bouche après fait des caresses ou des câlins au chien. Les accessoires du chien seront lavés régulièrement ainsi que ses endroits de couchage. 

En dehors des enfants en bas âge, les parasites internes représentent également un danger pour certaines personnes à risque vivant auprès d'un chien. C'est le cas :

- des personnes âgées,

- des femmes enceintes,

- des personnes immunodéprimées (personnes à maladie chronique, atteintes d’un cancer, greffées, infectées par un virus immunodéprimant…). 

Comment savoir si mon chien a besoin de vermifuge  ?

chien_infestation_vers

La présence des vers peut parfois être soupçonnée lorsque l'on observe :

- Un amincissement ;

- De l'abattement ; 

Des diarrhées ;

Des vomissements ;

- Des troubles digestifs (ballonnements, ventre gonflé, flatulences) ;

- Un ventre gonflé ;

- Une constipation.  

- Un poil terne. 

Des problèmes respiratoires, selon le parasite et le degré de l'infestation, peuvent également survenir. Le chien souffrant de démangeaisons anales peut parfois adopter l'attitude dite du "traîneau". Il se frotte les fesses contre le sol. À noter que le chien fait également cela lorsqu'il cherche à vidanger ses glandes anales.  

Attention toutefois : tous ces symptômes ne sont pas propres à une infestation par les vers. Le diagnostic du vétérinaire est indispensable afin de le confirmer. Pour cela, des examens complémentaires peuvent s'avérer nécessaires. 

Le chiot est particulièrement sensible aux vers intestinaux et sa croissance peut être perturbée, car les parasites le prive alors de vitamines et minéraux indispensables. À l'inverser, certains chiens infestés par des parasites internes ne présenteront aucun symptôme !

Et si certains vers peuvent être visibles à l’œil nu, dans les selles et matières fécales du chien (vers en forme de grain de riz, de spaghetti...), tous ne le sont pas et peuvent donc passer tout à fait inaperçus. D'où le danger qu'ils représentent pour la santé du chien et de son entourage, congénères et humains. 

A quelle fréquence traiter son chien adulte contre les vers et quelle vermifugation pour le chiot ? 

cachet_vers_ch-ien

Vermifuger son chien est essentiel et doit se faire tout au long de la vie de l'animal. Même quand il prend de l'âge, Car il n'est pas immunisé pour autant comme on l'entend parfois dire à tort ! Son système immunitaire a tendance à s'affaiblir avec l'âge justement.

Le traitement doit être renouvelé régulièrement, car les chiens se recontaminent en permanence. Le vétérinaire établira un calendrier que le maître devra respecter. 

La fréquence de vermifugation recommandée pour les chiens adultes : 2 à 4 fois par an selon le mode de vie. Le chien, selon les endroits qu'il est amené à fréquenter, d'autres congénères également, est plus ou moins exposé.

Ainsi, si le chien a effectué un séjour en pension, il est recommandé de le vermifuger de nouveau au retour. De même, si plusieurs animaux vivent sous le même toit, ils doivent tous être vermifugés en respectant les recommandations du vétérinaire.. 

Chez les femelles, il est conseillé de vermifuger 15 jours avant la saillie et avant la mise bas, puis 5 semaines après la mise bas.

Chez le chiot, on pratique donc généralement la vermifugation à 10 jours, puis tous les 15 jours jusqu’à l’âge de 2 mois et tous les mois jusqu’à 9 mois.

Existe-t-il des effets secondaires ? 

Un vermifuge ne rend pas le chien malade. Cela fait partie des idées reçues qui ont la vie dure. Toutefois, comme tout médicament, il peut exister des effets secondaires variables d'un individu à l'autre.

Nombreux sont les chiens qui ne ressentent aucun effet après traitement. Chez d'autres, on peut observer des crottes molles, voire une diarrhée selon le stade de l'infestation par les vers. 

Administrez le vermifuge de votre chien de préférence lorsqu'il est à jeun et pas le même jour où il a eu par exemple un rappel de vaccin. N'hésitez pas à poser la question à votre vétérinaire ou son équipe qui vous conseillera sur le mode d'administration.  

Est-ce que mon chien se purge en mangeant de l'herbe ? 

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles le chien mange de l'herbe. Si le chien mange de l'herbe et vomit, ce n'est en aucun cas une manière pour lui de se purger et de se débarrasser des vers internes. 

Quel est le meilleur vermifuge, le plus efficace ?

vermifuge_chien_veterinaire

Le meilleur vermifuge pour votre chien est celui que vous recommandera votre vétérinaire. Tous les vermifuges ne couvrent pas le même spectre. Pour le choix du traitement, il prendra en compte plusieurs facteurs :

- le mode de vie du chien,

- son âge,

- son état de santé. 

Les vermifuges pour chiens se présentent de différentes façons :

- pipettes (spot-on) dont on applique le contenu au niveau des omoplates de l'animal voire également à la base de la queue chez les grands chiens ;

- comprimés,

- pâtes,

- liquides. 

Pharmacie ou vétérinaire : où se procurer un vermifuge pour chien ?

En achetant le vermifuge de votre chien chez votre vétérinaire vous bénéficiez de son expertise et de la connaissance qu'il a de votre compagnon.

Il connaît en effets ses habitudes, son mode de vie, etc. ce dernier pouvant d'ailleurs évoluer et donc imposer un changement de traitement.

Vous pourrez vous procurer le vermifuge habituel de votre chien directement au comptoir de la clinique auprès de l'équipe vétérinaire. Si vous disposez d'une assurance pour chien, qui couvre votre compagnon en cas d'accident et/ou de maladie, vous pourrez utiliser votre budget prévention pour financer l'achat des vermifuges chez le vétérinaire de votre choix. Ce qui peut être le cas lors des vacances où il est nécessaire de renouveler le traitement si le chien est adepte de la baignade.

Le budget prévention, renouvelé automatiquement chaque année, est disponible dans toutes les formules d'assurance santé animale que propose Santévet

Vermifuge naturel : quelle efficacité ? 

On trouve dans le commerce ou sur des sites marchands des vermifuges dits naturels. Sous forme de comprimés ou bien de poudre. Il faut mieux parler de répulsifs pour certains de ces produits car leur action est limitée.

Les vermifuges naturels sans danger pour les chiens peuvent venir en complément d'un vermifuge vétérinaire, rien ne pouvant remplacer du point de vue de l'efficacité ce dernier. Les remèdes de grand-mère que l'on trouve également sur Internet ne sont pas d'une grande utilité  !

Aucune étude scientifique n'est venue démontrer l'efficacité des traitements naturels contre les vers chez le chien. 

Traiter contre les parasites externes est également très important

chien_traitement_vers

Si le traitement contre les vers du chien est une lutte à mener sans merci, il en est une qui va de pair : celle contre les parasites externes responsables eux aussi de graves maladies. Les puces ne sont pas responsables que de démangeaisons voire d'allergie à leur piqûre. Elles peuvent elles aussi transmettre un vers plat : le Dipylidium, plus connu sous le nom de ténia.

Le chien se contamine en ingérant des puces porteuses du parasite. Le ténia adulte se développe dans l’intestin du chien, qui rejette des œufs dans les selles. De nouvelles larves de puces les ingèrent à leur tour.

Pour protéger votre chien des parasites externes, il faudra le traiter régulièrement à l'aide d'un antiparasitaire contre les tiques et les puces que vous recommandera votre vétérinaire. 

La lutte contre les parasites internes, tout comme les parasites externe, est un des piliers essentiels de la prévention. Les traitements doivent être réguliers pour protéger votre chien et son entourage. Reposez-vous sur les recommandations de votre vétérinaire qui vous prescrira le vermifuge pour chien le mieux adapté à votre compagnon.

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos : 123RF