layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Vers du chien : comment se contamine-t-il ?

Vers du chien : comment se contamine-t-il ?

Article publié le : 23/09/2015

La voie de contamination du chien varie selon l’espèce de parasite. Les vers du chien (parasites internes) sont nombreux, ce qui entraîne des modes de contamination différents. Et ce, tout au long de la vie du chien. 

Dans le cas des nématodes, le chien s’infeste généralement en avalant leurs œufs. 

Ces œufs sont très résistants (parfois plusieurs années). 

 

Des vers aussi présents sur les trottoirs des villes

 

Ils sont présents dans le milieu extérieur (dans l’herbe, sur les trottoirs). Le chien se contamine facilement lors de sa promenade, même en ville.

 

Une contamination par la mère du chiot

 

En ce qui concerne les ascaris, dans la majorité des cas, le chiot est contaminé par sa mère, au cours de la gestation ou dès la naissance en buvant le lait maternel. 

Le traitement des femelles pendant la gestation et la lactation est donc recommandé.

Certaines larves de vers (les ankylostomes) pénètrent directement au travers de la peau.

 

Ténias : des sources multiples

 

Le cycle parasitaire des cestodes (ténias) est différent, car il implique plusieurs hôtes. 

Les larves se développent chez un hôte dit intermédiaire (insecte, petit rongeur, ruminant). 

Mais l’évolution de ces larves en parasites adultes se déroule chez un autre animal, dit hôte définitif : le chien (ou le chat). 

Le chien est donc directement contaminé par les larves de ténia (et non les œufs), en mangeant l’hôte intermédiaire.

 

La puce aussi est responable de la transmission de vers

 

La contamination par Dipylidium caninum est particulière car l’hôte intermédiaire de ce vers plat n’est autre que la puce. 

Celle-ci s’infeste au stade de larve en ingérant les œufs du parasite. Et le chien s’infeste ensuite en avalant des puces adultes contaminées. 

Le ténia adulte se développe dans l’intestin du chien, qui rejette des œufs dans les selles. De nouvelles larves de puces les ingèrent à leur tour... La boucle est bouclée ! 

 

Source : laboratoire Merial

 

Vermifuger son chien ou son chat : un geste essentiel

Les vers du chien (ou du chat) peuvent leur transmettre de graves maladies. Il existe également des risques de zoonoses, c’est-à-dire de maladies transmissibles à l’homme. 

Donner un vermifuge à son animal est la meilleure prévention possible. 

Au regard des protections qu’il assure et des frais de soins qu'il peut éviter, le coût d’un vermifuge n’est pas élevé. C’est un acte essentiel. 

Le vétérinaire déterminera le vermifuge le mieux adapté et la fréquence du traitement en fonction du mode de vie de l’animal, son âge, son poids, etc. 

Le forfait prévention contenu dans certaines formules d'assurance santé animale peut servir à financer l'achat du vermifuge. 

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : 

Vermifuge Puce Vers du chien Vermifuge
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure