layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Hiver et froid : comment protéger votre chien ou chat ?

Hiver et froid : comment protéger votre chien ou chat ?

Article publié le : 21/11/2022

En hiver, le chat est moins sensible au froid que le chien. Toutefois, l’hiver est une saison rude. Comme les autres, elle comporte des risques et des dangers spécifiques à prendre en considération pour le bien-être et la santé de vos compagnons. Voici comment passer un bon hiver avec votre chien ou votre chat.

Chiens et chats en hiver peuvent-ils eux aussi avoir froid ?

Le chat ayant accès à l’extérieur, dès lors qu’il est en bonne santé, défie parfois plus facilement l’hiver et le froid que le chien. Ce dernier supporte mieux un froid sec qu’un froid humide. À partir de quelle température un chien a-t-il froid ? Dès que la température ambiante descend en dessous de 8° C et se rapproche de plus en plus de 0° C, on estime que les chiens peuvent alors ressentir le froid.

Votre compagnon pourra continuer à aller et venir et, comme d’habitude, vous l’inspecterez à son retour afin de vous assurer qu’il ne présente pas d’éventuelles blessures, de l’absence de parasites… le dessous du ventre et les pattes devra être bien essuyé.

Les coussinets seront également inspectés afin de s’assurer de l’absence de morceaux de glace qui peuvent s’y accrocher facilement. Si tel est le cas, les coussinets et les pattes peuvent être passées sous l’eau tiède.

Concernant la neige, méfiez-vous du sel de déneigement utilisé pour le dégivrage des trottoirs et des routes et qui est toxique. Le chien ou le chat peut en ingurgiter soit en jouant dans la neige, mais le plus souvent en se léchant les pattes. Un rinçage des pattes et des coussinets est pour cela recommandé.

Si vous vivez dans une région enneigée ou que vous pratiquez une activité avec votre chien vous pouvez protéger ses coussinets avec des bottines. Il existe aussi des solutions tannantes ou des baumes qui préviendront crevasses et gerçures et que vous commencerez à appliquer quelques jours ou semaines avant.

Avec une assurance santé pour chien, vous disposerez comme c’est le cas chez SantéVet d’un budget prévention disponible dans toutes les formules, qui vous permettra de financer, entre autres, l’achat de ce type de produit de soins et/ou d’entretien. Un budget prévention qui est renouvelé automatiquement chaque année.

Chiens et chats ne sont pas tous égaux face au froid

Ce n’est pas parce qu’il fait froid qu’il faut réduire les sorties de votre compagnon dès lors qu’il est en bonne santé. Il suffit de ne pas surestimer de ses forces et de respecter sa nature. Il y a de nombreuses activités à pratiquer en hiver avec son chien. Avec ou sans neige et même sans sortir à l’extérieur !

Tout comme nous, les animaux domestiques ne sont pas égaux face au froid et à l’hiver. Chez un sujet fragile, convalescent, âgé, douillet ou encore un chiot plus sensible au froid, il sera possible de l’équiper d’un manteau pour le protéger du froid. Le commerce propose de nombreux modèles de manteau imperméable pour animaux de compagnie.

Il faut le choisir à la bonne taille pour que votre compagnon s’y sente à l’aise et éviter les frottements pouvant entraîner des problèmes cutanés. Restez simples ! Ne le ridiculisez pas. Votre chien n’est pas une poupée. Certains d’ailleurs mettront plus de temps que d’autres à accepter de porter un manteau. Vous pourrez donc commencer à lui enfiler chez vous, en faire un jeu et ne pas insister au début.

Certaines races de chiens sont mieux armées que d’autres face au froid et aux intempéries. C’est le cas par exemple du Husky, Alaskan Malamute, Bouvier Bernois, Saint-Bernard pour ne citer qu’eux. La nature du poil et la présence ou non de sous-poil leur confèrent des degrés de protection et de résistance variables. Il en va de même chez le chat en hiver.

Pour les chiens rustiques habitués à vivre dehors, il faudra veiller à ce que la niche soit bien isolée, bien exposée en étant mise à l’abri des courants d’air.

Un Sphynx dont la peau n’est recouverte que d’un simple duvet sera plus vulnérable qu’un congénère au poil davantage fourni.

S’il s’est sali, rien n’empêchera de laver son chien même en hiver ou son chat en prenant les précautions nécessaires.

Au foyer, les animaux frileux aimeront se rapprocher d’une source de chaleur : radiateur, cheminée, poêle à bois ou à pellets. Il existe d’ailleurs pour les chats des paniers spécialement adaptés que l’on peut suspendre à un radiateur. Confort maximum assuré !

Coups de froid, gastro... : consultez en cas de symptômes

Chiens et chats peuvent eux aussi être victimes de coups de froid. Certains signes qui ne trompent pas doivent vous inciter à consulter : une diarrhée (ce peut être une gastro-entéritemalade de saison), une truffe présentant un écoulement, des éternuements, de la toux, un abattement, une perte d’appétit… Ils peuvent également être victimes d’une maladie respiratoire.

Au moindre doute ou symptôme, il ne faut pas attendre et consulter le vétérinaire. Un coup de froid mal soigné ou une infection respiratoire peuvent entraîner des séquelles.

Il y a également un risque d’hypothermie. Cela survient alors que la température corporelle moyenne de 38,5° C passe en dessous de 36° C. Comme chez l’humain, l’hypothermie est une urgence.

Faut-il modifier l'alimentation de votre animal en hiver ?

Il peut être nécessaire de modifier l’alimentation de l'animal. Ceci en fonction de l’activité physique et, dans le cas du chien, s’il vit à l’extérieur. Il ne faut pas y voir une forme de maltraitance, car certaines races de bergers ou dogues comme le Dogue du Tibet par exemple, sont habituées à vivre ainsi et n’en souffrent pas.  

Certains seront capables de faire de grandes balades, des randonnées, voire profiter des joies de la neige. Alors que d’autres continueront de vivre à leur rythme habituel, à l’intérieur. Pour les casaniers, il ne sera pas nécessaire de modifier leur alimentation.

Chez les sportifs, les rations pourront être augmentées de l’ordre de 10 à 20 % en moyenne. Chez les félins ayant accès à l’extérieur, la ration pourra être enrichie en protéines (viande/poisson). Demandez conseil à votre vétérinaire.

Si vous devez modifier la nourriture de votre animal durant l’hiver, ne le faites pas brusquement mais, comme à n’importe quelle autre période de l’année et quelle qu’en soit la raison, de manière progressive afin d’éviter les troubles digestifs.

Veillez également à ce que votre chien ou chat soit correctement hydraté comme vous le faites tout a long de l’année. N’hésitez pas à multiplier les points d’eau et à les renouveler régulièrement avec de l’eau fraîche et non froide.

Les parasites externes sont toujours là, même les aoûtats !

Il fait froid, mon chien ou mon chat n’attrapera plus de puces ou de tiques ! Faux… Ces parasites sont toujours bel et bien présents. Et les puces adorent d’ailleurs la chaleur de nos foyers.

Il faut donc continuer à traiter préventivement contre les puces et les tiques selon les recommandations de votre vétérinaire afin d’éviter toute infestation. Cela est valable aussi pour les chats d'intérieur.

Le traitement de l’environnement de votre habitation pourra être nécessaire le cas échéant, en utilisant un Fogger que vous trouverez également chez votre vétérinaire, qui vous en expliquera le mode d’utilisation.

Les hivers sont de plus en plus doux à cause du réchauffement climatique. Les parasites externes prolifèrent davantage. Sans oublier que malgré leur nom, on trouve encore des… aoûtats à cette saison, jusqu’en janvier !

Les dangers pour votre animal de compagnie sont aussi dans la maison

En hiver tout particulièrement, certains produits doivent être mis hors de portée de votre chien ou de votre chat. On les stocke souvent dans les garages et les buanderies

C’est le cas de l’antigel dont le goût sucré est appétent et qui fait partie des produits toxiques. Tout comme les raticidesdétergents

 

Les dangers potentiels du sapin de Noël

Les chiots, mais aussi des chiens adultes « joueurs », tout comme les chatons et ceux plus âgés, sont parfois tentés par les décors que l’on suspend au traditionnel sapin de Noël : les guirlandes peuvent être responsables d’occlusion intestinale, par exemple. Les boules de verre tombant au sol et se brisant constituent, elles aussi, un danger potentiel du sapin de Noël .

Les cadeaux que l’on dépose au pied du sapin sont entourés de ruban (bolduc). Comme tout ce qui est filaire, ils peuvent être dangereux.

Les illuminations multiplient les risques d’électrocution et/de brûlures, pensez-y également. Un simple carton de style boîte à chaussures peut servir à protéger l’accès aux prises électriques. 

Pas de restes de table pour vos animaux

C’est la fête et les repas sont généralement copieux en cette période. Non aux restes de table ! Les intoxications et les pancréatites sont assez nombreuses en cette période et constituent une urgence. 

De nombreux aliments sont toxiques pour les chiens et les chats. Comme en premier lieu le chocolat, on ne le répètera jamais assez. Il est particulièrement présent au moment des fêtes de fin d'année. Gare aux chapardages !

Attention au coup de blues et à la prise de poids !

L’hiver, hormis la baisse des températures, ce sont aussi des jours qui raccourcissent. Mais pas question pour autant de priver le chien de son besoin de se dépenser. Cela est important, tant pour son bien-être physique que « psychique ».

N’envisager les sorties que pour les besoins et c’est le coup de blues voire la dépression qui peut s’installer ! Donc le rythme devra être maintenu. Une laisse et/ou un collier réfléchissant pourront offrir davantage de sécurité lors des promenades à la nuit tombée.

Le chat devra pour sa part pouvoir conserver ses habitudes et gérer sa vie à l’extérieur si tel est déjà le cas le reste de l’année.

Une prise de poids par manque d’exercice : voilà aussi une autre conséquence du manque d’activité qui concerne les deux espèces.

L’hiver n’a pas que des désagréments. C’est une période joyeuse. Les animaux de compagnie faisant partie des membres de la famille sont aussi de la fête. Et de plus en plus de maîtres pensent à eux et les gâtent.

L’hiver : une période tout de même aussi festive pour les animaux de compagnie

Faire un cadeau à son chien ou à son chat est devenu une « chose » normale pour bon nombre de maîtres. Un jouet, un accessoire, une friandise adaptée, un gâteau fait maison, un produit de soin et/ou d’entretien : voici ce qui constitue le Top 5 des cadeaux de Noël pour les chiens et chats.

Évitez les déguisements. Non seulement ils frisent bien souvent le ridicule mais ils ne rendent pas les animaux heureux, voire les stressent plus qu’autre chose.

En matière de cadeau utile, avez-vous pensé à une assurance pour chien ou assurance pour chat ? En cette période difficile et où il faut anticiper l’avenir, cet investissement vous permettra en cas d’accident et/ou de maladie de pouvoir offrir à votre compagnon les meilleurs soins possibles. Car quoi de plus terrible que de devoir renoncer à certaines interventions, certains traitements qui parfois sont à vie et coûtent cher.

Gérer sereinement le budget santé de votre chien ou de votre chat sans vous poser de question, c’est un cadeau que vous vous faites à tous les deux ! Faire une demande de devis ne vous engage en rien, est rapide et totalement gratuite.

Ce n’est pas la saison la plus agréable. Mais le chien peut tout à fait profiter des joies de l’hiver, tout comme le chat moins sensible au froid. Il suffit de les protéger.

SantéVet

Ensemble, prenons de votre animal

Photos : 133rf

Tique Puce Vomissement Diarrhée Occlusion intestinale Intoxication

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure