Juliette Garnodier

Les tumeurs chez le chien

Les tumeurs chez les chiens suscitent souvent des inquiétudes chez les propriétaires d'animaux. Les repérer et les faire examiner dès leur apparition est essentiel pour limiter les complications graves. Nous allons détailler dans cet article les caractéristiques des tumeurs les plus fréquemment rencontrées chez les chiens.

C'est quoi une tumeur ?

Une tumeur chez le chien est une masse anormale de cellules qui se développe de manière incontrôlée. Les tumeurs peuvent être bénignes ou malignes :

  • Tumeurs bénignes : ces tumeurs ne se propagent généralement pas à d'autres parties du corps et sont souvent moins préoccupantes. Elles peuvent être retirées chirurgicalement, et une fois retirées, elles ont tendance à ne pas revenir.
  • Tumeurs malignes : contrairement aux tumeurs bénignes, les tumeurs malignes ont le potentiel de se propager à d'autres parties du corps, ce qui les rend plus graves. Ces tumeurs sont souvent appelées cancers, et le traitement peut inclure la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie, ou une combinaison de ces méthodes. Toutes les tumeurs ne sont pas cancéreuses, mais les cancers sont des tumeurs malignes.

Les tumeurs chez les chiens peuvent se développer dans divers organes et tissus.

Quels sont les types de tumeur les plus fréquents chez le chien ?

Les tumeurs peuvent se développer sur quasiment tous les tissus et tous les organes, mais nous allons détailler les caractéristiques des tumeurs les plus fréquentes chez les chiens.

Tumeur mammaire

Les tumeurs mammaires sont très fréquentes chez les chiennes non stérilisées. Elles sont malignes dans environ 50% des cas. C'est pourquoi il est conseillé de faire stériliser les chiennes au plus tôt pour éviter ce type de cancer.

Tumeur de la rate

Les tumeurs spléniques peuvent être malignes, nécessitant souvent l'ablation de la rate. Elles sont difficiles à détecter mais peuvent être à l'origine d'une grave hémorragie interne. Certaines races, comme les Golden Retrievers, les Boxers et les Dobermans, sont plus susceptibles de développer des tumeurs spléniques.

Tumeur de la bouche et des gencives

Les tumeurs orales peuvent affecter gencives, la langue ou les os de la mâchoire. Elles sont souvent malignes, et la chirurgie est souvent compliquée dans ces zones.

Tumeur cutanée 

Carcinome épidermoïde, mélanome et mastocytome sont des tumeurs de la peau chez le chien qui peuvent toucher différentes structures. Les races à pelage clair, comme le Bull Terrier pour les carcinomes, les Boxers pour les mélanomes, et les Boston Terriers pour les mastocytomes, peuvent présenter une prédisposition.

Tumeur osseuse

Les tumeurs osseuses peuvent être malignes (ostéosarcome) ou bénignes. Elles peuvent se développer principalement au niveau des membres, comme les os longs (humérus, fémur), la colonne vertébrale et le crâne. La chirurgie est souvent nécessaire, avec parfois une chimiothérapie complémentaire. Les grandes races, notamment les races géantes comme le Dogue Allemand ou le Leonberg, ont un risque accru de développer des tumeurs osseuses, comme l'ostéosarcome.

Tumeur au cerveau

Les tumeurs cérébrales peuvent causer des symptômes neurologiques. La chirurgie est très compliquée. Les races brachycéphales, comme le Bouledogue Français, peuvent être prédisposées à certaines tumeurs cérébrales.

Le lymphome

Le lymphome est un cancer du système lymphatique. Il provoque une augmentation de tailles des ganglions lymphatiques. Il est quasiment toujours malin, et c'est l'un des cancers les plus fréquents chez les chiens. La chimiothérapie est le traitement principal, offrant souvent une amélioration significative de la qualité de vie.

Comment se manifeste une tumeur chez le chien ?

Les manifestations d'une tumeur chez le chien peuvent varier en fonction de son type, de sa taille, de son emplacement et de la rapidité de sa croissance. Voici quelques signes courants de la présence d'une tumeur chez un chien :

  • Bosse ou masse palpable : Une bosse sous la peau est l'un des signes les plus évidents. Cela peut être ressenti en caressant ou en palpant la zone affectée.
  • Changements cutanés : Altérations visibles de la peau, comme des rougeurs, des ulcérations, ou des changements de couleur peuvent indiquer une tumeur cutanée.
  • Problèmes respiratoires ou toux persistante : Les tumeurs dans la région thoracique peuvent provoquer des symptômes respiratoires, tels que la toux.
  • Boiterie ou difficultés à se déplacer : Les tumeurs osseuses peuvent entraîner une boiterie et des difficultés à se déplacer.Changements dans le comportement alimentaire : Une perte d'appétit, des difficultés à manger ou une perte de poids inexpliquée peuvent être des signes de tumeurs gastro-intestinales ou buccales.
  • Problèmes urinaires ou fécaux : Les tumeurs dans la région abdominale peuvent comprimer les organes internes, provoquant des problèmes urinaires ou fécaux.
  • Symptômes neurologiques : Des tumeurs cérébrales peuvent entraîner des symptômes neurologiques tels que des convulsions, une perte de coordination ou des changements de comportement.
  • Écoulement anormal : Des écoulements de fluides corporels, tels que du sang, du pus, ou d'autres sécrétions, peuvent être associés à certaines tumeurs.
  • Ganglions lymphatiques gonflés : C'est l'un des premiers symptômes observés en cas de lymphome.

Consultez un un vétérinaire dès l'apparition d'un de ces symptômes pour un diagnostic précis.

Abcès, lipome, kyste, verrue ou tumeur : comment faire la différence ?

Une boule ou une masse palpable n'est pas forcément le signe d'une tumeur :

  • Abcès : Généralement causé par une infection bactérienne, un abcès est une accumulation de pus. Il estÂsouvent chaud, douloureux et peut présenter une rougeur. Un abcès peut être associé à une blessure ou une plaie.
  • Lipome : Les lipomes sont des amas de graisse bénins sous la peau. Ils sont généralement mous, mobiles et ne sont pas douloureux. Ils ont tendance à croître lentement.
  • Kyste : Un kyste est une poche remplie de liquide, souvent clair ou visqueux. Les kystes sont généralement souples au toucher et peuvent être mobiles. Ils peuvent apparaître isolés ou en grappes.
  • Verrue : Les verrues sont des excroissances cutanées causées par un virus. Elles peuvent être rugueuses, saillantes et parfois pigmentées. Les verrues peuvent apparaître isolées ou en grappes.
  • Tumeur : Une tumeur est une croissance anormale de cellules qui peut être bénigne ou maligne. Les tumeurs peuvent être solides, dures, et elles peuvent parfois être fixes. Les tumeurs peuvent avoir des formes et des tailles variables.

Seul un vétérinaire pourra confirmer le diagnostic d'une masse, par ponction à l'intérieur afin d'examiner le liquide qui s'y trouve, ou pas retrait de la masse et envoi en analyse.

J'ai repéré une boule ou une grosseur sur mon chien, que dois-je faire ?

Si vous avez repéré une masse sur votre chien, ou qu'il présente des symptômes comme ceux évoqués plus haut, prenez rendez-vous rapidement avec votre vétérinaire afin qu'il réalise un examen complet de votre animal. Il pourra examiner la grosseur et procéder en différentes étapes pour avoir un diagnostic précis.

Comment savoir si une tumeur est bénigne ou maline ?

Si vous pensez que votre chien a une tumeur, il est essentiel de consulter un vétérinaire dès que possible pour obtenir un diagnostic précis. Le vétérinaire utilisera diverses méthodes pour déterminer si une tumeur est bénigne (non cancéreuse) ou maligne (cancéreuse) :

  • Examen physique : Le vétérinaire effectuera un examen physique approfondi pour évaluer la taille, la forme et la mobilité de la tumeur. Il examinera également d'autres parties du corps pour détecter d'éventuels signes de propagation.
  • Imagerie médicale : Des examens d'imagerie tels que des radiographies, des échographies ou des scanners peuvent être utilisés pour évaluer la tumeur et déterminer son étendue.
  • Ponction : Le vétérinaire peut ponctionner la masse à l'aide d'une aiguille fine pour voir ce qu'il y a à l'intérieur et l'analyser.
  • Biopsie : Pour obtenir un diagnostic de certitude, le vétérinaire peut prélever un échantillon de tissu de la tumeur par le biais d'une biopsie. Ce tissu sera ensuite examiné au microscope par un professionnel pour déterminer si la tumeur est bénigne ou maligne.
  • Analyses sanguines : Certaines tumeurs malignes peuvent être associées à des changements dans les analyses sanguines, et celles-ci peuvent être utilisées comme indicateur, bien que cela ne soit pas toujours concluant.

La biopsie est le seul examen permettant d'obtenir un diagnostic de certitude sur le type de tumeur, et pour savoir si elle est cancéreuse ou non.

Comment soigner une tumeur chez le chien ?

Le traitement d'une tumeur chez un animal de compagnie dépend de la nature de tumeur, de sa localisation, de sa taille, de l'avancée de la maladie, et d'autres facteurs spécifiques à la santé de l'animal. Seul un vétérinaire, voire un vétérinaire spécialisé en cancérologie, peut recommander un plan de traitement approprié après avoir évalué ces facteurs :

  • Chirurgie : Pour de nombreuses tumeurs, l'intervention chirurgicale est le traitement de choix. Le vétérinaire peut tenter d'exciser la tumeur pour la retirer complètement. Dans certains cas, cela peut suffire pour guérir la tumeur, surtout si elle est bénigne.
  • Chimiothérapie : Pour les tumeurs malignes qui ont tendance à se propager, la chimiothérapie peut être recommandée comme chez les humains. Cela implique l'utilisation de médicaments anticancéreux pour détruire les cellules cancéreuses ou empêcher leur croissance. La chimiothérapie peut avoir des effets secondaires, mais ceux-ci varient en fonction du protocole de traitement.
  • Radiothérapie : La radiothérapie utilise des rayons X pour détruire les cellules cancéreuses. Elle peut être utilisée seule ou en combinaison avec la chirurgie et/ou la chimiothérapie, en fonction du type et de la localisation de la tumeur.
  • Thérapie ciblée : Certains médicaments peuvent cibler spécifiquement les cellules cancéreuses, réduisant ainsi les effets sur les cellules saines. Ces thérapies ciblées peuvent être utilisées dans le traitement de certains types de tumeurs.
  • Traitement palliatif : Dans certains cas, le traitement peut viser à améliorer la qualité de vie de l'animal en soulageant les symptômes sans nécessairement viser la guérison complète.
  • Soins de soutien : Pendant et après le traitement, des soins de soutien tels que des changements alimentaires, des médicaments pour soulager la douleur et des soins palliatifs peuvent être recommandés pour aider l'animal à traverser le processus.

Il est important de noter que tous les chiens réagissent différemment au traitement, et le pronostic dépend de divers facteurs. Le vétérinaire discutera avec le propriétaire des avantages et des risques de chaque option de traitement, en prenant en compte la qualité de vie de l'animal.

Quelle est l'espérance de vie d'un chien avec une tumeur ?

L'espérance de vie d'un chien atteint d'une tumeur dépend de plusieurs facteurs, notamment le type de tumeur et si elle est maligne ou bénigne, la rapidité de diagnostic et de traitement, ainsi que la réponse individuelle de l'animal au traitement.

Pour certaines tumeurs bénignes qui peuvent être complètement retirées chirurgicalement, la guérison est possible, et l'espérance de vie du chien peut être normale.

Cependant, pour les tumeurs malignes, sans traitement, l'espérance de vie de l'animal est considérablement réduite. 

En conclusion :

Les tumeurs et les cancers sont de plus en plus fréquents chez les chiens. Le diagnostic précoce et la mise en place d'un traitement permettent de maximiser les chances de guérison de l'animal.

 

Sources :

- "Cancer chez le chien : prédispositions raciales et formes familiales", Le Point Vétérinaire expert canin n° 354 du 01/04/2015

- "Guide thérapeutique et clinique vétérinaire. chiens et chats", G. Bourdoiseau et al. Les éditions du Point vétérinaire, 2017

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos : 123RF