Juliette Garnodier

La toux du chenil chez le chien

La toux du chenil chez le chien est une maladie respiratoire. Elle est causée par des bactéries et des virus. Elle se manifeste, comme son nom l'indique, par de la toux. La prévention et le traitement précoce sont essentiels pour éviter les complications de cette maladie. Nous allons détailler les caractéristiques de cette affection, ainsi que les symptômes qui doivent alerter et motiver une consultation chez le vétérinaire.

Qu’est-ce que la toux du chenil chez le chien ? Comment s'attrape-t-elle et quelle est le temps d'incubation ?

La toux du chenil, aussi appelée trachéobronchite infectieuse du chien, est une maladie respiratoire très contagieuse due à plusieurs agents pathogènes.

Comment se transmet la toux du chenil, est-ce contagieux pour les humains ?

La contagion se fait par contact direct rapproché (« nez à nez ») avec un chien malade. La toux du chenil est donc fréquemment retrouvée dans les collectivités (élevages, refuges) ou suite à un rassemblement canin : cours d’éducation canine, concours, salons, chenil… Les chiots sont plus touchés. Ce n'est pas une zoonose : la maladie ne se transmet pas aux humains.

Combien de temps dure la toux du chenil ?

La période d'incubation est d'environ 3 à 10 jours. Divers agents pathogènes sont responsables de la maladie :

  • Des bactéries : certaines souches de bactéries, telles que Bordetella bronchiseptica et Pasteurella multocida, Mycoplasma ;
  • Des virus : le virus de la parainfluenza canine, de l'influenza canine, de la maladie de Carré, l'adénovirus (CAV-2) ou le réovirus.

Souvent, plusieurs agents pathogènes peuvent coexister et être à l'origine de la toux du chenil chez un même chien. Ils ciblent le système respiratoire du chien et sont responsables d’une inflammation de la trachée et des bronches.

La toux de chenil dure entre 2 et 3 semaines environ et parfois plus chez les animaux fragiles ou âgés.

Quels sont les symptômes de la toux du chenil ?

toux_de_chenil_symptomes

Comme son nom l’indique, le principal symptôme de la maladie est la toux : une toux forte, sèche et rauque (on a parfois l’impression que le chien a quelque chose coincé dans la gorge). Une forte toux peut également provoquer des vomissements secondaires. Le chien peut aussi présenter de la fatigue, une perte d'appétit, une conjonctivite et de la fièvre. Les symptômes peuvent faire penser à un rhume chez les humains.

Les symptômes peuvent durer assez longtemps (environ deux semaines). Si aucun traitement n’est mis en place, des surinfections et complications de pneumonie bactérienne peuvent survenir à l’origine d’une forte fièvre, de difficultés respiratoires, d’une toux grasse voire d’une bronchopneumonie grave.

Ces symptômes peuvent être similaires à ceux d'autres maladies respiratoires chez le chien, telles qu'une bronchite ou une pneumonie. Il est donc important de consulter un vétérinaire pour un diagnostic précis et un traitement adéquat.

Diagnostic : comment savoir si mon chien à la toux du chenil ?

chiot_toux_de_chenil

Si votre chien présente des signes de toux, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire. Le diagnostic de la toux du chenil se fait généralement suite à un examen clinique complet et une évaluation des commémoratifs

  • environnement,
  • mode de vie,
  • rassemblement récent avec des chiens,
  • autres chiens malades dans l'entourage,
  • protocole de vaccination...

Si le vétérinaire souhaite confirmer le diagnostic ou connaître les agents pathogènes en cause, des tests de laboratoires existent : analyse d'échantillons respiratoires, tests sérologiques ou PCR (par prise de sang).

Pour vérifier la présence éventuelle de complications, des radiographies thoraciques peuvent être réalisés à la clinique afin de visualiser les poumons.

Comment soigner et se débarrasser de la toux du chenil ? Quel traitement et pour quelle durée ?

Le traitement de la toux du chenil dépend de l'agent pathogène en cause et de la sévérité de l'atteinte. Voici les traitements les plus fréquemment prescrits :

  • Antibiotiques : Si la toux est causée par une infection bactérienne, ils permettront de combattre l'infection.
  • Vaccination : Si la toux est causée par un virus, une vaccination peut prévenir la maladie.
  • Anti-inflammatoires et analgésiques : Ils seront prescrits quasi-systématiquement afin de réduire l'inflammation et soulager la douleur.
  • Bronchodilatateurs : En cas de toux très forte, ils permettent de dilater les voies respiratoires et soulager la toux. Ils sont administrés sous forme de gouttelettes.

Le traitement est généralement long, au minimum une dizaine de jours, parfois jusqu'à quatre semaines notamment pour éviter les rechutes. Pendant toute sa durée, pensez à isoler votre animal : il ne doit pas être en contact avec d'autres chiens, au risque de les contaminer !

Quel est le pronostic ? Le chien peut-il garder des séquelles ?

Le pronostic et les séquelles de la toux du chenil dépendent de la cause sous-jacente et de la gravité de la maladie.

En général, c'est une pathologie qui se guérit bien si elle est prise en charge précocement, et le pronostic est bon dans ces cas-là.

Si la maladie se complique (pneumonie, surinfection bactérienne), le pronostic est plus réservé.

Dans de rares cas, la toux du chenil peut causer des dommages irréversibles aux poumons ou au cœur.

Le vaccin : comment fonctionne-t-il ? Un chien vacciné peut-il attraper la maladie ?

vaccin_toux_de_chenil

Le vaccin : comment fonctionne-t-il ? Un chien vacciné peut-il attraper la maladie ?

Il existe plusieurs vaccins contre la toux du chenil. Le budget prévention contenu dans toutes les formules d'assurance pour chien de Santévet permet de financer, entre autres, les frais de vaccination. Les frais vétérinaires en cas d'accident et/ou de maladie sont quant à eux remboursés jusqu'à 100 %. Cela permet de consulter quoi qu'il arrive et de pourvoir offrir à sn animal de compagnie les meilleurs soins possibles, sans se poser de question. 

Pour les virus Adénovirus, Parainfluenza et celui de la Maladie de Carré les vaccins sont inclus dans la vaccination « de routine » (avec les vaccins contre la parvovirose, la maladie de Carré et la leptospirose). La primovaccination se fait en 2, 3, voire 4 injections à 3-5 semaines d'intervalle selon l'âge de début des injections. Un rappel à entre 6 et 12 mois, puis annuellement est nécessaire.

Un vaccin supplémentaire protégeant contre la bactérie Bordetella bronchiseptica et le virus Parainfluenza existe également, il peut se faire par injection, par voie intranasale ou intra-orale. Il est fortement recommandé pour tous les chiens, notamment ceux qui sont sujets aux rassemblements : séjour en chenil, concours canin, éducation canine…

Il est fréquent que certains organismes de pensions ou d'éducation exigent ce vaccin. Si vous avez prévu de faire garder votre chien ou de participer à un rassemblement comme une exposition canine par exemple : soyez prévoyant, pensez à contacter votre vétérinaire pour qu'il vous conseille.

Les animaux vaccinés peuvent quand même se contaminer, notamment si l'agent pathogène est différent de ceux présents dans les vaccins. Même concernant les virus et bactéries contre lesquelles les vaccins protègent, l'efficacité n'est pas de 100 % mais les symptômes sont nettement moins marqués.

 

En conclusion : 

La toux du chenil est une affection fréquente chez les chiens qui peut être causée par une variété de facteurs, notamment des infections virales ou bactériennes. Il est possible de prévenir la toux du chenil avec un protocole de vaccination qui doit être tenu à jour. Si votre chien présente des symptômes de toux, il est important de consulter un vétérinaire rapidement : le traitement précoce permet de limiter le risque de complications et de séquelles permanentes.

 

Santévet

Leader de l'assurance animale

Photos : 123RF