layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Chiens et chats : quels vaccins sont-ils conseillés ?

Chiens et chats : quels vaccins sont-ils conseillés ?

Article publié le : 14/09/2020

En France, hormis contre la rage dans certains cas, la vaccination des chiens et chats n’est pas obligatoire. Toutefois, efficaces pour les protéger de nombreuses maladies parfois graves, la vaccination des chiens et chats est vivement conseillée. Quels vaccins pour le chiens et le chats ? A quelle fréquence ? C’est à votre vétérinaire de décider en concertation avec vous en fonction parfois du mode de die de votre compagnon. En matière de vaccination des chiens et chats, les protocoles ont évolué ces dernières années. Les rappels de vaccins ne se font plus tous systématiquement tous les ans, selon les recommandations de votre vétérinaire.

Mon chien ou mon chat doit-il être vacciné contre la rage ?

La vaccination contre la rage n’est pas obligatoire en France. Elle est toutefois vivement recommandéecomme tout autre vaccin afin de les protéger contre de nombreuses maladies pouvant être grave.

Mais notons toutefois que le vaccin contre la rage peut être obligatoire dans certains cas :

  • Pour les chiens de première et deuxième catégorie tels que définis par la loi de janvier 1999 sur les chiens dits « dangereux ». La maître doit pouvoir disposer de l’attestation de cette vaccination établie par le vétérinaire.
  • Dès lors que l’on veut voyager avec son chien ou son chat hors de France et dans les départements déclarés infectés par la rage. Dans des pays situés hors de l’Union européenne, un titrage antirabique à effectuer avant le départ - et au retour ! -peut être exigé en plus de la vaccination contre la rage. Il faut alors pour être en règle s’y pendre à l’avance.
  • La vaccination contre la rage peut être exigée lors d’un séjour en campings, en centres de vacances, en pensions, en concours… bien que l’obligation dans ces cas ait été supprimée en 2007.

En France il y a eu de nombreux cas de chiens et/ou de chats ramenés illégalement de l’étranger et porteurs du virus mortel de la rage. Dans ces cas-là, mieux vaut que votre chien ou chat soit lui-même correctement vaccinés. Car en cas de fugue, il risquerait, par mesure de précaution, d’être euthanasié.

Quels sont les vaccins conseillés pour mon chien ?

Dans la vaccination « classique », les chiens sont vaccinés contre la maladie de Carrée, une maladie rencontrée fréquemment comme la parvovirose contre lesquelles il existe un vaccin. Ils sont aussi vaccinés contre l’hépatite de Rubarth (ou maladie de Rubarth), la leptospirose, la piroplasmose, cette dernière étant transmise par les tiques, tout comme la maladie de Lyme (borréliose).

La vaccination contre la toux de chenil est particulièrement fortement recommandée pour les chiens vivant en collectivité : élevage, pension, refuges ou encore lors des expositions canines.

Pour les chiens résidants principalement dans le sud de la France ou ceux s’y rendant avec leur maître, il existe désormais un vaccin au rappel annuel contre la leishmaniose, une maladie grave transmise par un minuscule insecte (le phlébotome).

Enfin pour les maladies en rapport avec la gestation, afin de protéger les chiennes et les chiots à naître, il existe un vaccin contre l’herpès virose.

Quels sont les vaccins conseillés pour mon chat ?

« Classiquement », comme pour le chien si cela n’est pas obligatoire, les chats sont vaccinés contre le typhus, le coryza, deux vaccins qualifiés d’essentiels pour les protéger contre ces maladies, ainsi que contre, la leucose, la chlamydiose. A noter qu’il n’existe malheureusement pas de vaccins contre le FIV (Feline Immunodeficiency Virus) ni contre la PIF (Péritonite Infectieuse Féline).

Pour la rage, les recommandations sont les mêmes que pour les chiens, à savoir si vous voyagez hors de France avec votre compagnon ou bien s’il est parfois tout de même exigé en campings, centres de vacances, pensions…

Des vaccins essentiels d’autres qui le sont moins

Tous les vaccins ne sont pas essentiels. Cela dépend du mode vie de votre chien et/ou de votre chat. C’est votre vétérinaire qui en fonction des conditions de vie de votre compagnon qui vous conseillera et vous indiquera quelles vaccinations pratiquer et à quelle fréquence de rappel.

L’éleveur professionnel, amateur passionné ou encore particulier sérieux aura procéder à la primo-vaccination avant l’acquisition de votre chiot ou de votre chaton. Il est important de prendre rapidement rendez-vous chez votre vétérinaire afin de faire le point sur la vaccination afin qu’il établisse un calendrier précis. Désormais, nombreux sont les vétérinaires qui utilisent les mails ou bien les envois d’un SMS afin de vous rappeler les rendez-vous à ne pas rater lors des rappels de vaccination. Si certains vaccins peuvent « supporter » un léger retard, d’autres comme la rage par exemple ne doivent pas dépasser la date limite de rappel.

 

1 an, 2 ans, 3 ans… un protocole des rappels qui a évolué

Il est terminé le temps où l’on effectuait systématiquement les rappels tous les ans. La médecine vétérinaire, s’appuyant sur de sérieuses études, a permis d’évoluer. Désormais, la vaccination contre certaines maladies peut être limitée. Tout cela dépend du mode de vie de votre chien ou de votre chat et le vétérinaire établira alors le niveau de risque afin de vous proposer la vaccination et ses rappels les mieux adaptés à votre compagnon.

Un bilan annuel de santé de votre chien ou de votre chat permettra de définir le rythme des rappels. Ce bilan est nécessaire, car il permet une bonne prévention des maladies pour lesquelles il existe un vaccin et éviter ainsi que votre compagnon puisse présenter un risque de baisse de protection contre celles-ci.

De plus, il existe également désormais de nouveaux outils permettant de doser les anticorps présents dans le sang de votre chien ou de votre chat pour certaines maladies. Ce type de test permet alors de savoir si un rappel est utile ou pas. Mais ils ne permettent pas à eux seuls de permettre d’en déduire une protection que l’on voudrait être certain pour son compagnon.

L’allègement du protocole de vaccination permet entre autres d’éviter les effets secondaires parfois liés la vaccination. Pour autant, ne pas faire vacciner son chien ou son chat serait une grave erreur. Tout comme il est important qu’il le soit régulièrement tout au long de sa vie. Un chien ou chat âgé n’est pas immunisé du fait de son âge. C’est souvent même le contraire, ses défenses immunitaires pouvant s’affaiblir en vieillissant.  

En résumé, les vaccins ne sont pas tous obligatoirement à rappel annuel. Outre les risques liés au mode de vie de votre compagnon, le rythme des rappels dépend également du vaccin utilisé et choisi par votre vétérinaire. L’AMM (autorisation de mise sur le marché) indiqué par le fabricant sur le vaccin utilisé définit le rythme des rappels qui peuvent être annuels, bisannuels ou encore trisannuels.

 

Assurance santé chien et chat : astuce budget !

En cas de diagnostic d'une maladie ou d'une blessure à l'issue d'un bilan de santé, l’assurance santé chien et l’assurance santé chat de SantéVet vous permettent d’être remboursé à hauteur de la formule choisie (même si vous aviez emmené votre animal en pensant qu'il allait bien). À l'inverse, si rien n'est détecté à l'issue du bilan de santé, vous pourrez utiliser le montant disponible dans votre forfait prévention (inclus dans toutes les formules chien et chat) pour être remboursé de ces frais.

Le forfait prévention permet également de financer les frais de vaccination de votre animal.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf

Leishmaniose Vaccination Coryza Rage
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure