L'actu des animaux

Maladies et prévention des chats

Comment savoir si un chat a froid ?

Comment savoir si un chat a froid ?

Article publié le : 18/10/2022

Même durant l’hiver, le chat aime sortir et se balader. Et là une question nous vient : est-ce que le chat peut avoir froid, voire être malade à cause du froid ? Il possède bien entendu une fourrure qui le protège, d’autant plus qu’elle s’adapte pour la saison hivernale et aux baisses de température. Si le chat ressent, comme nous, la sensation de froid, rien ne garantit qu’il va l’interpréter de la même façon qu’un être humain.  En fait, cela dépend de ses habitudes : un chat d’intérieur aura bien plus de mal à s’adapter que celui qui sort régulièrement. Alors, comment savoir si un chat a froid ? Peut-il attraper froid et être malade ? Quels sont les symptômes ? Et comment protéger son animal du froid ? Les réponses dans cet article. 

Un chat peut-il avoir froid ? 

À la différence du chien, le chat, selon la nature de son pelageest un animal qui, par nature, ne craint pas le froid. S’il reste exposé à un vent glacial, il risque de grelotter un peu, bien sûr, mais il est capable de se mettre à l’abri : une cave, une cabane de jardin, une voiture… Il ne manquera jamais de solutions, aussi cessez de vous inquiéter, vous pouvez le laisser sortir durant l’hiver sans inquiétude.

D’ailleurs, s’il a trop froid, il le fera savoir. Comment ? Les animaux savent le faire ! En venant par exemple gratter à la porte pour vous demander de rentrer et aller s’installer tranquillement dans son panier, sous le radiateur ou une autre source de chaleur pour se réchauffer. Le chat est indépendant, il ne faut pas l’oublier !

Par contre, si votre chat est de nature plutôt casanière et quitte rarement la maison et son petit coin douillet, il appréciera moyennement les températures négatives et sera moins résistant qu’un chat qui sort régulièrement. En effet, les chats d’extérieurs ont un pelage dense et riche en sous-poils, ce qui rend la résistance au froid bien plus importante.

Bien entendu, on parle ici d’un chat en bonne santé. Il n’est pas question de faire sortir un chaton, un chat senior ou souffrant de maladie en plein hiver ou lors des baisses de température.

La race des chats nus est également concernée puisque pas de poils pour se protéger. C'est le cas par exemple du Sphynx. D'autres races, en fonction de leur pelage, bien que robustes supportent mal le froid à l'instar du Californinan Rex par exemple. 

Certaines races de chats à pelage long supportent bien le froid, même à des températures très basses. C'est le cas entre autres du Norvégien ou encore du Sibérien

Comment protéger son chat en hiver ?

Le chat n’est pas un chien et ne supportera en aucune façon un manteau ou autre protection pour l’hiver !

Si votre matou est un grand baroudeur qui passe beaucoup de temps à l'extérieur, le plus important est de bien le nourrir pour qu’il affronte le froid sans problème. Vous pouvez lui apporter une nourriture plus énergétique qui répondra aux besoins de son organisme. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Si vous devez vous absenter et qu’il est dehors, veillez à ce qu’il ait accès à un refuge où il peut se protéger  : cabane, garage ou mieux encore la chatière. Il peut ainsi entrer et sortir à son gré.

Ce qui peut être utile pour protéger votre chat en hiver, c’est, en cas de neige, de la ratisser autour de la maison. En effet la neige est dangereuse pour les coussinets des chats, car elle favorise gerçures et coupures. Si vous le pouvez et si votre compagnon se laisse faire, vous pouvez lui enduire les coussinets avec une crème spécifique (à demander à votre vétérinaire). De même, à son retour, prenez le temps de lui sécher les pattes et regarder si un petit morceau de glace n’est pas resté collé entre les coussinets.

Comment nourrir son chat en hiver ?

L'alimentation de celui qui sort à l'extérieur pourra être modifiée afin de lui permettre de braver le froid. Tout comme un chien, il aura effectivement besoin de davantage d'énergie. Vous pouvez demander des conseils à votre vétérinaire, afin d'ajuster l'aliment de votre chat en hiver et d'adapter ses rations et la fréquence de leur distribution.

Pour le chat ayant accès à l'extérieur et qui a pour habitude d'y trouver ses gamelles d'eau, il faudra veiller à changer régulièrement celles-ci afin d'éviter que l'eau ne gèle. Pour le chat passant davantage de temps à l'intérieur durant les périodes de froid, les points d'eau pourront être multipliés. 

Mon chat a pris froid, que faire ?

Bien entendu et malgré son épaisseur de poils ou toutes les précautions que vous avez pu prendre, votre chat n’est pas à l’abri d’un “coup de froid” lors des baisses de température. S’il est resté trop longtemps dehors, s’il a voulu sortir alors que d’habitude il préfère son panier, il peut arriver que le chat attrape un rhume.

Vous le verrez facilement, car son comportement va changer et cerains symptômes pourront vous alerter: il est plus apathique, mange moins, a des écoulements au niveau des yeux ou du museau ou respire plus fort que d’habitude, élévation de la température corporelle... Finalement les symptômes ressemblent assez aux nôtres ! 

Comment réagir si mon chat a pris froid?

La première chose à faire est de le laisser se reposer : installez-le près d’une source de chaleur à l’écart du bruit pour qu'il puisse se réchauffer. Laissez-lui de l’eau à proximité et humidifiez ses croquettes pour qu’il s’alimente plus facilement. Bien entendu, pas de sorties durant quelques jours !

Si au bout de 48 heures son état ne s’améliore pas ou s’il a de la fièvre, emmenez le chez le vétérinaire. Ce dernier pourra alors mettre en place un traitement antibiotique si nécessaire ou vous indiquer la démarche à suivre. La chaleur corporelle d'un chat se situe entre 38° C et 39° C, 39° C selon d'autres experts.  

Avec le froid, le chat peut souffrir d'hypothermie. L'hypothermie survient lorsque la température coprorelle du chat descend en dessous de 36° C/36,5° C. Sous 35° C, l'état est jugé critique. 

En conclusion, rassurez-vous, généralement votre félin sait ce qu’il fait et ne risque pas grand-chose en extérieur s’il fait froid, à condition d’avoir l'habitude de sortir.

Bien entendu, en cas de froid intense, aucun animal ne doit rester dehors sur des périodes trop longues, ils doivent absolument avoir accès à un abri. Et à l'apparition de symtômes ou changement de comportement, ne pas hésiter à consulter le vétérinaire et lui demander conseils. 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : Pixabay

Rhume Antibiotique

A propos de l'auteur

Maryline Pattin
Maryline Pattin > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure