Juliette Garnodier

L'œdème pulmonaire chez le chien

L'œdème pulmonaire est une urgence vitale grave chez le chien. Les symptômes sont assez évocateurs et un vétérinaire doit être consulté au plus vite afin de soulager l'animal.

Qu'est-ce que l'œdème pulmonaire chez le chien ?

L'œdème pulmonaire, aussi appelé OAP (œdème aigu du poumon), est une affection grave chez le chien, qui est souvent secondaire à une maladie cardiaque.

Il correspond à une accumulation de liquide dans les poumons à la place de l'air, ce qui empêche le chien de respirer correctement. Il peut conduire à la mort si aucun vétérinaire n'est consulté en urgence.

Quelles sont les causes d'un œdème du poumon chez le chien ?

L'œdème aigu du poumon est souvent secondaire à une maladie cardiaque : (insuffisance cardiaque) lorsque le cœur ne fonctionne pas correctement, le sang qui vient des poumons n'est pas correctement pompé, ce qui va provoquer une forte pression dans les vaisseaux sanguins, du liquide va donc passer des vaisseaux aux poumons.

D'autres causes non cardiaques peuvent être à l'origine d'un œdème pulmonaire et être un facteur aggravant (affection neurologique, ingestion de produit toxique...).

probleme cardiaque cavalier king charles

Tous les chiens de toutes races peuvent être touchés, mais certaines races sont prédisposées aux maladies cardiaques :

- La maladie valvulaire dégénérative touche surtout les petites races : Cavalier King Charles, Yorkshire Terrier, Chihuahua...

- La cardiomyopathie dilatée touche surtout les chiens de grande taille : Boxer, Dobermann, Dogue Allemand...

A quel âge un chien peut-il faire un OAP ?

Un chien peut développer un œdème pulmonaire à tout âge. Cependant, certaines causes d'œdème pulmonaire, comme les maladies cardiaques, sont plus fréquentes chez les chiens plus âgés. Les maladies cardiaques liées à l'œdème pulmonaire, telles que la cardiomyopathie dilatée ou la maladie valvulaire dégénérative, sont souvent diagnostiquées chez les chiens d'âge moyen à avancé.

Symptômes : quels sont les signes d'un œdème du poumon ?

chien oedeme pulmonaire

Les signes d'un œdème pulmonaire peuvent apparaître très soudainement et sont souvent assez évocateurs :

- Difficulté respiratoire : Une respiration rapide, superficielle et difficile est l'un des symptômes les plus fréquents de l'œdème pulmonaire chez le chien. Vous pouvez remarquer qu'il respire avec effort, halète de manière excessive ou semble avoir du mal à récupérer son souffle.

- Toux, raclements de gorge : Une toux fréquente et persistante peut être présente chez un chien atteint d'œdème pulmonaire. La toux peut être sèche ou produire un liquide mousseux ou rose. 

- Fatigue et faiblesse : Un chien atteint d'œdème pulmonaire peut sembler fatigué, léthargique et moins actif que d'habitude. Il peut également présenter une faiblesse générale.

- Coloration bleutée des muqueuses : L'œdème pulmonaire sévère peut entraîner une insuffisance d'oxygénation du sang, ce qui peut provoquer une coloration bleutée des muqueuses, comme les gencives et la langue (cyanose).

- Position couchée étendue : Les chiens atteints d'œdème pulmonaire peuvent adopter une position couchée avec la tête et le cou étendus, ce qui peut aider à soulager la sensation de suffocation.

- Augmentation de la fréquence cardiaque : En raison de la diminution de l'oxygénation du sang, le cœur peut augmenter son rythme cardiaque pour compenser, ce qui peut être détecté par une augmentation de la fréquence cardiaque.

L'œdème pulmonaire chez le chien est une urgence médicale, il est donc conseillé, au moindre doute, de prendre rendez-vous immédiatement un vétérinaire si vous remarquez des symptômes évocateurs chez votre chien.

Diagnostic : comment savoir si mon chien a un œdème pulmonaire ?

Le diagnostic de l'œdème aigu du poumon chez le chien est réalisée par un vétérinaire.

Il commencera par effectuer un examen clinique complet de votre chien. Il écoutera le cœur et les poumons à l'aide d'un stéthoscope pour détecter des sons anormaux tels que des crépitements pulmonaires, ou un souffle cardiaque.

Le vétérinaire vous posera également des questions sur les symptômes observés et la durée de leur évolution.

Une radiographie thoracique et/ou une échographie des poumons sont généralement réalisés pour évaluer l'état des poumons. Ces examens peuvent révéler la présence de liquide dans les tissus pulmonaires ou dans les alvéoles.

Des analyses sanguines peuvent être effectuées pour évaluer la fonction cardiaque, la numération sanguine complète et les paramètres biochimiques. Ces analyses aident à identifier d'éventuelles anomalies sous-jacentes qui peuvent contribuer à l'œdème pulmonaire.

L'échocardiographie est une technique d'imagerie non invasive qui utilise des ondes sonores pour évaluer la structure et la fonction du cœur. Elle peut aider à diagnostiquer les maladies cardiaques sous-jacentes responsables de l'œdème pulmonaire.

Un diagnostic précoce et précis permettra d'initier rapidement le traitement approprié pour améliorer les chances de guérison de votre chien.

Traitement : comment soigner un œdème pulmonaire chez le chien ?

Le traitement de l'œdème pulmonaire chez le chien dépendra de la cause sous-jacente et de la gravité des symptômes. 

Tout d'abord, il faut prendre en charge le chien en urgence. Il devra être hospitalisé, mis sous oxygène à haut débit, au calme afin de l'aider à mieux respirer rapidement. Des diurétiques seront utilisés afin de drainer le liquide contenu dans les poumons pour qu'il soit éliminé dans les urines. Cela contribue à réduire la pression dans les vaisseaux sanguins pulmonaires de l'organisme.

Ensuite, une fois l'animal stabilisé, un traitement cardiaque à long terme devra être mis en place afin d'éviter les récidives.

Si l'œdème pulmonaire est causé par une maladie cardiaque, le vétérinaire peut prescrire des médicaments pour traiter et gérer cette pathologie. Il peut s'agir d'inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IECA), de bêtabloquants, de digitaliques ou d'autres médicaments cardiaques.

Si une infection bactérienne est à l'origine de l'œdème pulmonaire, des antibiotiques peuvent être prescrits pour traiter l'infection sous-jacente.

Un régime alimentaire spécifique peut également être prescrite en fonction de la pathologie, et des suivis réguliers chez le vétérinaire sont recommandés pour prévenir le risque de nouvelle crise. Des examens d'imagerie tels que radiographies, échocardiographie peuvent être prescrits régulièrement afin de visualiser le coeur et les poumons de l'animal, et éventuellement adapter le traitement.

Pronostic : un OAP peut-il provoquer le décès de l'animal ?

L'OAP chez le chien est un phénomène potentiellement mortel s'il n'est pas pris en charge rapidement. Le pronostic est donc toujours réservé et dépend de plusieurs facteurs, notamment la cause sous-jacente et la gravité des symptômes.

L'oedème pulmonaire chez le chien est donc une pathologie potentiellement mortelle, qui doit être prise en charge en urgence dès que des symptômes sont observés.

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos: 123RF