layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Comment prévenir et lutter contre l’obésité chez le chat ?

Comment prévenir et lutter contre l’obésité chez le chat ?

Article publié le : 31/08/2021

L’obésité chez le chat, qu’il soit stérilisé ou non, n’est pas une fatalité. Pour autant, selon des études, le surpoids concerne 52 % des chats domestiques dans le monde. Un chiffre qui a presque doublé au cours des 5 à 10 dernières années. En France, on estime qu’un tiers des chats sont concernés par l’obésité. Un taux qui passe à 50 % chez les chats d’appartement, davantage sédentaire.

Il est difficile de traiter le surpoids, cause de nombreux facteurs de risques pour votre chat.

Votre chat est-il en surpoids ? Quels sont les risques ? Comment le faire maigrir et faire en sorte qu’il garde son poids idéal ?

« Tous vos efforts doivent porter sur la prévention », insiste le Dr vétérinaire nutritionniste Charlotte Devaux. Retrouvez toutes les réponses à vos questions dans une vidéo réalisée dans le cadre Facebook Live le 19 mai 2021.

Faites-vous partie des maîtres qui n’ont pas conscience que leur chat est obèse ? Seulement 1/4 des propriétaires de chat décrivent leur animal de compagnie comme étant en surpoids.

Obésité chez le chat : il y a « déni » de la part des maîtres

« Cela fait partie du problème du surpoids », commente le Dr vétérinaire nutritionniste Charlotte Devaux, invitée d’un Facebook Live consacré à l’obésité chez le chat le 19 mai 2021 et lors duquel elle a prodigué de nombreux conseils et répondu aux questions des internautes. Des conseils que vous pouvez retrouver dans cette vidéo

« Il y a déni de la part des propriétaires », remarque-t-elle encore. « Cela constitue le plus important problème du surpoids chez les chats. Quand on aime son animal, on le trouve mince ! » Donc rien ne sera fait pour corriger le tir.

Les chats des villes davantage obèses que les chats des campagnes

En France, on estime qu’un tiers des chats sont concernés par l’obésité. Ensuite, cela dépend beaucoup des lieux de vie : « À la campagne où les chats sortent, ils sont moins en surpoids. Mais en ville, on arrive à quelque 50 % des chats en surpoids, car le mode de vie en appartement n’est pas toujours ce qu’il y a de plus simple pour un chat », explique le Dr Charlotte Devaux.

 

Comment savoir si mon chat est en surpoids ?

Beaucoup de personnes surveillent leur propre poids. Mais 40 % des maîtres ne savent pas combien pèse leur chat. Donc comment savoir si mon chat est en surpoids ?

Il est plus difficile de savoir s’il y a surpoids chez le chat par rapport au chien. « Chez ce dernier, il suffit de palper les côtes. Il faut les sentir, sans appuyer. Sans mauvaise foi ! »

Si la taille et le creux du ventre sont visibles, que la colonne vertébrale et les côtes sont faciles à palper, le chat a un poids idéal. Il pèse en moyenne entre 3 et 5 kg (hors spécificités de certaines races). Mais :

- Si le chat a un gros ventre,

- si le ventre commence à tirer dangereusement vers le sol

alors, on peut estimer que le chat est trop gros.

Chat en surpoids : la stérilisation n’explique pas tout

Un chat sédentaire va générer du surpoids. En appartement, le mode de vie du chat est différent de celui qui a accès à l’extérieur.

Un chat castré, au repos, va consommer plus d’énergie qu’un chat entier. Donc forcément, un chat stérilisé devra être moins nourri.

Faire stériliser son chat important pour sa santé, mais il faut par la suite adapter sa nourriture :

- des aliments de 20 % moins caloriques,

- soit réduire la quantité initiale des rations de 20 %.

« La stérilisation est certes un facteur de risque », convient la vétérinaire. « Mais si l’on prend les mesures adaptées :

- changer sa nourriture,

- réduire les quantités

- ou bien une alimentation pauvre en calories,

- lui faire faire du ‘’sport’’

on peut tout à fait avoir un chat stérilisé mince.

Quels sont les risques de l’obésité pour la santé du chat ?

En ce qui concerne l’obésité, on peut parler d’une pathologique. « L’obésité fait le lit de beaucoup d’autres problèmes de santé chez le chat » :

- La réduction de l’espérance de vie. Un chat obèse vit jusqu’à 2 ans de moins qu’un chat mince.

- L’un des plus gros risque est que le chat développe un diabète. Une maladie grave dont le risque est multiplié par 4 chez les chats obèses.

- Il y a aussi une question de qualité de vie, de bien-être et de confort pour le chat.

- Le surpoids peut engendrer des problèmes d’arthrose,

- des problèmes urinaires, l’apparition plus précoce de tumeurs

Il est donc très important de prévenir le surpoids, car le traiter est difficile. « Tant pour le faire maigrir, mais également que par la suite il reste mince dans le temps ». C’est la raison pour laquelle le Dr vétérinaire Charlotte Devaux insiste sur le fait que tous les efforts doivent porter sur la prévention. Car le surpoids est un véritable danger pour le chat.

Quel régime pour un chat obèse ?

Il faut prendre en charge la satiété afin de faire en sorte que le chat n’ait pas faim.  Donner un aliment humide peut aider le chat à maigrir car plus volumineux. « On peut par exemple utiliser des courgettes que l’on coupe en petits cubes. Généralement, les courgettes sont un légumes apprécié par les chats », explique le Dr Charlotte Devaux.

En moyenne pour ce qui est des croquettes, la ration journalière est de 50 grammes par jour. Pour le chat au régime, la ration s’établit à 35 grammes par jour, « ce qui est peu pour le chat. C’est pour cela qu’il faut changer son alimentation, soit :

- de la pâtée,

- des courgettes

- quelque chose de plus volumineux pour le rassasier ».

Il est important de respecter les doses des rations du chat et donc de les peser. Une fois le poids trouvé, il sera facile de repérer la quantité à donner au chat.

Quelles activités pratiquer avec son chat pour le faire maigrir ?

S’il y a une prise en charge alimentaire à mettre en place chez le chat obèse, il  faut ensuite, il faut changer son mode de vie, « qu’il fasse plus de sport ». D’autant plus si le chat est sédentaire et vit donc en intérieur en permanence.

Le Dr Charlotte Devaux évoque dans cette vidéo qu’il existe des… parcours d’Agility pour chat ! Dans tous les cas, il est important de :

- Jouer avec votre chat, au moins 2 fois 5 minutes par jour,

- trouver la récompense qui fait plaisir au chat,

- le sortir par exemple dans la cage d’escalier, etc.

« Faire faire du sport à un chat n’est pas toujours simple », admet la vétérinaire, mais cela est essentiel. D’autres astuces peuvent également aider le chat à bouger et donc soit entretenir son poids idéal, soit maigrir, comme mettre la gamelle en hauteur.

Des gamelles anti-glouton pour limiter la prise d’aliments

Mais pour le Dr Charlotte Devaux, il est un accessoire indispensable dont tous les maîtres devraient pouvoir proposer à leur chat : une gamelles anti-glouton pour un chat d’intérieur.

Il en existe de nombreux modèles dans le commerce. Et l’on peut même en fabriquer soi-même. Une boîte à œufs peut également faire l’affaire ! L’avantage de ce type de gamelles est que « le chat est obligé de se donner du mal pour manger ». Cela permet de limiter la prise d’aliments.

Enfin, il est possible d’avoir recours à des compléments alimentaires. Mais pour cela, il est recommandé de demander conseil à votre vétérinaire afin de ne pas commettre d’erreur.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : 123RF

Croquettes Jouet

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure