Claude Pacheteau

Mon chat respire vite. Pourquoi et que faire ?

Pourquoi mon chat respire vite ? Les causes peuvent être nombreuses allant d'un simple coup de chaud à des problèmes de santé plus sérieux comme une insuffisance cardiaque ou un œdème pulmonaire. Quand s'inquiéter et comment apaiser votre compagnon ? Cet article fait le point.

Comprendre la respiration de son chat

La respiration de votre chat est un indicateur clé de son bien-être et de sa santé. Il est donc essentiel de savoir l'interpréter correctement.

Les chats respirent généralement de manière discrète et silencieuse. Si vous observez des changements significatifs, tels qu'une respiration rapide, sifflante ou haletante, cela peut indiquer un problème de santé.

Une respiration rapide peut être due à plusieurs facteurs, tels que :

  • le stress,
  • l'excitation,
  • l'effort physique...

mais aussi à des causes plus graves comme des problèmes cardiaques, des infections ou des problèmes respiratoires.

Il est donc crucial d'observer attentivement votre chat pour identifier les signes qui peuvent indiquer un problème potentiel. Ces signes peuvent inclure une respiration saccadée, un halètement, un essoufflement, une toux ou encore une cyanose (langue ou gencives bleues).

Il est également important de noter que la respiration de votre chat peut être affectée par des facteurs environnementaux, tels que la température et l'humidité. Par exemple, durant les périodes de forte chaleur, votre chat peut être amené à respirer plus vite pour réguler sa température corporelle.

La Fréquence respiratoire normale chez le chat

La fréquence respiratoire normale d'un chat adulte sain varie généralement entre 20 et 40 respirations par minute. Cette fréquence est mesurée lorsqu'il est au repos et non en pleine activité ou en situation de stress.

  • Une respiration se définit par un cycle complet d'inspiration et d'expiration.
  • Pour obtenir une mesure précise, il est recommandé d'observer les mouvements de la cage thoracique de l'animal pendant une minute.

Il faut néanmoins prendre en compte que cette fréquence de respiration par minute peut varier en fonction de plusieurs facteurs tels que :

  • L'âge de l'animal : les chatons peuvent avoir une fréquence respiratoire plus élevée.
  • L'état de santé : certaines pathologies peuvent entraîner une modification de la fréquence respiratoire.
  • L'environnement : une température élevée ou un fort taux d'humidité peuvent influencer la respiration.

Enfin, rappelons que les chats respirent habituellement par le nez et n'ont pas tendance à haleter comme peuvent le faire les chiens pour se rafraîchir.

Respiration du chaton : des particularités à connaître

La respiration d'un chaton présente des spécificités, d'autant plus pendant les premières semaines de sa vie.

En effet, les nouveau-nés peuvent présenter une certaine détresse respiratoire, caractérisée par une augmentation de la fréquence, des efforts et des bruits respiratoires. Cette détresse peut être due à une intolérance à l'effort ou à un collapsus pulmonaire aigu.

De plus, la structure histologique des voies respiratoires du chaton diffère de celle des chiens. Les parois de ces voies sont composées d'une membrane muqueuse bien vascularisée, ce qui peut influer sur leur respiration. Ainsi, tout changement dans le rythme respiratoire, qui doit normalement être fluide et harmonieux, peut être un signe de problèmes de santé.

Il est donc crucial d'observer attentivement la respiration du chaton. Une accélération anormale de la fréquence respiratoire (tachypnée), particulièrement lorsqu'il dort, peut être le signe de problèmes de santé tels que l'asthme ou une maladie cardiaque. Dans certains cas, une respiration rapide et haletante peut aussi indiquer un état de stress ou d'anxiété.

Il est également possible que le chaton respire fort ou vite à cause d'une obstruction des voies respiratoires, due à des corps étrangers ou des tumeurs/polypes. Certains symptômes comme une respiration bruyante (sifflements, ronflements) doivent alerter et nécessitent une consultation vétérinaire.

Le rôle du coeur dans la respiration du chat

Le cœur du chat joue un rôle essentiel dans sa respiration. Agissant comme une pompe, il assure la circulation du sang riche en oxygène vers les organes et les muscles, et son relâchement permet le remplissage du sang chargé en CO2 provenant des mêmes organes.

La fonction cardiaque est essentielle pour l'absorption de l’oxygène et l'évacuation du dioxyde de carbone du sang, deux processus clés de la respiration.

Les troubles cardiaques tels que la cardiomyopathie hypertrophique, une maladie qui provoque un épaississement des parois du cœur, peuvent altérer la capacité du cœur à se remplir de sang et donc affecter la respiration du chat.

D'autre part, le rythme cardiaque du chat peut influencer sa respiration. Au repos, le cœur du chat bat en moyenne à 120-150 battements par minute. Une fréquence cardiaque anormalement élevée ou basse peut indiquer un problème de santé affectant la respiration.

L'insuffisance cardiaque chez le chat se manifeste par une incapacité du coeur à assurer une circulation sanguine suffisante pour répondre aux besoins de l'organisme. Elle peut être la conséquence de diverses pathologies cardiaques comme l'hypertrophie cardiaque, les malformations cardiaques ou encore les troubles du rythme cardiaque.

Les symptômes de l'insuffisance cardiaque chez le chat sont multiples et varient en fonction du stade de l'insuffisance. Au stade avancé, le chat peut présenter des difficultés à respirer, une respiration rapide, des mouvements abdominaux saccadés, une langue bleue (cyanose), des signes de faiblesse générale, une perte de poids, ou encore une perte d'usage d'un ou plusieurs membres.

L'insuffisance cardiaque chez le chat est une maladie grave qui nécessite une prise en charge vétérinaire rapide. Un traitement adapté peut permettre de ralentir l'évolution de la maladie et d'améliorer la qualité de vie de l'animal.

Est-ce que c'est normal qu'un chat respire vite ?

Bien que la fréquence respiratoire normale d'un chat se situe entre 15 et 30 respirations par minute, il faut prendre en compte plusieurs facteurs. En effet, un chat qui est chaud, stressé ou actif peut montrer une respiration rapide. Cependant, cette dernière devrait revenir à la normale après quelques minutes de repos.

Si vous observez que votre chat respire vite du ventre, cela peut être un signe d'une respiration rapide et donc, d'un problème potentiel. De telles situations peuvent être dues à des causes diverses comme un coup de chaleur, une période de stress intense, ou une menace dans son environnement. Dans ces cas, une consultation vétérinaire est recommandée pour déterminer la cause exacte.

Il est également crucial de surveiller les autres signes éventuels tels que la salivation excessive, les pupilles dilatées ou un changement dans son langage corporel. En présence de tels symptômes, il est recommandé de contacter votre vétérinaire.

L'assurance santé pour chat telle que proposée par Santévet prend en charge et rembourse non seulement les consultations, mais également les examens qui peuvent s'avérer nécessaires au vétérinaire pour poser son diagnostic ainsi que les traitements mis en place. Certaines pathologies imposent des traitements à vie, ce qui représente un coût. La mutuelle pour chat permet de faire soigner son compagnon sans se poser de question financière et lui offrir ainsi les meilleurs soins possibles. 

Comment savoir si mon chat est en détresse respiratoire ?

La détresse respiratoire chez votre chat peut se manifester de plusieurs façons. Les signes les plus courants incluent :

  • Une respiration rapide et/ou laborieuse
  • Des sifflements lors de la respiration
  • Une toux fréquente
  • Des bruits inhabituels lorsqu'il respire

Si votre chat présente l'un de ces symptômes, il est essentiel de consulter immédiatement un vétérinaire.

Un changement dans le comportement de votre chat peut également indiquer une détresse respiratoire. Par exemple, si votre chat semble fatigué, inactif, ou refuse de jouer, cela peut être le signe d'une détresse respiratoire.

En outre, des signes plus graves de difficultés respiratoires peuvent être observés.

Quand s'inquiéter de la respiration du chat ?

Il halète

Le halètement chez le chat n'est pas un comportement normal et peut être un signe de stress, de surchauffe, ou de problèmes de santé plus graves. Il se caractérise par une respiration rapide , souvent avec la bouche ouverte, ce qui est inhabituel pour le chat qui respire normalement par le nez.

Ce comportement du chat haletant peut être déclenché par plusieurs facteurs :

  • Stress ou anxiété : Un état d'alerte, des pupilles dilatées, de la salivation excessive et des léchages répétitifs des lèvres peuvent survenir en moment de stress.
  • Effort physique : Si votre chat vient de faire une activité intense, il est normal qu'il halète ou respire plus vite que la normale.
  • Problèmes de santé : Des troubles tels que l'asthme, le pneumothorax (présence d'air ou de liquide dans la cage thoracique), ou une hernie diaphragmatique peuvent provoquer un halètement.
  • Coup de chaleur : en périodes de forte chaleur, il faut veiller à le protéger et lui permettre de se réfugier dans des endroits frais avec de l'eau fraîche à disposition. Si vous voyagez en voiture, assurez-vous que l'habitacle est climatisé et bien ventilé.

Il respire bouche ouverte

Le comportement de votre animal de compagnie qui respire avec la bouche ouverte n'est pas à prendre à la légère. C'est un symptôme inhabituel qui peut indiquer un état de détresse respiratoire.

Les causes possibles de ce comportement peuvent être une obstruction nasale due à

Des corps étrangers, une tumeur ou une déformation qui force le chat à respirer par la bouche. Des problèmes dentaires tels que les douleurs, les abcès ou les problèmes gingivaux peuvent également inciter un chat à ouvrir la bouche pour faciliter la respiration.

Si votre chat halète de manière continue ou fréquente avec la bouche ouverte, cela peut être le signe d'une maladie respiratoire comme l'asthme félin, ou d'une maladie cardiaque.

Dans les cas extrêmes, un chat qui respire avec la bouche ouverte peut présenter une expression inquiète ou adopter une position particulière comme celle du sphinx pour pouvoir emmagasiner plus d'air.

Si la respiration avec la bouche ouverte apparaît brusquement pendant l'alimentation ou le jeu avec de petits objets, ce peut être le signe d'une urgence vétérinaire, le chat pouvant s'étouffer avec des particules de nourriture ou d'autres objets.

Enfin, un chat qui respire la bouche ouverte peut être la preuve d'une grande difficulté respiratoire qui doit être traitée au plus vite. Il est donc recommandé de consulter rapidement un vétérinaire.

Sa respiration est bruyante

La respiration bruyante chez un chat peut indiquer plusieurs problèmes de santé, incluant des infections, des réactions allergiques ou des problèmes anatomiques. Les bruits peuvent varier de légers sifflements à des ronflements marqués, dépendant de la cause.

- Les chats brachycéphales (à face plate) peuvent naturellement avoir une respiration plus bruyante due à leur morphologie.

- Des infections respiratoires comme la rhinotrachéite ou la pneumonie peuvent provoquer des bruits lors de la respiration.

- L'asthme est une autre cause courante de respiration bruyante chez les chats.

- Une accumulation de liquide dans la cavité thoracique (épanchement pleural) peut aussi être responsable de ce symptôme.

Si vous observez une respiration bruyante chez votre chat, surtout si elle est accompagnée d'autres signes comme une perte d'appétit ou une baisse d'énergie, il est recommandé de consulter un vétérinaire.

Il souffle par le nez

Un chat qui souffle par le nez peut indiquer un problème respiratoire. Ce comportement peut être lié à une respiration sifflante, souvent signe d'une réaction allergique ou d'une irritation due à des substances comme la fumée de tabac, le pollen, les moisissures ou les produits chimiques.

Il se peut également que votre chat ait des difficultés à expirer de manière efficiente, ce qui peut constituer un risque grave pour sa vie. Cela peut être dû à des troubles de la trachée, des troubles nasaux, de la paroi thoracique, de l'abdomen ou encore une insuffisance cardiaque congestive.

Dans certains cas, la gêne respiratoire peut être causée par un agent allergène, comme le pollen, notamment en période de forte chaleur. Les chats ayant un nez plat peuvent être particulièrement touchés.

En cas de doute, la meilleure solution est de consulter un vétérinaire qui pourra déterminer la cause du problème et proposer un traitement adapté.

Sa respiration est sifflante

La respiration sifflante chez le chat peut être le signe de plusieurs problèmes de santé. C'est souvent un symptôme associé à des affections respiratoires comme l'asthme ou la pneumonie.

Une respiration sifflante peut également être causée par une obstruction des voies respiratoires due à des corps étrangers, des polypes ou des tumeurs.

Outre les problèmes respiratoires, une maladie cardiaque peut également entraîner une respiration sifflante. En effet, uneinsuffisance cardiaque congestive peut provoquer un épanchement pleural, c'est à dire une accumulation de liquide autour des poumons, rendant la respiration difficile et sifflante.

Des facteurs environnementaux peuvent aussi provoquer une respiration sifflante. Par exemple, l'exposition à des allergènes tels que la fumée de tabac, le pollen, les moisissures ou certains produits chimiques peut provoquer une inflammation des voies respiratoires et une respiration sifflante.

Il est crucial de consulter un vétérinaire si votre chat présente une respiration sifflante, surtout si elle est accompagnée d'autres signes comme une perte d'appétit, une baisse d'énergie ou une respiration rapide. Le vétérinaire pourra alors établir un diagnostic précis et proposer un traitement adapté.

Il respire par le ventre

Si votre chat respire avec difficulté, fait des efforts visibles à chaque respiration, a le ventre qui "bouge" beaucoup ou de manière irrégulière, et élargit ses narines en respirant, il souffre probablement de dyspnée.

Sa langue est bleue

La langue bleue chez un chat est un signe de cyanose, une coloration bleutée causée par un manque d'oxygène dans le sang. Il existe plusieurs causes possibles à ce phénomène, dont des maladies cardio-pulmonaires, une obstruction des voies respiratoires ou l'absorption de substances toxiques. Les chats en surpoids ou asthmatiques peuvent être particulièrement susceptibles de présenter une langue bleue en cas de difficultés respiratoires.

- La cyanose peut être un signe d'insuffisance cardiaque. Si votre chat a une toux sèche, se fatigue facilement et sa langue devient bleue lorsqu'il fait de l'exercice, cela peut indiquer un problème cardiaque.

- L'asthme félin peut également provoquer une respiration rapide et une langue bleue. Dans ce cas, le chat peut sembler essoufflé, surtout après l'exercice.

- L'inhalation de substances toxiques, comme la fumée de cigarette ou des sprays, peut aussi être à l'origine d'une langue bleue.

Si vous remarquez que la langue de votre chat est bleue, il est important de consulter un vétérinaire sans tarder.

Comment calmer et soulager un chat qui a du mal à respirer ou respire vite ?

Pour calmer et soulager un félin qui a du mal à respirer ou respire vite, plusieurs actions peuvent être entreprises.

Tout d'abord, maintenez votre chat dans un environnement calme et apaisant. Le stress peut aggraver les difficultés respiratoires, il est donc crucial de limiter tout facteur de stress potentiel.

De plus, assurez-vous que votre chat reste bien hydraté. Une bonne hydratation est essentielle pour maintenir le bon fonctionnement des voies respiratoires.

Si le chat respire vite à cause de la chaleur, veillez à ce qu'il soit dans un endroit frais. Vous pouvez aussi le couvrir avec une serviette humide pour l'aider à réguler sa température corporelle.

Enfin, n'hésitez pas à consulter un vétérinaire. Une respiration rapide peut être le signe d'une maladie sous-jacente qui nécessite un traitement médical. Ne tentez pas de diagnostiquer ou de traiter vous-même le problème.

Suivi vétérinaire et traitements possibles en cas de difficultés respiratoire

L'intervention d'un professionnel est primordiale en cas de difficultés respiratoires chez le chat. Le vétérinaire évaluera l'état de l'animal et déterminera la cause exacte du problème. Des examens complémentaires peuvent être nécessaires, tels que des radiographies thoraciques, un électrocardiogramme ou encore des analyses de sang.

Selon la cause identifiée, différents traitements peuvent être prescrits :

  • Si le chat souffre d'asthme, des corticostéroïdes peuvent être administrés pour réduire l'inflammation des poumons.
  • En cas de dyspnée (difficulté à respirer), une hospitalisation peut être nécessaire pour stabiliser l'état de l'animal.
  • Pour les cas d'insuffisance cardiaque, entraînant un épanchement pleural, des diurétiques peuvent être utilisés pour aider à éliminer l'excès de liquide.

Gardez à l'esprit que chaque situation est unique et nécessite une prise en charge adaptée.

 

Pourquoi votre chat respire vite ? Cela peut être le signe d'un problème de santé ou à diverses causes comme le stress, la chaleur, etc. Que faire en première intention ? Face à des symptômes, il est faut agir sans attendre dans un premier temps puis prendre rendez-vous et consulter le vétérinaire. 

 

Santévet

Leader d l'assurance santé animale

Photos : 123RF