layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Les vols de chiens augmentent fortement en France

Les vols de chiens augmentent fortement en France

Article publié le : 09/08/2021

Il y a toujours eu par le passé des vols de chiens. Traumatisants pour les maîtres qui en sont victimes, les vols de chiens sont en forte augmentation ces derniers temps. Ils touchent aussi bien les propriétaires que les éleveurs...

Pour tenter d’expliquer ce phénomène, on évoque la forte demande de chiots constatée depuis le fin 2020 lors des derniers confinements. Mais cela n’explique pas tout. Les chiens peuvent représenter plusieurs milliers d’euros à leur revente. 

Que faire si l’on vous vole votre chien ? Cambriolages, vols à l’arrachée, agressions… comment vous protéger ?

 

Quoi de plus traumatisant lors du retour à la maison de constater un cambriolage. Laissé seul, les maîtres pensent immédiatement à leur chien. Une des choses la plus chère à leur cœur et qui compte souvent bien davantage que des biens dérobés. 

Quelque 75 000 vols de chiens par an en France

Si les vols de chiens (et de chats, particulièrement ceux de pure race) ne datent pas d’hier, ils sont en forte augmentation en France ces derniers temps. A noter que c’est également le cas à l’étranger (États-Unis, Royaume-Uni).

Une enquête publiée dans Le Figaro le 9 juin 2021 fait état de 150 signalements reçu en 2019, contre 90 en 2018. Au final, on estime le nombre de vols de chiens en France s’établirait actuellement à quelque 75 000 par an

Des statistiques difficilement quantifiable comme l’indique au Figaro la porte-parole de la BPA (Brigade de Protection Animale), association majoritairement composée de policiers et gendarmes bénévoles : « Il n'existe pas de chiffres l'attestant, mais c'est une catastrophe en ce moment. »

Vols de chiens : un marché juteux

Qu’est-ce qui peut expliquer la recrudescence des vols de chiens ? La faute à la Covid-19 ? Depuis la fin du premier confinements, les adoptions de chiens et chats ont effectivement connu une hausse de 10 à 15 % selon les chiffres du SNPCC (Syndicat National des professions du Chien et du Chat). 

 

Mais cela n’expliquent pas tout. Les chiens se monnaient cher à la revente, plusieurs milliers d’euros parfois… jusqu’à 15 000 €. Un marché juteux qui attise la convoitise la convoitise des voleurs. 

 

Certaines races de chiens sont très convoitées par les voleurs 

Des races sont particulièrement convoitées par les voleurs et se revendent de :

- De 3 800 à 6 500 € pour un Loulou de Poméranie (Spitz Nain Allemand).

- De 1 000 à 15 000 pour un American Bully. A noter que la race n’est pas reconnue par la FCI (Fédération Cynologique Internationale). Du fait que plusieurs formats de ce chien existe, seule une diagnose par un vétérinaire déterminera si le chien entre ou non en première catégorie des chiens dits « dangereux » selon la loi de janvier 1999. Classé dans celle-ci il ferait donc partie des chiens dont la détention, la cession ou encore la reproduction sont interdites.

- De 800 à 2 000 € pour un Staffie (Staffordshire Bull Terrier).

- De 1 500 à 2 500 € pour un Chihuahua.

- De 1 000 à 1 500 € pour un Bouledogue Français.

 

Jusqu’à des contrats sur la tête de chiens repérés ! 

Tous les moyens sont bons pour les voleurs afin de parvenir à leur fin. Et de manière parfois très brutale. « Les voleurs n'hésitent plus à couper les laisses dans les rues, investir les jardins, cambrioler... Il existe même des contrats sur la tête de chiens repérés en amont, exécutés par certains spécialistes du rapt », dénonce la porte-parole de la BPA. Selon elle, « les vols vont de pair avec la maltraitance animale », l'un des buts premiers cpntre laquelle lutte l'assciation. 

De l’argent ‘’facile’’, car selon elle, aujourd’hui, il est « presque plus facile de voler un chien qu'une voiture ». 

Face à un sentiment d’insécurité, un groupe a par exemple été créé en janvier 2021 : Les promeneuses du Couvre-feu. Ouvert à toutes les femmes qui promènent seules leur chien, il est parti de ce constat : « Nous avons remarqué que beaucoup de jeunes filles qui promenaient leurs chiens le soir après le couvre-feu de 18h, n'étaient pas rassurées », expliquent les responsables sur leur page privée de Facebook qu’il est possible de rejoindre. « Nous avons donc créé un groupe pour que les promeneuses des mêmes quartiers/régions se rejoignent et promènent leurs chiens ensemble. » 

Quelles précautions prendre pour éviter que l’on vous vole votre chien ?

  • Tout d’abord, votre chien doit être identifié, c’est une obligation. La puce et/ou le numéro de tatouage constitue sa carte d’identité.
  • En votre absence, ne laissez pas votre chien à l’extérieur(jardin, rez-de-chaussée) et vérifiez les fermetures de tous les accès. 
  • Lors de vos promenade, si vous détacher votre chien, ne le perdez pas de vue

  • Ne laissez jamais votre chien dans votre voiture (le risque de coup de chaleur doit vous y faire penser également) ou à l’extérieur d’un magasin, d’une boutique, etc. 
  • Attention aux questions d’un inconnu sur : l’âge de votre chien, sa race, son prix, son sexe, s’il est stérilisé ou non, etc. 
  • Une laisse en maillesera moins facile à couper.

Vol de chien : réagissez sans tarder

Que faire lorsque l’on a perdu son chien ? Il peut avoir certes fugué mais aussi avoir été volé. 

- Sans attendre, il faut le déclarer dans le fichier national I-CAD

Déposez plainte. Le vol d’un chien est considéré comme un vol de bien. Une enquête pourra être ouverte. 

- Si vous en êtes adeptes, diffusez son signalement sur les réseaux sociaux ou faites-vous aider. 

- 80 % des ventes d'animaux de compagnie se font sur internet. Consultez les petites annonces de ventes de chiens. Certains maîtres ont eu la « surprise » d’y voir figurer leur compagnon ! 

Interrogez les commerçants de votre quartier et déposez-y une affiche ou un flyer que vous confectionnerez. 

Faites appel à des associations pour vous aider, comme par exemple Alerte Animaux Volés, laBPA

La loi sur la maltraitance animale y changera-t-elle quelque chose ?

Si les maîtres sont concernés par les vols de chiens, les éleveurs les redoutent également. Lorsqu’ils ont à vendre une portée, ils prennent de nombreuses précautions

Le vol d'un animal est passible d'une peine allant jusqu'à trois ans de prison et 45 000 € d'amende. Pour autant, les petites annonces ‘’douteuses’’ sont nombreuses. Le site Leboncoin est souvent pointé du doigt comme très mauvais élève. Des chiens volés s’y retrouvent en vente. La charte d’encadrement signée avec ce site dans le cadre de la loi sur la maltraitance animale votée en janvier et qui doit passer devant le Sénat le 30 septembre prochain y changera-t-elle quelque chose ? Certains en doutent. 

N’achetez pas un chien volé ! Et soyez vigilant sur Internet, gare aux arnaques

Dans ce sens-là, c’est-à-dire en cas d’achat d’un sur Internet, soyez très vigilant. Le numéro Siren (Système Informatique du Répertoire des Entreprises) du vendeur est-il indiqué ? Tout comme l’âge du chien, son numéro d'inscription LOF (Livre des origines français) et numéro de portée, celui de son identification ou celui de sa mère…? Certaines annonces laissent trop souvent à désirer et peuvent laisser planer le doute : il peut s’agir d’un chien volé. 

La Police Nationale alerte par ailleurs quant à une « arnaque récurrente : des chiots de race sont proposés gratuitement sur le net moyennant le paiement de (faux) frais de transport puis des frais de vétérinaire, de douane etc... Au final, l'escroc vous aura fait acheter plusieurs cartes PCS et vous, vous ne verrez jamais le chiot ! ». 

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : 123RF / Visuel : Police Nationale

Lof Race de chien Maltraitance animale

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure