Juliette Garnodier

La conjonctivite chez le chat

La conjonctivite est une inflammation de l'œil fréquente chez les chats. Elle peut avoir diverses origines (virus, bactérie, corps étranger...) et se manifeste par une rougeur et un gonflement au niveau d'un ou des deux yeux. Des complications graves peuvent survenir si elle n'est pas prise en charge rapidement. Nous allons détailler les caractéristiques de cette affection, ainsi que les symptômes qui doivent alerter et motiver une consultation chez le vétérinaire.  

Qu'est-ce qu'une conjonctivite et quelles en sont les causes ? Comment le chat peut-il l'attraper ? Est-ce contagieux ?

conjonctivite chez le chat

La conjonctivite chez le chat est une inflammation de la conjonctive, c'est-à-dire la membrane qui recouvre l'intérieur de l'œil et la partie interne des paupières.

Cette affection est courante chez les chats et peut avoir différentes origines, et donc s'attraper de plusieurs manières :

- Infection virale ou bactérienne : des virus comme l'herpèsvirus, ou des bactéries comme chlamydophila felis(responsables tous les deux du syndrome coryza ou grippe du chat) peuvent provoquer une conjonctivite. On aura dans ce cas-là d'autres symptômes : éternuements, écoulements, ulcères buccaux, fièvre, abattement... D'autres virus, comme celui de la leucose féline ou de la péritonite infectieuse féline, peuvent également être à l'origine de conjonctivite. 

- Allergie : une conjonctivite allergique peut être déclenchée par divers allergènes, tels que les pollens, les moisissures, les acariens, les produits ménagers, les parfums et les produits de soins personnels. Les chats peuvent également être allergiques à certains aliments ou à des piqûres d'insectes. Souvent, d'autres zones sont atteintes : babines, ventre, face, oreilles...

- Irritation : les irritants environnementaux tels que la fumée de cigarette, les diffuseurs, les encens, les produits de nettoyage ou bien un ventilateur, une climatisation trop forte peuvent fragiliser les yeux de votre animal et provoquer une conjonctivite.

- Blessure : les blessures aux yeux sont une cause fréquente de conjonctivite chez les chats : les éraflures, les coupures, les brûlures, et très fréquemment pour les chats ayant accès à l'extérieur, un coup de griffe par un congénère suite à une bagarre.

- Corps étranger : des corps étrangers de type herbes, épillets, morceaux de bois, peuvent venir se coincer entre les différentes membranes de l'œil. Cela provoque une gêne importante à l'origine d'une conjonctivite.

- Anomalie anatomique : plusieurs anomalies peuvent être à l'origine d'une conjonctivite : une sécheresse oculaire (production insuffisante de larmes par les glandes lacrymales) ; un entropion (enroulement de la paupière vers l’intérieur de l’œil) ; un ectropion (enroulement de la paupière vers l’extérieur de l’œil)...

La conjonctivite est contagieuse seulement lorsqu'elle est causée par une infection, alors elle se transmet très facilement aux autres chats. Néanmoins, aucun risque pour l'humain : ce n'est pas une zoonose. Dans tous les cas, il est important de détecter rapidement les signes cliniques pour éviter les complications et une éventuelle transmission à des congénères.

Symptômes : comment savoir si un chat a une conjonctivite ?

soins conjonctivite chat

Les symptômes peuvent être différents en fonction de la cause de la conjonctivite, mais généralement, on observe au niveau d'un œil ou des deux yeux :

- Des écoulements : souvent situés au niveau de l'angle interne de l'œil, ils peuvent être clairs et transparents, ou bien jaunâtres / verdâtres, épais et purulents, qui sont souvent caractéristiques d'une infection. Parfois, ces écoulements peuvent former des croûtes, et les yeux peuvent être "collés" ;

- Le chat se frotte les yeux à cause des démangeaisons provoquées par l'affection ;

- Les yeux sont rouges et gonflés, surtout si le chat se frotte les yeux. C'est ce qu'on appelle une hyperémie conjonctivale ;

- La paupière est souvent à moitié fermée à cause de la douleur, c'est ce qu'on appelle un blépharospasme ;

- Un corps étranger peut parfois être visible (par exemple, une herbe coincée sous la paupière, avec l'extrémité visible).

Parfois, d'autres signes peuvent être présents, notamment chez les chatons qui sont plus sensibles : fièvre, abattement, symptômes respiratoires (toux, éternuements), lésions buccales... qui peuvent aider à diagnostiquer la cause de la conjonctivite.

Diagnostic : comment confirmer une conjonctivite ?

Si votre chat présente des symptômes oculaires, consultez un vétérinaire sans tarder pour éviter les complications.

Il réalisera un examen clinique complet de votre animal, et s'attardera sur ses yeux. Il pourra utiliser un ophtalmoscope, une lampe spécifique pour mieux observer le globe oculaire. Il pourra également réaliser différents tests, à l'aide de gouttes, de bandelettes et/ou de colorants pour vérifier la tension, l'hydratation de l'œil et l'éventuelle présence d'un corps étranger ou d'un ulcère cornéen

L'ulcère cornéen est une affection qui accompagne fréquemment une conjonctivite. La cornée est la partie superficielle et transparente de l’œil. Suite à une anomalie, un traumatisme, une infection, ou suite aux démangeaisons du chat, des petits cratères, appelés ulcères, s'y forment. En fonction de la gravité de l’atteinte ou de la durée d’évolution, l’ulcère peut être superficiel ou profond, ce qui est plus grave. 

Si l'examen clinique ne suffit pas ou si le chat présente des conjonctivites infectieuses récidivantes, il peut parfois être nécessaire de réaliser un prélèvement oculaire, qui sera ensuite analysé en laboratoire, afin d'identifier l'agent pathogène (virus, bactérie) en cause et adapter la prise en charge thérapeutique.

Traitement, durée : comment soigner la conjonctivite chez le chat, que faire et pour combien de temps ?

Un bon diagnostic est essentiel : en effet, il est important d'identifier la cause sous-jacente de la conjonctivite, car la prise en charge thérapeutique ne sera pas la même. L'assurance chat de Santévet rembourse les frais vétérinaires engagés suite à la conjonctivite.

Dans tous les cas, des traitements locaux sous forme de collyres (gouttes) ou de pommades seront à appliquer dans l'œil atteint. Le traitement est généralement à appliquer au moins 3 fois par jour, pour une durée variant entre 1 et 3 semaines.

Un nettoyage des yeux sera fréquemment recommandé pendant le traitement, qui doit se faire en utilisant des compresses de gaz (et non des cotons qui peuvent pelucher), et un produit nettoyant que vous pouvez trouver en vente chez votre vétérinaire, ou bien du sérum physiologique. Une collerette pourra également être prescrite pour éviter les démangeaisons au niveau des yeux, qui pourrait favoriser l'apparition d'ulcères cornéens.

collerette chat conjonctivite

En cas de conjonctivite infectieuse, un collyre ou une pommade contenant des antibiotiques et parfois un anti-inflammatoire sera prescrit. Dans les cas récidivants, des antiviraux peuvent également être administrés D'autres gouttes antidouleurs ou cicatrisantes peuvent être ajoutées, ainsi qu'un traitement de fond en cas de symptômes généraux (fièvre) : antibiotiques et/ou anti-inflammatoires par voie générale. L'animal devra être isolé de ses congénères pendant la durée du traitement pour éviter la contagion.

Si le chat souffre d'une conjonctivite suite à une allergie ou une irritation, un traitement local anti-inflammatoire à base de cortisone et d'antibiotiques (pour éviter les surinfections) seront prescrits. En cas de grosse allergie, des anti-inflammatoires par voie orale seront à administrer en parallèle. Il est également recommandé d'identifier et de retirer l'allergène ou la substance irritante de l'environnement pour éviter les récidives.

Concernant les conjonctivites secondaires à une blessure ou un corps étranger, les soins dépendront de la gravité et de la durée d'évolution des symptômes. Tout d'abord, le corps étranger pourra être retiré par le vétérinaire, soit sous anesthésie locale, soit sous tranquillisation en fonction de la coopération de l'animal et de la localisation de l'objet. En cas de blessure, la prise en charge dépendra de la profondeur et l'état de la plaie. Parfois, une opération de l'œil concerné peut être envisagée.

En cas de conjonctivite secondaire à une anomalie anatomique, une chirurgie réparatrice pourra être réalisée. Si la conjonctivite est due à une insuffisance lacrymale, le vétérinaire peut prescrire des larmes artificielles qui limiteront la sécheresse de l’œil.

Pour tous les types de conjonctivite, un ulcère cornéen peut également être présent, et doit être considéré dans la prise en charge, qui ne sera pas forcément la même. Il est très important de consulter un vétérinaire pour vérifier l'éventuelle présence d'un ulcère, qui aura des conséquences en terme de traitement et de pronostic.

La conjonstivite chez le chat entraîne des frais vétérinaires. Ils sont pris en charge et remboursés par l'assurance chat telle que proposée par Santévet, jusqu'à 100 % en fonction de la formule choisie. 

Pronostic : quelles sont les complications ? Le chat peut-il avoir des séquelles ?

Le pronostic de la conjonctivite du chat dépend de la cause de la maladie. Si elle est prise en charge rapidement et que la cause des identifiée, elle n'entraîne généralement pas de lésions graves de l'œil.

Cependant, si l'inflammation se propage aux structures internes de l'œil, ou que des complications apparaissent (ulcères cornéens profonds, glaucome = augmentation de la pression interne de l'œil, uvéite = inflammation de la partie interne de l'œil), le pronostic est plus réservé et les conséquences peuvent être graves : l'animal peut perdre la vue de manière permanente, parfois une chirurgie réparatrice devra être à envisager, voire une énucléation (retrait du globe oculaire) si l'œil est trop endommagé.

Prévention : comment éviter la conjonctivite et le coryza chez le chat ?

La prévention de la conjonctivite féline peut être difficile en raison de ses multiples causes. Pour éviter les origines infectieuses, un protocole de vaccination peut être commencé dès l'âge de  8 semaines, avec un rappel chaque année chez votre vétérinaire, qui en profitera pour réaliser un examen complet de votre animal. Des vaccins très efficaces contre le coryza et la leucose existent sur le marché.

Certains chats ont tendance à avoir des écoulements oculaires plus importants que d'autres, en fonction de leur sensibilité individuelle. Pensez à nettoyer régulièrement les yeux de votre chat avec un sérum physiologique adapté et une compresse stérile si c'est le cas.

acariens conjontivite chat aspirateur

Au niveau de l'environnement, évitez d'utiliser des produits irritants, passez régulièrement l'aspirateur pour éliminer un maximum d'acariens et de poussières, et faites attention aux appareils de type ventilateurs, climatiseurs qui peuvent sensibiliser les yeux de nos compagnons.

En conclusion, la conjonctivite féline est une maladie courante chez les chats et peut être causée par plusieurs facteurs, tels que des infections bactériennes ou virales, des allergies, ou des irritants environnementaux. La prévention de la conjonctivite chez les chats peut être réalisée en vaccinant votre chat chaque année, en le faisant examiner régulièrement chez le vétérinaire, et en nettoyant régulièrement ses yeux pour éliminer les corps étrangers et les irritants. Si votre chat présente des symptômes de conjonctivite, il est important de ne pas essayer de le traiter vous-même, car cela pourrait aggraver son état ou masquer une autre infection plus grave. Préférez consulter rapidement un vétérinaire pour éviter les complications. 

Sources :

- "Guide pratique de médecine interne Chien, Chat, NAC", 5ème édition, F. Hébert, C. Bulliot.

- "Conjonctivites chez le chat : y voir clair dans les traitements", La Semaine Vétérinaire n°1878, M. Panizo.

- "La conjonctivite chlamydienne chez le chat", Le Point Vétérinaire n°315, A. Bartolo. 

 

Santévet

Leader de l'assurance animale

Photos : 123RF