layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Dormir avec son chat comporte-t-il des risques ?

Dormir avec son chat comporte-t-il des risques ?

Article publié le : 16/05/2022

Dormir avec son animal de compagnie, en l'occurrence son chat, est une pratique courante et même réconfortante pour certains maîtres. En effet, le ronronnement du chat à des vertus apaisantes. Cependant, dormir avec votre félin n’est pas vraiment une bonne idée et il serait préférable de lui faire comprendre que vous préférez qu’il dorme ailleurs que dans votre lit.  Pourquoi ? On vous explique tout dans cet article.

 

Dormir avec son chat : les bienfaits

Il y a quand même certains bénéfices à dormir avec son chat, cela autant pour vous que pour votre félin.

Tout d’abord, cela renforce vos liens : votre chat adore dormir tout contre vous, autant que vous aimez entendre son doux ronronnement qui vous apaise  et vous rassure. La ronronthérapie, vous connaissez ? En effet, le ronronnement des chats a des effets apaisants sur le système nerveux. Les propriétaires de chats sont souvent moins stressés que ceux qui n’en ont pas. 

Dormir avec son chat procure également une grande sécurité émotionnelle, pour les deux êtres, sans oublier que le chat a une température corporelle plus élevée que la nôtre et qu’il nous tient chaud !

Enfin, se réveiller avec un chat est aussi très positif et nous aide à commencer la journée dans la bonne humeur.

Pourquoi vaut-il mieux éviter de dormir avec son chat ? 

Cependant, si dormir avec son chat peut présenter des côtés sympathiques, on ne peut pas ignorer le fait que cela multiplie les risques de contamination par d’éventuels parasites. Et cela, même si votre chat est vermifugé et reçoit régulièrement un traitement contre les puces et les tiques. En effet, le chat en se baladant, peut rencontrer des chats infestés et revenir à la maison avec des parasites qui vont finir dans votre literie !

De plus, niveau hygiène, ce n’est pas très sain. Car le chat lorsqu’il fait ses besoins, gratte sa litière ou l’endroit où il se trouve (jardin, terre…) pour recouvrir ses excréments. Et il n’est pas rare que de la matière fécale se retrouve entre ses griffes, ses coussinets ou sur ses poils. Avouez que vous n’avez pas forcément envie de retrouver cela dans votre lit…

Enfin, certaines maladies félines sont transmissibles à l’homme, on les appelle les zoonoses (toxoplasmose, la maladie des griffes du chat, maladie de lyme, etc). La transmission peut également se faire par léchage.

Le fait que le chat soit présent dans le lit ou dans la chambre peut aussi déranger certaines personnes au niveau de l’intimité. Si vous étiez célibataire et que vous vous retrouvez en couple, le partenaire peut être gêné de la présence, si tendre et mignonne soit-elle, de votre chat dans le lit. Sans oublier que le chat est un animal de nuit et peut donc réclamer votre attention à 2 heures du matin, alors que vous dormez si bien ! Ou avoir envie de jouer et de courir partout…

Dormir avec son chat : à quoi faire attention ?

Si vous autorisez votre chat à dormir avec vous, dans le lit ou dans la chambre, il faut  pouvoir prendre les mesures d’hygiène  nécessaire pour une bonne cohabitation. Néanmoins, si vous êtes allergique ou asthmatique, il est conseillé d’éviter de dormir avec votre chat.

- Pensez à le vermifuger régulièrement et à le traiter contre les puces et les tiques.

- Brossez-le souvent, car un chat perd énormément de poils. Un brossage quotidien est conseillé, sinon au minimum tous les 2 ou 3 jours. Ce sera aussi l'occasion de détecter toute maladie, parasite ou problème de peau. Examinez votre chat bien derrière les oreilles, le cou, les aisselles ou l'aine.

- Il est important d’avoir une bonne hygiène ménagère : changer régulièrement vos draps, aspirez les tapis afin d’éliminer les acariens.

- Consultez votre vétérinaire régulièrement :  au minimum 2 fois dans l’année, pour réaliser un petit bilan de santé. Il pourra vous indiquer les vermifuges et traitements à utiliser pour le bien-être de tous.

- Enfin, vous pouvez aussi garder le chat à la maison et ne pas le faire sortir. Certaines races l’accepteront sans problème, pour d’autres ce sera plus difficile, sauf si vous l’avez habitué dès le plus jeune âge. Il faudra donc pouvoir lui consacrer du temps et jouer avec lui, pour qu’il se dépense et canalise son énergie mais aussi pour éviter le stress et l’anxiété.

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : Pixabay

Tique Puce Vaccination Zoonoses

A propos de l'auteur

Maryline Pattin
Maryline Pattin > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure