layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Tout savoir sur le ronronnement du chat et ses bienfaits

Tout savoir sur le ronronnement du chat et ses bienfaits

Article publié le : 27/10/2022

Le chat est un véritable anti-stress. Le simple contact avec sa fourrure a un effet anxiolytique. Et dès qu’il se met à ronronner, l’effet alors n’en est qu’amplifié. Quel est le pouvoir longtemps insoupçonné des chats et leur ronronnement sur notre bien-être ? Quels effets leur ronronnement a-t-il sur notre corps et notre esprit ? Chercheurs et médecins se sont penchés sur ces questions. Et ils sont désormais persuadés que les ronronnements du chat ne peuvent être que bénéfiques pour notre santé et notre moral. Au point que l’on parle désormais de… ronronthérapie. Un soin à la portée de tous les maîtres et gratuit !

 

Le ronronnement du chat n’est pas systématiquement synonyme de plaisir

Le ronronnement est propres aux félins. Outre les chats, le lynx, le cougar ou encore le guépard ronronnent. Un chaton peut ronronner deux jours après sa naissance. Il ronronne lorsqu’il tète, et ce de manière instinctive. Sa mère en fait de même pour le rassurer lui faisant ainsi comprendre qu’il est en toute sécurité.

Lorsqu’un chat ronronne, ce n’est pas systématiquement parce qu’il est content. Il peut tout à fait ronronner lorsqu’il est malade, lorsqu’il souffre, qu’il ressent de la douleur…

Une chatte qui met bas par exemple ronronne généralement. C’est un moyen pour la mère du chaton d’« attirer l’attention », explique le Dr Jean-Yves Gauchet*. En ronronnant, tout en remuant la queue, le chat nous parle

Est-ce que mon chat ronronne par plaisir ou pas ?

À la question « Pourquoi le chat ronronne ? », il y a plusieurs réponses. Généralement, le ronronnement du chat signifie qu’il est content.

Parfois, le chat émet un ronronnement parce qu’il a faim et réclame de la nourriture. On parle alors d’un ronronnement de sollicitation. Le chat en use également lorsqu’il qu’il réclame de l’affection de la part de son maître, de l’attention, des caresses…

Le ronronnement est un aussi moyen de communiquer pour le chat. Avec son maître, mais aussi avec ses congénères, ce qui est alors un moyen d’apaiser les tensions et de signifier sa soumission.  

 

Le ronronnement permet également au chat d’évacuer un stress, pour s’apaiser. Il peut donc l’aider à guérir plus rapidement en réduisant les douleurs ressenties, par exemple. Rien d’étonnant donc que votre chat ronronne après une opération chez le vétérinaire, comme par exemple suite à une castration ou un stérilisation ! Le pouvoir du ronronnement permettrait ainsi au chat de guérir plus rapidement que le chien.

Ce comportement est tout à fait normal. Vous ne devez pas vous inquiétez lorsque votre chat ronronne dès lors que cela ne s’accompagne d’un comportement inhabituel.

Pour savoir si votre chat ronronne de plaisir ou pas, il vous faut observer son comportement. Il s’étire, se met sur le dos et offre son ventre… nul doute qu’il est heureux et en bonne forme. En revanche s’i votre chat ronronne et se montre abattu, qu’il manque d’appétit ou bien encore qu’il se montre agressif… il faut alors consulter.

Enfin, si votre chat ne ronronne pas  - ce qui ne l’empêche pas d’être heureux - ou cesse de ronronner cela peut signifier qu’il est atteint d’une malformation ou bien alors que quelque chose d’anormal se produit. L’arrêt du ronronnement peut être à l’origine d’un problème de santé, d’un stress ou encore d’un trouble du comportement.

 

Le ronronnement reste un mystère

Décidément, les chats ne cesseront de nous étonner. Ainsi, le mécanisme du ronronnement ne trouve toujours pas de véritable explication. Du moins, plusieurs sont émises mais qui se confrontent !

Pour certains, le ronronnement résulterait de la contractions de plusieurs muscles, pour d’autres par des vibrations de l'appareil dit phonatoire, composé entre autres des cordes vocales, de la trachée, du larynx et de la gorge. Pour d’autres encore, ce son viendrait des vaisseaux sanguins.

 

D’où vient le terme « ronron » ?

Le terme « ronron » est une onomatopée, c’est-à-dire la retranscription écrite du bruit que fait le chat en ronronnant.

Jean-Jacques Rousseau aurait utilisé le terme « ronron » a première fois dans  son roman Julie ou La Nouvelle Héloïse (1761). « Figurez-vous un charivari sans fin d’instruments sans mélodie, un ronron traînant et perpétuel de basses », écrit-il au sujet d’un opéra.

 

Est-ce que le chien peut lui aussi ronronner ?

Parfois, un chien peut sembler ronronner, mais il n’y a que chez le chat que l’on peut parler de ronronnement.

Chez le chien ce qui semble être un ronronnement s’apparente en fait davantage à un grognement, un léger grognement qui parfois ressemble à un ronflement !

Le chien peut ainsi s’exprimer lui aussi pour signifie son plaisir. Un chien que l’on caresse par exemple sous le cou peut donner l’air de ronronner comme un chat. Un chien peut également donner l’impression de ronronner lorsqu’il est mécontent. Mais en aucun cas on ne peut parler de ronronnement chez le chien.

 

Testez et profitez de la ronronthérapie !

Des chercheurs se sont également penchés sur les ronronnements du chat et tout particulièrement sur les effets bénéfiques sur notre santé et notre moral.

Tout comme aujourd’hui de nombreux médecins, ils en sont persuadés : le ronronnement du chat agit comme un anxiolytique chez l’homme.

Rien que le simple contact avec la fourrure, lorsque l’on caresse  son chat en train de ronronner permet de combattre notre stress. Car l’effet n’en est qu’amplifié dès lors que le chat se met à ronronner.

Plus que d’être une simple « musique » apaisante, le ronronnement du chat et ses bienfaits s’apparente donc désormais à une thérapie. On parle d’ailleurs de ronronthérapie. Ce terme qui a été inventé fait partie du langage courant de tout ceux qui en ont fait l’expérience.

Véronique Aïache, auteure et journaliste, a fait part de ses découvertes sur le ronronnement du chat dans le cadre d’une interview accordée à SantéVet lors de la sortie de son ouvrage intitulé : « Ronronthérapie : ces chats qui nous guérissent ».

Le ronronnement du chat la même fréquence d’ondes (entre 25 et 50 hertz) est d’ailleurs utilisée dans certains services hospitaliers pour accélérer la cicatrisation de fractures osseuses ! Son souhait le plus cher est que « dans un futur proche, la ronronthérapie pourra être adoptée officiellement par la grande famille des médecines douces ».

Une thérapie à la portée de tous les maîtres de chat, et qui n’exige aucune visite médicale ! Totalement gratuit.

Le chat ne pense en fait qu’à lui lorsqu’il ronronne. Mais il en fait profiter les humains, et cela peut permettre d’améliorer notre sommeil, éloigner des pensées négatives, ou encore réguler notre pression artérielle. Le ronronnement du chat nous permet d’être plus calme et détendu. Le ronronnement du chat libère la sérotonine, la « célèbre » hormone du bonheur, dans tout notre corps.

Comment les ronronnements nous apaisent-il ?

Si le ronronnement du chat reste un mystère, on sait comment il peut agir sur notre esprit et notre corps. Chez les humains, les ronronnements du chat « activent les récepteurs sensoriels situés sous notre peau (corpuscules de Pacini), qui génèrent une sensation de plaisir », explique le Dr Jean-Yves Gauchet, vétérinaire, dans le magazine Top Santé. Les vibrations déclenchent dans notre cerveau la production d'endorphine, l'hormone antistress, ou de sérotonine, celle du bonheur. Notre esprit s'apaise et se tourne vers des pensées positives ».**

Des animaux, parmi lesquels des chats, sont désormais utilisés dans les maisons de retraite. Le ministère de la Santé a d’ailleurs reconnu les bienfaits de la thérapie par les animaux en maison de retraite. On parle alors ici de zoothérapie. Ils sont les mêmes que ceux des animaux domestiques utilisés en Ehpad.

Une étude a mis en avant qu’effectivement les ronronnements du chats sont bénéfiques pour les personnes âgées, mais aussi les enfants autistes.

Des tests ont été opérés également dans des hôpitaux afin d’aider des malades à mieux supporter les traitements et permettre ainsi d’accélérer le processus de guérison.

Des bars à chats ont par ailleurs vu le jour. Les bars à chats sont des établissements qui permettent aux clients de côtoyer des félins tout en dégustant leur consommation.  

Le concept est né en 1998 à Taipei (Taïwan) et est devenu rapidement populaire au Japon après l’ouverture du Neko café à Osaka. Le premier bar à chats a été inauguré à Paris en 2013. Certains établissements proposent, en partenariat avec des associations de protection animale, la possibilité d’adopter un des chats présents.

À noter qu’une « ronron librairie » a été également créée à Aix-en Provence sur la thématique des chats.

Tous les chats n’ont pas le même « pouvoir » en ronronnant. Certains chats qui ronronnent sont moins câlins que d’autres.

Dans tous les cas, pour profiter au mieux des ronronnements de votre chat, accordez-lui chaque jour des moments d’attention. Placez-vous avec lui dans un endroit calme et vous ressentirez les bienfaits de la ronronthérapie.

Enfin, pour les personnes ne possédant pas de chat ou bien encore qui y sont allergiques, il existe des solutions. Comme par exemple des vidéos de chats qui ronronnent sur Internet ou bien des CD de ronronnements en vente en ligne ou en magasins.

Le chat ne ronronne pas que pour le plaisir. Le félin ronronne dans bien d’autres circonstances, comme lorsqu’il souffre ou qu’il est stressé. Et le pouvoir du ronronnement du chat sur notre bien-être est indéniable. Un ronronthérapie dont il n’y a aucune raison de se priver !

*Mon chat et moi, on se soigne !, par le Dr Jean-Yves Gauchet, vétérinaire Ed. Le Courrier du Livre.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : 123RF / DR

Ronronnement

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure