Corinne Petitfils

L'hyper attachement chez le chat

L’hypersensibilité est plus souvent évoquée chez les humains pour lesquels une Journée nationale de l’hypersensibilité existe d'ailleurs. La première édition a lieu le 13 janvier 2024, suite à une pétition adressée à Madame Brigitte Macron, Première dame de France. Rendant plus visible cette particularité émotionnelle, les animaux sont eux aussi concernés. L'hyper attachement du chat se retrouve généralement de pair avec l'hypersensibilité. Dans le jargon vétérinaire, le terme HS HA est le plus souvent utilisé. 

Qu'est-ce que l'hyper attachement chez le chat ?

Comportement spécifique du chat HS HA

Malheureusement pour ce petit félin, les conséquences de cet hyper attachement  ne lui apporteront aucun bien-être.

- Ils peuvent développer dépression face au manque. L'absence de leur parent de substitution étant insoutenable. Cette anxiété de séparation peut être causée par la simple perte de vue du maître pendant quelques minutes.

- Suite à cela, certains individus peuvent arrêter de s'alimenter, développer des comportements de malpropreté.

- Ils sont parfois capables de présenter des signes d'agressivité en détruisant le mobilier, déchirer les rideaux...

- Cet attachement excessif crée des problèmes comportementaux pouvant aller jusqu'à des troubles compulsifs tels que des plaies de léchage, des hurlements incessants.

Est-ce qu'un chat peut être dépendant affectif ?

Un chat peut tout à fait développer un comportement de dépendance affective. En effet, il reste dépendant de l'humain en ce qui concerne la nourriture, son lieu d'aisance et surtout par le lien affectif qui les unit. 

Lorsqu'une petite boule de poils intègre sa famille humaine, elle est bien évidemment accueillie à bras ouverts avec moult câlins et caresses. Toutes ces attentions sont tout à fait normales et justifiables. Malgré cela, il ne faudrait pas que cette profusion d'amour sans limites crée un syndrome d'hyper attachement chez le chaton. Ce lien d'exclusivité malsaine et excessive est d'autant plus développé voire trop lorsque cela entrave le bon développement psychologique  du chat.

Certaines races de chats sont prédisposées à être très attachées à leur maître. C'est le cas des Siamois, reconnus pour être très proches de leur humain. 

Pourquoi et comment un chat devient-il hyper attaché à son maître ?

Le chaton est tout d'abord attaché à sa mère par le lien créé à sa naissance, c'est une forme de dépendance naturelle et saine. La chatte le lèche, l'alimente et lui procure tout le confort dont il a besoin. À partir de la 3 ème, voire 4 ème semaine, la maman chat le repousse. C'est le début du sevrage. À environ 2 mois, le félin est devenu indépendant et n'a plus besoin de sa mère. Il est capable et prêt à intégrer sa famille humaine. Malgré cela, certains individus plus sensibles sont susceptibles de développer un syndrome d'hyper attachement

Un chaton séparé de sa mère un peu trop tôt ou n'ayant pas été correctement socialisé peut être sujet au syndrome HS HA.

D'autre part, s'il est recueilli dans une famille qui trouve son attachement excessif attendrissant, il peut d'autant plus facilement développer ce trouble du comportement. L'étape fondamentale de détachement doit se faire pour le bien-être et l'équilibre psychologique du petit félin. Les propriétaires du chat doivent être conscients qu'un attachement excessif est malsain et peut créer des problèmes comportementaux.

Un félin évoluant dans un milieu pauvre en stimulus peut plus facilement développer ce syndrome. En effet, si le seul moyen de se divertir reste l'humain présent, il est fort probable que le chat trouve en sa présence le seul moyen de s'épanouir et de trouver un certain bien être. Tout animal domestique a besoin d'activités et ne peut rester seul sans s'ennuyer et potentiellement développer des pathologies.

Comment reconnaître un chat hyper attaché ?

Mon chat est pot de colle, il me suit partout

Un chat présentant un syndrôme d'hyper attachement est un véritable pot de colle. Il suit son maître partout, jusque dans des pièces inhabituelles. Cela peut être touchant, voire amusant au début. Néanmoins, cette situation n'est pas naturelle et peut aboutir à une relation fusionnelle malsaine pour les deux protagonistes. En effet, ce petit félin ne peut pas perdre de vue son parent humain sans que cela lui crée un mal-être insurmontable. Il devient alors anxieux et très malheureux. 

Quels sont les symptômes de ce syndrome chez le chat

Un chat présentant un syndrome d'hyper attachement présente des symptômes bien définis

Ce petit animal a un besoin continu de contact et ne peut perdre de vue son maître. Il recherche les caresses, les contacts physiques en se frottant continuellement à ses jambes, il saute sur les genoux, dort avec lui...

Pour attirer l'attention de son maître, il n'hésitera pas à s'installer sur ses affaires, à passer sous son nez, à se faire remarquer. Ce comportement sans-gêne peut amuser au début, mais dans la durée, il peut devenir agaçant pour le propriétaire de l'animal. 

Comment un chat choisit-il son maître ?

Un chat ne choisit pas son humain seulement parce qu'il lui procure de la nourriture. Un lien particulier les unit et cela est basé sur la confiance et l'attention. Un félin est un animal relativement indépendant. Ce dernier doit être respecté dans ses besoins primaires tels que la nourriture et l'eau ainsi que l'accès à la litière.

Mais le chat a également un besoin essentiel de contacts sociaux avec les autres félins mais également avec les humains. Dans son lieu de vie, le petit animal se rapproche généralement d'une personne calme et respectueuse.

Cette dernière ne le forcera pas à être caressé, ne lui criera pas dessus, ne présentera aucun comportement menaçant. L'amitié entre l'homme et l'animal est basée sur le respect et la confiance mutuelle

Comment rendre un chat moins dépendant ?

"Je ne supporte plus cette relation fusionnelle !"

Certains maîtres accueillent des chatons beaucoup trop jeunes. Ils sont attendrissants et en manque d'amour. Séparés trop jeunes de leur mère et de leur fratrie, ces petits félins peuvent reporter leur besoin d'attention sur leur humain. Ce dernier doit être conscient qu'il remplacera la mère et devra donc apprendre au chaton l'autonomie et l'indépendance. Son bien-être et son équilibre psychologique en dépendent. 

Un chat présentant un syndrome d'hyper attachement doit être pris au sérieux. Une fois cette relation fusionnelle installée, abandonner son chat à son mal-être en le délaissant et sans chercher de solution relève de la maltraitance. Les propriétaires d'animaux sont responsables du bien-être de leur compagnon et doivent leur assurer un confort et des conditions de vie dignes et respectueuses

Quelles peuvent être les solutions et les traitements

Une fois le diagnostic posé chez le vétérinaire ou par un comportementaliste félin, de nombreuses méthodes peuvent aider les individus hyper attachés à vivre une relation plus adaptée et plus saine.

- Le vétérinaire comportementaliste ou le comportementaliste félin pourra vous proposer une thérapie cognitive comportementale. Cette dernière permettra de retrouver un équilibre psychologique. Certaines méthodes de rééducation par le jeu peuvent être adaptées. L'animal apprend à se contrôler, se dépense physiquement et psychologiquement. Des arbres à chats et des jouets interactifs permettront d'occuper son quotidien et de lui changer les idées.

- Mettre le chat fragile en présence d'un autre plus équilibré. Ce dernier pourrait se substituer au rôle de la mère et ainsi instaurer une relation adaptée à tous. La thérapie par mimétisme fonctionne bien dans de très nombreux cas.

- Le maître doit éviter de répondre systématiquement aux attentes de son félin. Il doit être à l'origine des contacts sociaux. C'est lui qui gère la relation.

- Des médicaments anti-anxiolytiques prescrits par le vétérinaire permettent d'atténuer l'état de déprime ressenti par le petit félin. Les molécules composants ces traitements sont les mêmes que pour les humains : la clomipramine ou la fluoxétine. Malgré cela, les dosages sont différents, il faut nécessairement consulter un professionnel avant d'en administrer à votre compagnon. Des phéromones naturelles peuvent aussi être diffusées.

L'assurance santé pour chat de Santévet rembourse les frais vétérinaires liés aux troubles du comportement dès lors que  le comportementaliste consulté est inscrit à l’Ordre des Vétérinaires ou que le vétérinaire a prescrit une ordonnance pour aller consulter un comportementaliste. 

Comment éviter que le chat devienne HS HA

- Le petit félin doit avoir un environnement riche en activités, d'autant plus s'il n'a pas accès à l'extérieur. Des arbres à chats, des jeux, un fond sonore lui permettront de se sentir moins seul et pourront participer à son bien-être.

- L'environnement de votre compagnon doit être calme et apaisant. Il doit avoir accès à un ou plusieurs points de repos (de préférence en hauteur), de la nourriture à volonté et des gamelles d'eau propres et fraiches.

- L'animal doit être considéré comme tel. Il n'y a pas de raison de l'infantiliser ni de le couver à l'excès. S'il est resté suffisamment longtemps auprès de sa mère, elle lui a enseigné les codes sociaux et il sait très bien se débrouiller seul. Le surprotéger n'aura pour seul effet qu'entraver son bon développement psychologique.

- Il est conseillé d'éviter les rituels de départ. Un chat doit pouvoir rester seul chez lui, en toute tranquillité. Pour cela, il est possible de lui laisser la radio, un fond sonore peut l'apaiser et le faire se sentir moins seul.

En résumé : 

Le 13 janvier 2024 a lieu la Journée nationale de l’hypersensibilité. Cela concerne également nos amis les animaux. L'hyper attachement chez le chat en est un exemple. Pour éviter ce trouble du comportement, une bonne connaissance de la race féline est indispensable. En cas de problème ou pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter un spécialiste. Les vétérinaires et les comportementalistes sauront répondre à vos questions.

 

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Crédit photos : Pixabay