Claude Pacheteau

Chenilles processionnaires : que faire en cas de contact

Le chien peut être tenté de jouer avec des chenilles processionnaires. Elles sont redoutables et peuvent causer des réactions, de graves blessures et laisser de lourdes séquelles. Que faire si toutefois votre chien ou votre chat venait à croiser leur chemin d’un peu trop près ? Et quelles précautions prendre pour protéger vos compagnons ? 

Chenilles processionnaires du chêne et du pin  : un véritable danger pour les animaux et les humains

Les chenilles processionnaires qui font leur nid dans les pins sont un véritable fléau et sont redoutables. Les poils dont elles sont recouvertes sont particulièrement urticants. Elles se déplacent les unes derrières les autres, telle une procession religieuse, d'où leur nom. 

Les chenilles processionnaires ne sont pas présentes uniquement dans le sud de la France. On les retrouve, à la faveur du réchauffement climatique entre autres, au nord de la Loire, en Ile-de-France. Il est même possible d'observer la présence de chenilles processionnaires en ville. 

Même si cela n’est pas une généralité, le chien a tendance à se montrer moins méfiant que le chat. Par jeu, il est tenté de s'en approcher et sa curiosité peut le pousser à lécher les chenilles qui sont au sol, d'où le danger que le contact avec les chenilles représente. 

L’Homme est également concerné du fait de leurs poils urticants occasionnent là aussi des brûlures sur la peau ou les yeux nécessitant une consultation en urgence.

Quelles sont les chenilles dangereuses pour les chiens et chats ?

chenilles processionnaires en file indienne

Il existe deux espèces de chenilles processionnaires. Celle qui est la plus observée dans les envenimations des chiens est la chenille du Pin (Thaumetopea pityocampa). La chenille du Chêne (Thaumetopea processionae), la seconde, se trouve également sur les noyers. Son cycle est quasi-identique à  celui de la chenille processionnaire du pin. la différence est qu'elles descendent des arbres plus tard au printemps et qu'elles ne forment pas vraiment de "procession" au sol.

À quelle saison sont-elles présentes ? 

C'est normalement au printemps, en mars/avril, que les chenilles quittent leur nid et entament leur procession. Mais des épisodes de processions ont déjà été observés en novembre sur la côte atlantique. 

Chenilles processionnaires : quels risques et pourquoi sont-elles dangereuses ? 

danger cheniles processionnaires chien

Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants qui se détachent facilement dès que la chenille est "inquiétée". 

Au contact de la peau, les poils urticants occasionnent de graves irritations. Elles peuvent aussi toucher les yeux et les bronches. Mais le plus grave est lorsque le chien lèche ou mange une chenille (où se lèche là où des poils de chenilles), car cela peut entraîner une nécrose grave de la langue. Une amputation partielle de cet organe peut être nécessaire, ce qui handicape l'animale à vie. 

Selon le degré de gravité de l'atteinte, le chien peut se retrouver dans l'impossibilité totale de se nourrir, l'issue étant alors l'euthanasie

Cʼest pourquoi le contact avec des chenilles processionnaires constitue une urgence vétérinaire absolue. Chez des animaux (ou des humains) allergiques on peut redouter un œdème de Quincke, choc anaphylactique mettant en jeu le pronostic vital.

Mon chien a reniflé ou touché un chenille processionnaire : quels sont les symptômes d'une envenimation ?  

Suite à un contact avec les chenilles, le chien ressent une vive douleur. Il peut gémir voire se monter agressif tant il souffre. Les signes et les lésions peuvent être confondues avec une brûlure ou encore une intoxication d'autant plus facilement que le chien n'aura pas été pris sur le fait. Les symptômes des lésions causées par les chenilles processionnaires que l'on peut observés sont :

- une inflammation,

- une rougeur,

- une brûlure,

- un œdème à l'origine d'une détresse respiratoire,

- une vive douleur.

Si le chien se lèche, le risque est que les poils touchent alors la langue. le chien peut alors souffrir de. :

- une salivation importante,

- des vomissements

Si les yeux sont atteints, les lésions peuvent entraîner de graves conjonctivites. 

Que faire si mon chien a tenté de jouer avec des chenilles processionnaires ?

chenilles processionaires chien

Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains et protégez-vous si possible avec des gants. Éloignez lʼanimal de la zone. En cas de "simple" atteinte cutanée, procédez à un ou deux shampooings pour éliminer la substance urticante. La question ne se pose pas à ce moment-là si vous disposez ou non d'un shampoing adapté. Du savon de Marseille, par exemple, peut faire l'affaire. 

Rincez abondamment la bouche du chien, jusqu'à une quinzaine de minutes même si cela peut être difficile, avec de l'eau froide

En cas de contact buccal, tentez de faire lécher au chien un pot de glace à la vanille pour diminuer lʼœdème avant de le éconduire de toute urgence votre chien chez le vétérinaire.

Ne frottez pas la zone qui vous plaît touchée afin d’éviter de disséminer la substance irritante et aggraver le problème. 

Appelez votre vétérinaire ou la clinique d’urgence afin de prévenir de votre arrivée. Il ne faut pas perdre une minute et consulter très rapidement. Prévenu de votre arrivée, l'équipe vétérinaire pourra assurer la prise en charge de l'animal. 

Quel traitement, quels soins ? 

Il n'existe pas d'antidote contre les effets causés par les chenilles processionnaires. Pour éviter l'infection et selon l'étendue des lésions, le vétérinaire pourra faire des injections :

- d'anti-inflammatoire,

- d'anti-douleur,

- d'antibiotique. 

En cas dʼatteinte grave de la langue, des muqueuses ou dʼétat de choc, le chien pourra être placé sous perfusion ; des mesures de réanimations sont même nécessaires certaines fois. Dans tous les cas, compte tenu de la gravité que représente une envenimation par les chenilles, la garde du chien pour observation est dans la grande majorité des cas nécessaire, notamment lors de choc anaphylactique ou d'insuffisance rénale. 

Prévention : comment protéger mon chien contre les chenilles processionnaires ?

S'informer sur les zones à risques

Un Observatoire des chenilles processionnaires a été créé en juin 2021 par le ministère de la Santé en partenariat avec les ministères chargés de l’agriculture et de l’écologie et le ministère de l’Intérieur. le but est de renforcer la coordination des actions de prévention et de lutte contre les chenilles processionnaires. 

Ainsi, il est possible de consulter sur le site mais aussi les réseaux sociaux les cartographies relatives à la présence de processionnaires sur le territoire national. Cela permet la mise en place d'actions de prévention et de lutte adaptées à chaque contexte d’infestation.

Se protéger lors des promenades

À l'extérieur, lors des promenades, bien que l'on n'y pense pas il faut être prudent en évitant les zones à risques lors de la présence des chenilles dès lors que l'on s'est informé de leur répartition au préalable. Mieux vaut éviter les sorties en forêt de pins de janvier à mai ou de chênes d’avril à juillet et plus encore les jours de vent. 

Le cas contraire, il est conseillé de porter des vêtements longs. À la vue de chenilles, ne surtout pas y toucher et être alors très prudent avec votre chiens voire les enfants. Ne pas toucher non plus leur nid ni les arbres porteurs. 

À éviter également : se frotter les yeux. Au retour, un lavage minutieux des mains est également recommandé.

Se protéger chez soi

chenilles processionnaires precautions pour le chien

Si vous observez des nids dans les pins dans votre jardin, signalez-le à votre mairie. Il est possible qu'elle vous propose d'intervenir.  Certaines communes prennent en charge le coût. Si aucune solution ne vous est proposée, contactez un spécialiste. Dans tous les cas, ne retirez surtout pas les nids vous-même.

Ne tondez pas immédiatement après avoir observé des chenilles au sol. Vous pouvez arroser une zone de passage de chenilles pour "chasser" les poils urticants. 

En fin d’hiver, il est possible de mettre en place de pièges spécialement adaptés que l'on trouve dans le commerce le long des troncs des pins qui ont un nid. Il est également possible de poser des nichoirs à mésanges. Elles adorent dévorer les chenilles processionnaires. Si vous intervenez seul, protégez-vous en portant combinaison, masque, gants et bottes de caoutchouc. 

Si vous constatez la présence de chenilles processionnaires, faites en sorte d’en tenir votre chien éloigné et en promenade soyez toujours prudent car leur contact cela peut avoir de très graves conséquences. Si par malheur votre compagnon est entré en contact avec des chenilles ou en cas de suspicion, n'attendez pas une seconde pour consulter votre vétérinaire ou une clinique d'urgence. 

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos : 123RF