Claude Pacheteau

Cataracte : quels espoirs chez le chien âgé ?

La cataracte est une maladie redoutée par les maîtres. Celle qualifiée de « sénile » touche le chien âgé et résulte d’un vieillissement normal du cristallin. Peut-on la prévenir ou la soigner ? 

Fréquente chez le chien âgé, la cataracte sénile entraine une perte de vision progressive, aboutissant à la cécité. Le chien s’en accommode généralement. 

Mais il est désormais possible, grâce au progrès de la médecine vétérinaire, de ralentir la progression de la maladie. 

Tout commence avec un voile qui petit à petit va recouvrir les yeux du chien, du bleuté à l’opaque. C’est là que le maître prend conscience du problème. 

Le chien ne semble pas en souffrir au tout début, puis rencontre des difficultés à se déplacer notamment en cas de faible luminosité d’autant plus qu’il se retrouve dans un environnement inconnu. 


Vieillissement inéluctable


Ce vieillissement du cristallin est inéluctable. Il existe toutefois un traitement vétérinaire qui par l’apport de vitamines, sélénium ou autres acides aminés peut ralentir la sénescence de l’organe. 

Reste la chirurgie. Elle peut être assurée par des vétérinaires spécialistes de l’ophtalmologie. Mais une anesthésie, chez un chien âgé, n’est pas chose bénigne. Le vétérinaire jugera de la possibilité de l’envisager, d’autres facteurs pouvant la rendre inutile ou des complications pouvant aussi apparaître.  

 

Et chez les jeunes chiens ? 

- Normal chez le chien âgé, ce processus peut se rencontrer chez des chiens jeunes issus de certaines races prédisposées à des maladies héréditaires (berger allemand, husky, caniche moyen…). 

- L'apparition de cataracte chez des chiens diabétiques est aussi observée ; elle peut enfin résulter d’un traumatisme, voire apparaître dès la naissance du chien. 




SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien et chat

 

Photo : Fotolia.com