Juliette Garnodier

L'uvéite chez le chien

L'uvéite est une affection oculaire qui peut toucher les chiens. Savoir reconnaître les premiers symptômes est primordial pour mettre rapidement un traitement en place et éviter le risque de complications.

Qu'est-ce qu'une uvéite à l'oeil chez le chien ?

L’enveloppe extérieure de l’œil est composée de la cornée transparente et de la sclère blanche. L’enveloppe interne, appelée l’uvée, est une enveloppe à fonction nutritionnelle, très riche en vaisseaux sanguins. L'uvée est composée de l'iris, du corps ciliaire et de la choroïde. 

L'uvéite chez le chien est une inflammation de l'uvée. L'uvéite peut être aiguë ou chronique, et peut affecter un ou les deux yeux (uvéite bilatérale).

uvéite chien 2

Quelles sont les causes d'une uvéite ?

Les origines de l'uvéite sont diverses et classées en plusieurs catégories :

  • Infections : Les infections bactériennes, virales, fongiques ou parasitaires peuvent provoquer une uvéite chez les chiens. Par exemple, la maladie de Lyme (transmise par les tiques), la maladie de Carré (CAV-1), la leptospirose, et certaines infections oculaires spécifiques peuvent être associées à une inflammation de l'uvée.

  • Traumatismes : Les blessures oculaires, les morsures d'insectes, les éraflures ou les traumatismes peuvent entraîner une inflammation de l'uvée.

  • Maladies auto-immunes : Certains troubles auto-immuns peuvent affecter l'œil et conduire à une uvéite.

  • Tumeurs oculaires : Les tumeurs oculaires, bien que moins fréquentes, peuvent provoquer une inflammation de l'uvée.

  • Troubles systémiques : Des maladies systémiques peuvent affecter les yeux, y compris l'uvée.

  • Réactions allergiques : Des réactions allergiques à des substances telles que les piqûres d'insectes, certains médicaments ou aliments peuvent déclencher une uvéite.

  • Hérédité : Certains chiens peuvent être prédisposés génétiquement à développer des problèmes oculaires, y compris l'uvéite.

Quels sont les symptômes d'une uvéite ?

Plusieurs signes cliniques permettent de suspecter une uvéite chez le chien :

  • Oeil rouge : Une rougeur visible de la partie blanche de l'œil (la sclère) peut être présente.

  • Ecoulement oculaire : Les chiens atteints d'uvéite peuvent avoir des yeux larmoyants.

  • Sensibilité à la lumière (photophobie) : Les chiens peuvent montrer une réticence à la lumière vive et peuvent cligner des yeux de manière excessive.

  • Pupille constrictée (myoses) ou dilatée (mydriase) : Les changements dans la taille de la pupille peuvent être observés.

  • Opacité du cristallin ou de la cornée : Des changements dans la transparence du cristallin ou de la cornée peuvent se produire.

  • Baisse de la vision : Le chien peut montrer des signes de vision diminuée ou d'une préférence pour rester dans des endroits sombres.

  • Clignements fréquents (blépharospasme) : Un chien atteint d'uvéite peut cligner fréquemment ou sembler fermer l'œil affecté, signe de douleur.

  • Œil qui semble enfoncé ou bombé : Dans certains cas, l'uvéite peut provoquer un changement dans la forme de l'œil.

  • Changement de couleur de l'iris : Dans certains cas, l'iris peut changer de couleur en raison de l'inflammation.

Si vous observez l'un de ces symptômes chez votre chien, il est important de consulter rapidement un vétérinaire

uvéite chien 4

Comment diagnostiquer une uvéite chez le chien ?

Le diagnostic de l'uvéite chez le chien commence par  un examen général et oculaire complet par un vétérinaire. Le vétérinaire examinera l'œil à l'aide d'un ophtalmoscope pour évaluer l'apparence de l'iris, de la cornée, de la pupille et d'autres structures oculaires. Il recherchera des signes d'inflammation, de rougeur, de changements de pupille, et d'autres anomalies.

Une mesure de la pression intraoculaire peut être effectuée à l'aide d'un tonomètre pour évaluer la pression à l'intérieur de l'œil. Des variations de pression peuvent être associées à certaines conditions, y compris l'uvéite.

Des examens complémentaires peuvent être recommandés pour identifier la cause sous-jacente de l'uvéite. 

Traitement : comment guérir un chien d'une uvéite ?

Le traitement de l'uvéite chez le chien vise à traiter la cause sous-jacente de l'inflammation tout en atténuant les symptômes. Le vétérinaire peut prescrire des médicaments anti-inflammatoires, tels que des corticostéroïdes (sous forme de collyres ou de pommades) pour réduire l'inflammation. Dans le cas d'une infection, des antibiotiques topiques, des antiviraux ou des antifongiques peuvent être administrés. Pour réguler la pression intraoculaire, des médicaments appropriés peuvent être prescrits. Les frais vétérinaires sont remboursés par l'assurance santé chien de Santévet.

Il est très important de suivre rigoureusement le plan de traitement recommandé par le vétérinaire et d'administrer les médicaments selon les indications. Les visites de suivi sont importantes pour évaluer la réponse au traitement et ajuster si nécessaire. 

Quelles sont les complications possibles d'une uvéite ?

L'uvéite, si elle n'est pas traitée rapidement ou de manière adéquate, peut entraîner diverses complications potentiellement graves, notamment :

  • Perte de vision : Une uvéite non traitée ou mal gérée peut entraîner une diminution de la vision, voire une perte de vision permanente.

  • Cataracte : L'inflammation persistante peut conduire à la formation de cataractes, qui sont des opacités du cristallin de l'œil.

  • Glaucome : Une pression intraoculaire élevée non contrôlée peut provoquer un glaucome, une condition qui endommage le nerf optique et peut entraîner une perte de vision.

  • Syndrome d'œil sec : L'uvéite peut perturber la production de larmes, conduisant à un syndrome d'œil sec, ce qui peut causer des irritations et des dommages à la surface de l'œil.

  • Décollement de la rétine : L'inflammation sévère peut contribuer au décollement de la rétine, entraînant une altération de la vision.

  • Kératite : Une inflammation prolongée de l'uvée peut conduire à une kératite, une inflammation de la cornée.

  • Changements dans la structure de l'œil : Des modifications anatomiques de l'œil peuvent se produire en raison de l'inflammation chronique, affectant la fonction oculaire.

uvéite chien 3

Pronostic et risque de récidives

Le pronostic de l'uvéite chez un chien dépend de plusieurs facteurs, y compris la rapidité avec laquelle le traitement a été administré, la cause sous-jacente de l'inflammation, et la gravité de l'affection. Dans de nombreux cas, un traitement précoce et approprié peut entraîner une amélioration significative des symptômes et prévenir des complications graves.

Certaines causes d'uvéite, telles que les maladies auto-immunes, peuvent être chroniques et nécessiter une gestion à long terme avec un risque de récidive fréquent.

En conclusion :

L'uvéite est une inflammation de la partie interne de l'oeil, qui doit être prise en charge rapidement pour éviter tout risque de complication.

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos : 123RF