layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Problèmes cardiaques chez le chien : écoutez son coeur !

Problèmes cardiaques chez le chien : écoutez son coeur !

Article publié le : 23/09/2015

Le cœur des animaux en bonne santé est réglé telle une horloge ! De 80 battements par minute chez un chien de grande race, jusqu’à 180 chez un chien de petite taille (le cœur du chiot bat en moyenne 20 % plus rapidement que chez l’adulte)… il s’établit à quelque 150 battements chez le chat. Vital s’il en est, cet organe peut toutefois aussi défaillir chez nos compagnons. 

Les problèmes cardiaques ne sont pas l’apanage des chiens (ou des chats) âgés. Ils peuvent être la conséquence d’une maladie héréditaire, dus au dysfonctionnement de cet organe lui-même ou bien d’un autre. 

Certaines races de chiens sont prédisposées aux maladies cardiaques. C’est le cas, par exemple, du Cavalier King Charles avec la MVD (Mitral Valve Disease). Cette maladie est malheureusement fréquente chez cette race.

Elle affecte également, dans des proportions moindres, des chiens de petite taille à taille moyenne. Ceux de plus grande taille ne sont épargnés, comme par exemple le dobermann, prédisposée à une maladie nommée myocardiopathie dilatée (MCD). 


Des signes qui doivent vous alerter


Une toux, un essoufflement, un état de fatigue… sont des symptômes - s’ils ne sont pas non plus forcément caractéristiques d’une maladie cardiaque -, qui doivent alerter le maître et inciter à consulter son vétérinaire.

La médecine des animaux de compagnie a fait d’énormes progrès et n’a rien à envier à celle humaine. Pris à temps, un problème comme un souffle cardiaque peut faire l’objet d’un traitement qui permettra au chat ou au chien de vivre sans trop de difficulté, évitant ainsi une thérapie invasive. Dans ce genre de pathologie liée au cœur, tout dépend en fait de l’origine du problème et de son stade. 

Le maître devra bien entendu veiller à ne pas exagérer sur les temps de balades, éviter à l’animal d’être stressé ou encore lui éviter les écarts de température.

A chaque visite, ne serait-ce que pour le rappel annuel de vaccination, le vétérinaire procèdera à une auscultation. Muni de son stéthoscope, il pourra déceler un éventuel problème côté cœur. Une bonne raison pour ne pas sous-estimer ces contrôles réguliers ou bien de consulter en cas de doute. 

 

Ne pas confondre insuffisance et essoufflement

Chez le chien ou le chat âgé, on parle souvent d'insuffisance cardiaque. Cette maladie concerne les valvules du cœur. Les symptômes sont variés : toux et essoufflement sont les plus fréquents. 

Ce dernier n’est pas à confondre avec un essoufflement dû à un effort et se distingue par l’apparition simultanée d’une difficulté à respirer. Comme chez l’humain, le vétérinaire pourra procéder à un examen à l’aide d’un électrocardiogramme voire d’une radio de la cage thoracique.



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : Fotolia.com

Chien malade
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure