layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Dysplasie chez le chien : causes et conséquences

Dysplasie chez le chien : causes et conséquences

Article publié le : 24/04/2019

La dysplasie de la hanche ou dysplasie coxo-fémorale constitue chez le chien une des causes majeures d’arthrose. Plus ou moins douloureuse et invalidante, comment la prévenir, la détecter et soulager son compagnon ? 


Une anomalie de développement de l’articulation coxo-fémorale est à l’origine de la dysplasie coxo-fémorale chez le chien. Les grandes races y sont particulièrement prédisposées. A noter que les chats peuvent en être atteints à un degré bien moindre que le chien. 

Certains éleveurs font tester les parents, ce qui permet d’éviter à cette maladie héréditaire de se transmettre à leurs petits, les sujets atteints étant alors écartés de la reproduction. 

De plus, différents stades existent. En fonction de la race, ne dysplasie de stade C par exemple, est moins invalidante. 


Si au cours de la période de croissance on ne prend pas certaines précautions (éviter les sauts, efforts violents descentes d’escaliers, glissades sur le carrelage…) une dysplasie installée peut s’aggraver. Une alimentation inappropriée peut aussi interférer. 


Une prise en charge élevée


La dysplasie fait partie des vices rédhibitoires et une action peut être entamée par le nouveau maître d’un chien qui en serait atteint. Mais l’apparition de cette tare est tardive (de 6 à 12 mois, voire davantage selon la race), ce qui rend parfois très difficile une action en justice. 

Le chien atteint de dysplasie peut souffrir d’une douleur continue. Celle-ci peut s’aggraver avec l’arrivée de l’automne. La prise en charge médicale et/ou chirurgicale peut être élevée. 


Comment dépister et soigner un chien dysplasique ?  

Si votre chien boite au niveau de l’arrière-train, a des difficultés à se déplacer, à monter ou descendre des marches, etc. consultez votre vétérinaire. 

Le diagnostic passe essentiellement par une radiographie des articulations coxo-fémorales pratiqué sous anesthésie générale. Cela permet de manipuler l’animal et de visionner au mieux les articulations. 

Le recours à un expert (lecteur officiel désigné par le club de race) viendra confirmer le diagnostic. 

Une intervention chirurgicale correctrice pourra être réalisée par le vétérinaire ou bien encore un plan de suivi de la croissance, de l’alimentation (tout surpoids est à éviter), des exercices, etc.

SantéVet, spécialiste de l'assurance santé animale est la seule compagnie qui prend en charge la dyplasie coxo-fémorale chez le chien



SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com 

Arthrose Dysplasie Maladies héréditaires
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure