layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Education et activités des chiens

Secouer le chien par la peau du coup : à éviter

Secouer le chien par la peau du coup : à éviter

Article publié le : 04/07/2022

Parmi les idées reçues en matière d’éducation, il y a celle qui conseille de secouer le chien, ou plutôt le chiot, par la peau du coup quand il a fait une bêtise, ou encore lui mettre la truffe dans son urine pour lui faire comprendre que ce n’est pas bien… Cependant, le chien n’a pas les mêmes codes que nous, et il risque de ne pas comprendre du tout, voire tout autre chose… Alors secouer le chien par la peau du coup ?  Pourquoi ce n’est pas bien  ? Quels sont les gestes à éviter pour éduquer un chiot ? On vous dit tout dans cet article. 

Secouer un chiot : question d’interprétation

Avez-vous déjà vu une femelle secouer ses chiots ? Bien sûr que non. Si elle les attrape par la peau du cou, c’est uniquement pour les aider à se déplacer. Et cela uniquement les 3 premières semaines de vie, quand les chiots ne tiennent pas sur leurs pattes. Après, ce comportement disparaît. Jamais vous ne verrez une maman chien secouer ses petits en les prenant par la peau du coup. Pour les éduquer, la mère utilise d’autres codes canins : elle peut grogner, aboyer et même parfois mordre ses petits. 

Il faut quand même savoir, que lorsqu’un chien en saisit un autre par la nuque, le soulève et/ou le secoue, c’est lors d’une bagarre. Chez le chien, cela correspond à une mise à mort. Si le chien saisi à la nuque ne capitule pas en se couchant sur le dos, il risque alors une issue fatale. Imaginez donc ce que cela représente pour votre chien si vous le saisissez par le cou ?

Malheureusement cette “vieille” idée reçue fait encore des adeptes, mais alors ce n’est pas de l’éducation, c’est de la soumission. Éduquer un chien ne doit pas se faire dans la peur ou l’obligation, mais dans le partage et la communication. Votre chien vous fera confiance et vous le rendra au centuple !

Comment punir son chien ?

Alors déjà, le fait de “punir” n’est pas vraiment la bonne expression, parce que par punition on entend souvent :

- le frapper avec un journal sur le museau ou sur les fesses

- crier

- tirer trop fort sur sa laisse en promenade

- le secouer par la peau du cou

- le pousser ou le frapper avec le pied (si si ça existe encore !)

- ah sans oublier aussi le fait de lui mettre le nez dans son urine ou des excréments quand il est chiot, pour bien lui faire comprendre que ce n’est pas bien….

Mais en fait, ces punitions ne servent à rien d’autres qu’à développer les troubles du comportement chez le chien, mais aussi davantage d’agressivité et des troubles de l’apprentissage.

Au lieu de punition, il faut penser éducation. Bien entendu, on ne va pas le laisser faire des trous dans le jardin ou manger vos chaussettes, mais il est important de communiquer avec votre chien de façon cohérente, il doit comprendre que ce qu’il a fait est mal, et pour vous faire plaisir, ne pas recommencer. 

Comment bien éduquer son chien ?

La première chose à savoir, c’est que le chien vit dans l'instant présent. Il faut donc le prendre sur le fait. Si vous punissez votre chien après coup, une fois que la bêtise a eu lieu et surtout que vous ne l’avez pas vu faire, ça ne sert strictement à rien. Le chien ne va pas comprendre pourquoi vous le réprimandez.

Au contraire, il va associer le fait que lorsque vous rentrez (du travail, des courses, etc), vous le grondez. Il va donc anticiper votre réaction, faire sa tête de chien battu et filer directement dans son panier au premiers sons  qui vont sortir de votre bouche. C’est là ou beaucoup de maîtres pensent “voilà, il sait qu’il a fait une bêtise…”, mais non pas du tout. Votre chien connaît votre réaction et vous montre en fait qu’il a peur…. Est-ce cela que vous souhaitez ?

Si vous prenez votre chien sur le fait, un simple “Non”, dit d’un ton ferme, devrait le stopper. Bien sûr, ce n’est pas une recette miracle et il faut de la patience et de la persévérance pour éduquer un chien.

Cependant, si vous utilisez toujours les mêmes mots “non”, “pas toucher”, “laisse”, sur le même ton ferme, le chien va finir par comprendre. S’il arrête ce qu’il est en train de faire, vous pouvez aussi le récompenser par des caresses. 

Parfois, certaines actions méritent toutefois une “punition”, à condition qu’elle soit non violente. Un chien est un animal social qui aime communiquer avec vous. Le fait de l’ignorer sera donc pour lui un moyen de comprendre qu'il vous a contrarié.

Attention, cela ne doit pas durer trop longtemps (10 - 15 minutes) sinon le chien ne saura même plus pourquoi il est puni. Vous pouvez aussi l’envoyer au panier (s’il connaît l’ordre) et faire en sorte qu’il n’en bouge pas durant quelques instants. Vous pouvez aussi lui confisquer son jouet préféré.

Dans tous les cas, vous l’avez compris, user de violence envers votre chien ne servira qu’à renforcer de mauvais comportements. Si vraiment vous n’arrivez pas à vous faire obéir ou vous sentez dépassé dans l’éducation de votre animal, demandez l’aide d’un éducateur canin. Il saura vous indiquer la meilleure façon d'éduquer votre chien pour une vie harmonieuse et pleine de complicité. 


SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : Pixabay

Éducation chiot Trouble du comportement

A propos de l'auteur

Maryline Pattin
Maryline Pattin > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure