layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Les premiers jours du chiot : une période parfois délicate

Les premiers jours du chiot : une période parfois délicate

Article publié le : 30/06/2022

À la naissance, un chiot est sans défense. 75 % des morts précoces chez le chiot surviennent pendant les 18 premiers jours de sa vie. Les causes sont souvent une insuffisance alimentaire, un allaitement inefficace, un manque de lait chez la mère ou encore un chiot qui n’arrive pas à téter, mais aussi le refroidissement. Si votre chienne vient d’avoir des chiots, que devez vous faire pour que tout se passe bien ? À quoi faut-il veiller et comment pouvez-vous intervenir ? Les conseils de nos experts canins.

Le chiot nouveau-né : ce qu'il faut savoir

Un chiot nouveau-né est aveugle et sourd. Heureusement, la nature est bien faite et l’a doté d’un certain nombre de réflexes dont un sens du toucher fort développé. C’est pourquoi le chiot est attiré d’instinct vers les endroits chauds qu’il perçoit : le corps de sa mère ou de ses frères et sœurs. C’est d’ailleurs comme cela qu’il trouve facilement les mamelles pour téter, ce qu’il sait faire de façon naturelle.

Les deux premiers jours, il absorbe le colostrum, premier lait produit par la maman, qui est essentiel pour la vie du chiot. En effet, c'est grâce au colostrum que l’élimination du méconium (premiers excréments) est stimulée. Il est donc important que les chiots boivent le colostrum dans les 6 à 8 heures qui suivent la naissance.

Si vous voyez que le chiot ne peut pas bénéficier de ce colostrum (trop faible, pas de place au milieu de sa portée, rejet de la mère, etc), il faut agir rapidement et faire en sorte qu’il en reçoive quand même.  Le placer sous les mamelles peut suffire, en agissant avec douceur pour ne pas stresser ni les chiots, ni la mère. Si la chienne rejette ses petits, il faut pouvoir prélever du colostrum pour leur en donner. Cas ultime, si les chiots sont orphelins, il faut alors apporter un produit de substitution. Pour cela, demandez conseil à votre vétérinaire qui vous indiquera également comment procéder au sevrage progressivement. 

Les gestes importants pour les premiers jours d’un chiot

Il y a plusieurs causes à la mortalité précoce d’un chiot. Il faut donc, en qualité de maître, veiller sur la mère et ses petits pour intervenir si besoin.

- attention à l’écrasement : sans le vouloir, la mère peut écraser ses petits, ce qui est plus fréquent chez les races de gros chiens

- l’alimentation : il est possible que la mère n’ait pas assez de lait ou qu’elle néglige ses petits ou encore que le chiot n’arrive pas à téter

- il faut surveiller le poids des chiots : si il est normal que les deux premiers jours ils perdent du poids, la courbe s’inverse ensuite. Si ce n’est pas le cas, il faut intervenir pour nourrir le chiot. N’hésitez pas à contacter votre  vétérinaire.

- la température : un chiot a besoin d’être au chaud. Son organisme ne supporte pas le froid et il est encore trop jeune pour ajuster sa température. Ne pas hésiter à utiliser des lampes chauffantes à mettre au-dessus de la caisse de mise bas. Idéalement la pièce doit rester entre 22 et 27 ° durant les 10 premiers jours de vie des chiots.

- la manipulation : manipuler le chiot est nécessaire pour qu’il s’habitue à son entourage et se socialise. Cependant il faut éviter tout excès car le chiot a surtout besoin de passer assez de temps avec sa mère qui va lui apprendre les “codes canins”

- la séparation : Il ne faut pas séparer le chiot trop tôt de sa mère. La loi prévoit qu’on ne peut vendre un chiot avant ses 8 semaines, ce qui correspond au sevrage. Cependant, il est conseillé d’attendre les 3 mois du chiot. En effet, durant ce dernier mois, le chiot va apprendre encore beaucoup de sa mère. C’est durant cette période qu’il est le plus réceptif à la socialisation.  

Vous l’avez compris, si votre chienne a mis bas et a eu de magnifiques bébés, il est possible qu’elle n’arrive pas à tout gérer toute seule. Observez ce qui se passe et intervenez si besoin, doucement, sans brusquer ni la mère, ni les chiots. Si le sevrage prend fin généralement vers 8 semaines, le chiot a encore besoin de  sa mère.

Ne vous précipitez pas pour le faire adopter : un sevrage précoce peut engendrer des troubles du comportement. Les dernières semaines sont essentielles pour l’autonomie et la socialisation. 


SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : Pixabay

Gestation Éducation chiot Trouble du comportement

A propos de l'auteur

Maryline Pattin
Maryline Pattin > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure