layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Les premiers jours du chiot : une période parfois délicate

Les premiers jours du chiot : une période parfois délicate

Article publié le : 01/03/2019

Un chiot nouveau né peut être fragile. Soit parce que par ce que sa mère le néglige, soit par manque de lait. Ou bien que le chiot ait du mal à téter. Voire aussi à de mauvaises manipulations de la part du maître.


Tous les chiots se ont fort heureusement pas fragiles. Et à l’issue d’une mise bas, quit la gestation, les choses peuvent tout à fait bien se passer. 

En revanche, le risque de mortalité précoce – estimé à quelque 70 % dans les premiers 18 jours du chiot – ne sont pas à négliger. 


La mère peut écraser ses petits


Les causes de mortalité précoce chez les chiots sont multiples. Il y a tout d’abord celles inhérentes à la mère. Comme le risque d’écrasement sous son poids d’un ou de plusieurs bébés. Cela est d'autant plus fréquent chez certaines races "lourdes". 


Veiller à ce que l’alimentation soit suffisante


Il est ensuite possible que la mère n’ait pas assez de lait, ou bien qu’elle n’ait pas vraiment l’esprit maternel, délaissant plus ou moins sa portée. Le manque d’alimentation peut alors être fatal au chiot. 

A sein d’une portée, un chiot peut avoir plus de mal que d’autres à atteindre les tétines. Il peut aussi avoir des difficultés à téter de manière suffisante et/ou correcte. 


Gare au refroidissement


Une chaleur insuffisante est également à redouter. Il est indispensable que le chiot soit au chaud et ne se refroidisse pas. Car son jeune âge ne permet pas à son organisme de réguler encore sa température. 

C’est pour cela que des éleveurs ont parfois recours à des lampes, placées au dessus de la nichée. 

Un chiot qui n’est pas en forme se remarque assez rapidement. Et doit inciter le maître à consulter en emmenant au cabinet vétérinaire la mère et le reste de la portée le cas échéant. Le vétérinaire examinera toute la "petite famille" et pourra conseiller le maître. 

Elever des petits n’est pas chose toujours facile, notamment concernant certaines races. Cela demande beaucoup d’attentions avec parfois certaines nuits... blanches ! 


Manipuler le chiot, mais sans excès


Si manipuler le chiot est très important pour sa socialisation car cela va lui permettre d’être « bien dans sa tête » en grandissant, il ne faut pas non plus le faire par excès. 


Ne pas le séparer trop tôt de sa mère et de sa fratrie


Enfin, il est important que le chiot reste suffisamment en contact avec sa mère et sa fratrie avant de rejoindre un nouveau foyer. 

Si un chiot – tout comme un chaton – ne peut pas être cédé avant 8 semaines minimum, c’est la loi, attendre qu’il atteigne ses 3 mois est bien souvent conseillé. 


SantéVet

Le spécialiste de l’assurance chiot, chien, chat et NAC

 

Photo : 123rf

Gestation
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure