layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Maladies et prévention

Hémophilie : des espoirs pour le chien et l’Homme

Hémophilie : des espoirs pour le chien et l’Homme

Article publié le : 04/02/2016

Le chien peut souffrir d’hémophilie. Il s’agit d’une déficience de la coagulation entraînant des saignements excessifs. Certaines précautions seront à prendre dans la vie de tous les jours pour éviter toute blessure. 

Le chien peut souffrir d’hémophilie. Il s’agit d’une déficience de la coagulation entraînant des saignements excessifs. Ou sans symptômes dans d’autres formes. Certaines précautions seront à prendre dans la vie de tous les jours pour éviter toute blessure. Des transfusions pourront être nécessaires en cas de saignements répétés ou encore en vue ou lors d’une intervention chirurgicale. 

Hémophilie chez le chien : une maladie héréditaire transmise par les femelles et touchant les mâles


L’hémophilie chez le chien est une maladie héréditaire. Elle touche en très grande majorité les chiens mâles. Mais les femelles peuvent être porteuses de cette tare génétique. Ce sont elles qui transmettent d'ailleurs la maladie.

Certaines races seraient prédisposées. Les chiens atteints doivent être écartés de la reproduction. Des cas ont aussi été rapportés chez le chat. 


Hémophilie chez le chien : deux types existent


Il existe deux types d’hémophilie : A et B. Tout dépend du gène en cause.

Un mauvais fonctionnement de la coagulation sanguine entraîne des saignements avec difficulté ou impossibilité de les stopper. C’est la même chose chez les humains qui en souffrent (les hommes sont majoritairement touchés).


Quels signes et quels symptômes ? 


Dans les formes moyennes d’hémophilie chez le chien, les signes cliniques sont variables et ne nécessitent pas systématiquement un traitement, en dehors d’une blessure suivi de saignement. Ou bien en vue d’une intervention chirurgicale chez le vétérinaire. Les symptômes peuvent aussi être totalement absents. 

Les formes les plus sévères se manifestent assez tôt dans la vie de l’animal. Les formes les plus graves d’hémophilie sont de pronostic sombre. 

Les symptômes de l’hémophilie chez le chien sont variés : saignements répétés, saignements sous la peau, apparition d’hématomes lors d’une injection de vaccin, saignements lors de la pousse des dents, saignement du nez, présence de sang dans les selles ou les urines, etc. 

Les signes passant inaperçus, notamment lorsqu’ils concernent des organes internes (voies respiratoires, par exemple), mettent la vie de l’animal en péril. 

Si l’hémophilie est suspectée, le vétérinaire aura recours à des examens spécifiques afin d’affiner et de préciser son diagnostic. Il existe aussi une maladie (maladie de Von Willebrand chez le doberman notamment, qui s’apparente à l’hémophilie. 


Quel traitement pour l’hémophilie chez le chien ? 


Il n’existe pas de traitement contre l’hémophilie. Dans certaines formes, des transfusions pourront être nécessaires. 

L’hémophilie est entre autres à prendre en compte lors d’une intervention comme le stérilisation ou la castration. 


Prévenir le vétérinaire


Si le chien hémophile est ausculté pour un problème quelconque ou en urgence par un vétérinaire autre que le praticien habituel, il est important de le signaler. La simple pause d’un cathéter peut poser problème. 


Prendre des précautions dans la vie courante


Chez le chien hémophile, il sera nécessaire de prendre des précautions dans la vie de tous les jours. Il faudra en effet faire en tous risques afin qu’il ne se blesse pas. 

Il faudra être vigilant à l’égard d’autres chiens ou animaux pour qu’il n’y ait pas bagarre avec risque de morsures ou griffures que cela comporte. 

Hémophilie chez le chien et recherche : des résultats encourageants pour l’Homme et l’animal

Un hémophile le reste toute sa vie. Les humains atteints d’hémophilie doivent régulièrement s’injecter des facteurs de coagulations pour lutter contre cette maladie (prévenir ou arrêter les hémorragies). 

La dernière en date a été réalisée chez le chien par des chercheurs de l’université du Wisconsin à Madison (Etats-Unis) en collaboration avec l’hôpital Xavier Arnozan de Pessac (CHU de Bordeaux, Gironde), qui se sont intéressés à l’hémophilie de type A, la plus fréquente des formes de cette maladie (un garçon sur 5 000 naissances). 

Le résultat de leurs travaux a été publié dans la revue Nature communications.

Cette étude, très complexe, portant sur la thérapie génique, est encourageante et porteuse d’espoirs chez l’Homme. 

A l’issue de celle-ci, 2 des 3 chiens suivis ne présentaient plus de symptômes de l’hémophilie, à savoir des hémorragies internes importantes. 

De nombreuses études seront encore nécessaires pour adapter les résultats obtenus chez l’Homme chez qui des essais cliniques devaient débuter d’ici à 2 ans (en 2015). 

Source : futura-science.com

 

Une banque de sang pour chiens en France

Les banques de sang de chiens et de chats n’existent pas vraiment en France. En ce sens où il n’y a pas "d’organisme" qui les centraliserait pour les besoins de tous les praticiens.

Il existe toutefois une clinique vétérinaire basée à Marseille qui a créé sa propre banque de sang. Il s’agit de la première banque de sang pour chiens et chats en France.

Cela lui permet un usage raisonné du sang et des produits sanguins en cas de nécessité. Les chiens, sous certaines conditions (âge, bonne santé, poids normal, etc.) peuvent donner leur sang et il est possible de s’inscrire en ligne.

En contrepartie, un examen général et des bilans sanguins sont effectués et un sac de nourriture est offert à chaque donneur. Des avantages sur les formules d’assurance santé animale SantéVet sont par ailleurs offerts. 




SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photos : 123rf

Maladies héréditaires
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure