layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Transfusion : un chien donne son sang pour sauver un chat

Transfusion : un chien donne son sang pour sauver un chat

Article publié le : 17/02/2020

Pour sauver un chat victime d’empoisonnement, un vétérinaire néo-zélandais a transfusé l'animal en utilisant du sang prélevé sur un chien. Une pratique qui n’est pas sans risque, chiens et chats ayant leurs propres groupes sanguins. 

C’était l’intervention de la dernière chance pour Rory, un chat roux. Les faits se sont déroulés en Nouvelle-Zélande. Amené en consultation d’urgence chez le vétérinaire, le chat souffrait d’une intoxication après avoir ingéré de la mort au rat

Le Dr Kate Heller, vétérinaire, n’a pas eu d’autre choix que de procéder à une transfusion sanguine, qui selon elle s’imposait en urgence pour sauver la vie du chat dont l’état était très critique. 

La transfusion sanguine se pratique en médecine vétérinaire. Lors d’une intoxication, comme dans ce cas, d’un accident ou d’une maladie. Mais chiens et chats n’ont pas les mêmes groupes sanguins et ne peuvent pas être transfusés de la même manière. 

Mais comment faire : le laboratoire qui aurait pu déterminer le groupe sanguin auquel appartenait Rory était fermé et il était impossible par ailleurs de se procurer de sang pour une transfusion. 

La vétérinaire, après avoir pris conseil auprès d’une banque de sang située dans le Sud de l’île, a donc procédé à une transfusion à l’aide de sang canin. Consciente du risque élevé, mais dans l’impossibilité d’entrevoir une autre possibilité de tenter de sauver le chat. 


Une procédure "limite"


Le sang a été prélevé chez un chien de race labrador appartenant à une voisine. « Les gens vont penser que la procédure est vraiment limite, et elle l'est », reconnaît la vétérinaire dans un entretien accordé au New Zealand Herald. « Mais ça a marché et nous avons sauvé sa vie. » 

« Les vétos ont fait vraiment tout ce qui était possible, et même au-delà », a pour sa part déclaré la maîtresse de Rory. « C'est incroyable que ça ait marché. Rory a complètement récupéré. Et nous n'avons pas un chat qui aboie ou qui va chercher le journal ! », plaisante-t-elle, soulagée. 

Transfusion sanguine chez le chien et le chat : une course contre la montre

Les banques de sang de chiens et de chats n’existent pas vraiment en France. En ce sens où il n’y a pas "d’organisme" qui les centraliserait pour les besoins de tous les praticiens. 

Il existe toutefois une clinique vétérinaire basée à Marseille qui a créé sa propre banque de sang. Il s’agit de la première banque de sang pour chiens et chats en France.

Cela lui permet un usage raisonné du sang et des produits sanguins en cas de nécessité. Les chiens, sous certaines conditions (âge, bonne santé, poids normal, etc.) peuvent donner leur sang et il est possible de s’inscrire en ligne. En contrepartie, un examen général et des bilans sanguins sont effectués et un sac de nourriture est offert à chaque donneur. Des avantages sur les formules d’assurance santé animale SantéVet sont par ailleurs offerts. 

D’une manière générale, pour une transfusion, les vétérinaires procèdent selon leurs besoins. Et il n’est pas rare qu’une transfusion soit rendue nécessaire (elle sera prise en charge et remboursé par l’assurance santé animale chez les maîtres ayant souscrit un contrat pour leur animal). 

Et bien souvent en urgence, mais aussi pour les besoins de certaines pathologies. Les vétérinaires disposent donc pour certains de contacts avec des maîtres qui leur ont donné leur accord de principe en cas de nécessité pour être appelés. Car le problème est celui de la disponibilité immédiate, de la quantité de sang compatible (pour éviter toute réaction notamment) nécessaire, sans compter le temps du prélèvement. 

Cela permet de pouvoir faire appel à des donneurs compatibles. Car chiens et chats ont leurs propres groupes sanguins. Il en existe 8 chez le chien et 4 chez le chat, le dernier ayant été découvert en 2007. 

La transfusion peut être réalisée à partir de sangs frais, de plasma frais ou congelé, voire une sorte de sang « synthétique », mais dont le coût est très élevé. 

Avant de procéder à une transfusion, le vétérinaire déterminera la compatibilité des groupes sanguins (animal donneur et animal receveur). Pour cela, il a recours à un typage sanguin ou cross-matching (étude de compatibilité).  

Chez le chien, le vétérinaire évite de pratiquer deux fois de suite une transfusion en faisant appel au même donneur. 

Chez le chat, les groupes doivent absolument être compatibles pour pouvoir envisager une transfusion.

 

Un sportif dopé au sang de chien  !

Le sportif cycliste Michael Rasmussen a dévoilé, à l’occasion de la sortie de son livre Yellow Fever, avoir eu recours à des transfusions de sang synthétique destiné aux chiens. Une technique de dopage qui suscite des remous dans le monde sportif. 

Une transfusion qui n’a été d’aucune utilité. 

 

Le saviez-vous ? 

Les chiens de race beagle sont ceux dont la formule sanguine est la plus proche de la nôtre. 

C’est – malheureusement – pour cela qu’ils sont le plus utilisé en vivisection (expérimentation animale). Hormis le fait qu’ils sont aussi extrêmement gentils et dociles.



SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf

Empoisonnement
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure