layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité des chiens

Chiens guides et loi : des droits toujours du mal respectés

Chiens guides et loi : des droits toujours du mal respectés

Article publié le : 07/04/2021

En France, la libre circulation des maitres de chiens guides est encadrée par la loi, qui autorise leur accès dans tous les lieux ouverts au public. Alors qu’une première enquête sur l’accessibilité des maîtres de chiens guides est sur le point d’être diffusée, un maître atteint de cécité vient d’être refoulé d’un restaurant. 

En France, la libre circulation des maitres de chiens guides - et des chiens d'assistance - est encadrée par la loi qui autorise l’accès des chiens guides et de leurs maîtres dans tous les lieux ouverts au public. 

Malheureusement, un trop grand nombre de personnes déficientes visuelles rencontre encore des difficultés à accéder librement, avec leur chien, à ces lieux au quotidien. 

Les maîtres de chiens guides entendent dire « Stop » ! Objectif : zéro refus. La loi doit être connue de tous et appliquée.

Une première grande enquête nationale, dédiée à l’accessibilité, a été lancée par la FFAC (Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles ), l’ANMCGA (Association Nationale des Maîtres de Chiens Guides d’Aveugles) et les Ecoles de chiens guides d’aveugles fédérées.

Après avoir défilé dans les rues de Paris en mai dernier, et avoir lancé une pétition en septembre qui a recueilli plus de 30 000 signataires, les maîtres de chiens guides ont voulu quantifier et qualifier les difficultés d’accès qu’ils rencontrent au quotidien.

Les résultats de cette enquête réalisée par une centaine de maitres de chiens guides d’aveugles dans plus de 1 000 lieux ouverts au public seront diffusés le 8 avril 2013. 


Refoulé d’un restaurant avec son chien guide, le manager désavoué

A l'hôpital d'Avesnes où il exerce depuis presque trente ans la profession de kinésithérapeute, Sylvain Syllebranque se déplace aisément à l'aide de sa canne blanche, son labrador chien-guide d'aveugle reste à la maison. Mais en dehors son chien "Vox" lui est indispensable.  

Mais accompagné de son compagnon, il s'est vu refuser l'entrée du restaurant Flunch du Quesnoy, dans le Nord, où il souhaitait déjeuner avec son épouse. Et cela bien qu’il brandisse la carte d’identité du chien guide qu’il détient pour Vox, rappelant au passage que ce refus est passible d’une amende de 300 €. Motif invoqué par le manager du restaurant: une question d'hygiène. 

Flunch n’a pas tardé à réagir, désavouant son employé. Le propriétaire du restaurant franchisé du Quesnoy a indiqué regretter la décision de son "manager. La direction centrale a quant à elle officiellement désavoué l'employé, qualifiant l’incident « d’inexcusable, de triste et de déplorable (...) Elle va suivre une formation sur le handicap », a affirmé le porte-parole de l'enseigne. 


Source : rtl.fr

Ce que dit la loi

En France, la libre circulation des maitres de chiens guides est encadrée par la loi n° 2005-102 du 11 février 2005, article 54. 

Celle-ci précise que « l'accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi qu'à ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative est autorisé aux chiens guides d'aveugle ou d'assistance accompagnant les personnes titulaires de la carte d'invalidité prévue à l'article L. 241-3 du code de l'action sociale et des familles. »

« La présence du chien guide d'aveugle ou d'assistance aux côtés de la personne handicapée ne doit pas entraîner de facturation supplémentaire dans l'accès aux services et prestations auxquels celle-ci peut prétendre. »



SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : 123rf

Chien d’assistance

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure