layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Après-Covid : passer un bel été avec son chien ou chat

Après-Covid : passer un bel été avec son chien ou chat

Article publié le : 14/06/2021

Comment passerez-vous cet été, qui se veut quelque peu différent des autres avec la sortie des restrictions sanitaires prévues d’ici à la fin juin 2021 ? Avec ou sans votre chien ou chat, les dangers qui les guettent durant la période estivale sont les mêmes. Voici nos conseils pour profiter de vos animaux de compagnie et passer un bel été avec ou sans lui. Sans oublier que la Covid-19 plane toujours au-dessus de nos têtes.

Les Français partiront-ils en vacances en 2021 avec leur animal de compagnie. Ou bien, comme l'an passé, en bouderont-ils l’idée ?

Selon un sondage Ifop pour Woopets*, portail dédié aux animaux de compagnie, paru en 2020 et intitulé « Les Français et leurs animaux de compagnie : le dilemme de l’été », 34 % des Français déclaraient qu’ils partiraient moins en vacances que l’année précédente. 

Cet été 2021,on pourrait penser beaucoup l'attendent avec impatience après les confinements que nous avons traversés. Toutefois, d'après un sondage Ifop** pour le site Voyageavecnous.fr en date du 10 mai, à peine 52 % des Français déclarent compter partir en vacances cet été.

Et vous, de quel Français faites-vous partie ? Et vos vacances, seront-elles avec ou sans votre animal de compagnie? 

Pour vous aider à passer un bel été avec ou sans votre chien ou chat, voici quelques précieux conseils à retenir.

Chaque année, on retrouve les mêmes dangers propres à l’été. Nous les résumons ci-dessous mais vous pouvez également consulter notre « Guide SantéVet pour des vacances sereines ».

Pour bien préparer et passer des vacances sans problème :

- Vérifiez à l’avance les conditions d’accueil et de résidence pour votre animal selon le mode de destination choisie : location saisonnière, centre de vacances, camping…

- Assurez-vous que votre chien ou chat est bien à jour de ses vaccins. La vaccination contre la rage peut être obligatoire dans certains cas ; comme si vous sortez de France, si vous vous résidez dans certains lieux de vacances ou que vous placiez votre animal en pension.

- Rendez-vous chez votre vétérinaire où son équipe pourra vous délivrer les antiparasitaires qu’il faudra peut-être renouveler ou les répulsifs spécifiques contre certains insectes tel le phlébotome responsable de la leishmaniose chez le chien et ''sévissant'' dans le bassin méditerranéen principalement.

- Si vous disposez d’une assurance santé animale, vous pourrez utiliser votre budget prévention tel que le propose SantéVet dans toutes ses formules d’assurance santé animale afin de financer l’achat de vos produits de soins et d’entretien.

- Il n’est pas trop tard non plus pour souscrire une assurance pour chien ou chat. Faire une demande de devis ne vous engage à rien. 

Chez SantéVet, vous pouvez effectuer une demande de devis en ligne en quelques clics ou bien par téléphone : 04 78 173 800.

En cette période trouble que nous traversons, savoir que l’on ne renoncera pas à des frais vétérinaires parfois élevés en cas de maladie et/ou d’accident pour son chien ou chat est une tranquillité d’esprit. Cela vous permet de gérer sereinement le budget santé de vote compagnon. Chez SantéVet, vous serez couvert en France, mais également en cas de vacances à  l’étranger.

- Pensez également à préparer le transport de votre animal. Il peut être parmi ceux souffrant de mal des transports. Votre vétérinaire pourra alors vous recommander un médicament pour le soulager.

- Préparez tout ce qui sera nécessaire à votre animal: alimentation (car il faut éviter tout changement), produits de soins et d’entretien, traitements. 

- Regroupez tous les papiers de votre chien ou chat: carte d’identification, passeport européen ou carnet de santé, ordonnances en cours le cas échéant, car certains médicaments ne peuvent être délivrés que par le vétérinaire qui vous les a prescrits.

Tous les documents nécessaires pour justifier de la possession d’un chien de première ou deuxième catégorie: assurance responsabilité civile, évaluation comportementale établie par un vétérinaire agréé, permis de détention, etc.

Un air de liberté qui ne doit pas vous faire oublier la sécurité de votre chien ou chat

Une fois sur place, l’euphorie du changement ne doit pas vous faire oublier tous les dangers qui peuvent guetter votre chien ou votre chat durant l’été :

- Le risque de fugue. C’est pourquoi il est primordial que votre compagnon soit identifié. Cela est une obligation pour les chiens. Pour les chats, tous ceux nés après le 1er janvier 2012 doivent être obligatoirement identifiés, par puce électronique ou par tatouage. À défaut d’identification, les maîtres encourent jusqu’à 750 € d’amende.

- D’autre risques concernent votre chien, d’autres votre chat et… certains les 2 : noyade, chute, piqûre de guêpe, abeilles ou de frelons, morsure de vipère, contact avec une méduse ou des chenilles processionnaire, épillet.

Le coup de chaleur, véritable urgence vétérinaire, est l’un des plus importants dangers de l’été et qui, chaque année malgré les alertes, occasionnent de nombreuses consultations.

Si vous faites partie des maîtres qui n’iront pas en vacances avec leur animal, pensez là aussi à anticiper pour trouver une bonne pension ou système de garde.

« L’après-Covid » : quelles précautions prendre avec votre chien ou chat durant cet été ?

Cet été prend déjà des airs d’« après-Covid » dans les esprits de beaucoup d’entre nous. Mais il va falloir continuer de respecter les gestes barrières. Cela est certain. Et indispensable si l’on ne veut pas être confronté de nouveau à un rebond qui conduirait sûrement à un énième confinent, plus ou moins strict. Soyons tout de même optimistes !

Il convient de le rappeler : aucune preuve n’existe de transmission de la Covid-19 du chat ou chien à l’homme ou que les chats, chiens ou d’autres animaux domestiques jouent un rôle appréciable dans l’épidémiologie des infections humaines au Covid-19. En revanche, la contamination Homme-animal par le SARS-CoV-2 a été décrite à plusieurs reprises.

Garder ses distances, les gestes barrières et ne touchez pas un chien ou chat inconnu

De ce côté-là il n’y a donc rien à craindre. Mais par prudence ne touchez pas les chiens ou chats que vous ne connaissez pas.

Lorsque l’on promène son chien et que l’on croise d’autres propriétaires, très souvent la conversation s’engage.

A l’extérieur, même si l’on dit actuellement qu’en l’absence de foule le masque ne serait plus une nécessité absolue, gardez tout de même distance raisonnable.

Selon une étude espagnole, promener son chien serait susceptible d’augmenter de 78 % la probabilité de contracter la maladie et donc d’être contaminé.

Prenez garde aux réactions de votre chien face à des personnes masquées. Certains chiens peuvent en avoir peur. Il est possible d’habituer votre compagnon aux masques.

Enfin, si vous vous rendez à l’étranger, autant que cela soit possible, faites preuve de prudence avec les chiens ou chats que vous croiseriez éventuellement. Chaque année le ministère de l’Agriculture le martèle : « Ne ramenez jamais en France ou en Europe un animal qui ne satisfait pas aux exigences sanitaires. Ramener un animal malade peut présenter un danger pour les autres animaux voire pour les membres de votre famille. »

Les précautions à prendre concernent les personnes présentant des symptômes modérés. Dans ce cas, l’infographie ci-dessous nous rappelle la conduite à tenir.

Désinfecter votre chien ou chat ? Pas n’importe comment !

De nombreux maîtres, en pleine pandémie, ont voulu désinfecter leur chien ou chat. Ils ont pour cela utiliser de l’eau de Javel, de l’alcool ou encore du gel hydroalcoolique !

Ce qui a poussé les vétérinaires à tirer la sonnette d’alarme. Brûlures cutanées, coma éthylique, intoxication… ces motifs de consultation ont été très fréquents.

L’utilisation d’un shampoing adapté respectant le pH des chiens et chats convient pour laver son animal.

Au retour de plage avec le chien, un bon passage au jet d’eau permettra quant à lui d’éliminer le sable et sel de mer pouvant être irritants.

Évitez à votre chien la cohue 

Enfin, comme cela risque d’être quelque peu la cohue dans les restaurants, veillez à emmener votre chien dans les endroits calmes et, au restaurant par exemple, que s’il est habitué à patienter sagement jusqu’à la fin de votre repas sans se faire remarquer.

La gestion des gestes barrières, du port du masque pour se déplacer, à l’intérieur d’un établissement, etc. va déjà bien vous occuper l’esprit ! Que la gestion d’un chien davantage « turbulent » ne viennent pas gâcher ces moments de liberté retrouvée.

Pour ceux qui ont la chance de partir en vacances avec leur chien ou chat, profitez pleinement de votre compagnon. Eux aussi vont adorer ces moments de connivence à vos côtés.

* Étude Ifop pour Woopets réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 29 au 30 juin 2020 auprès d’un échantillon de 3 018 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

***Sondage Ifop pour Voyageavecnous.fr réalisé auprès de 1 010 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées par questionnaire autoadministré en ligne les 27 et 28 avril 2021.

A lire également

« Ils partent avec nous » : la 36eme édition est lancée

Des hébergements touristiques qui accueillent vos animaux

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : 123RF / Infographie : SantéVet

Chien perdu Chien dangereux Leishmaniose Vaccination Identification Shampoing Transport Rage Vacances Mal des transports Antiparasitaire
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure