layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Saint-Valentin : quelle place pour l’animal au cœur du foyer ?

Saint-Valentin : quelle place pour l’animal au cœur du foyer ?

Article publié le : 14/01/2022

La Saint-Valentin approchant bientôt, cette fête de l'amour nous offre l’occasion de faire le point sur la place de l’animal au cœur du foyer. Celle-ci peut, à l’occasion d’une rencontre, être à l’origine de changements pour l’animal. Arrivée d’une personne inconnue, cohabitation avec des enfants pour les couples recomposés, déménagement… Et peut-être par la suite naissance d’un bébé avec les questions de sécurité et d’hygiène qui s’imposent. Enfin, séparation. Qui garde alors l’animal ? Pas toujours simple pour les chiens et chats avec des maîtres qui tombent amoureux !

Célibataire et chien : simple mais pas sans risque

Avec un maître ou une maîtresse célibataire, la vie est simple pour le chien.

Toutefois, le Dr Valérie Dramard, vétérinaire comportementaliste, met en garde : « Si la personne se comporte bien, le chien sera bien guidé dans la vie et il n’y aura pas de soucis particuliers. Mais il y a tout de même une sorte de risque de ‘’huit clos’’ pour les chiens vivant auprès d’une personne seule. Car il n’y a aucun autre humain pour faire tampon, comme cela est le cas du chien vivant en famille. » Bien entendu, cela n’est pas systématique, mais « il faut se méfier. »

Quand une nouvelle personne s’installe chez le chien ou chat

« L’amour donne des ailes », dit l’adage. Mais lors d’une rencontre amoureuse de son maître ou de sa maîtresse jusque-là célibataire, cela peut donner… le chien ou le chat peut leur du fil à retordre !

L’arrivée d’une nouvelle personne dans le foyer peut être plus ou moins bien vécue par le chien ou le chat.

S’il s’agit de quelqu’un qu’il a l’habitude de voir assez régulièrement et qui a un bon contact avec lui, cela ne doit pas poser de problème à l’animal.

Par ailleurs, pour que tout se déroule le mieux possible, il est indispensable que le (la) nouveau (nouvelle) venu(e) ait un bon contact et ne soit pas contre le fait de vivre avec un chien ou chat, bien entendu. Sinon, c’est là que les problèmes commencent, et pas seulement pour l’animal !

Enfin, le chien ou le chat peut dans certains cas devoir vivre avec un autre animal. Une cohabitation pas toujours évidente et qu’il faudra gérer. Faire les présentations en douceur, en ne relâchant pas la surveillance.

Le chien ou le chat peut-il être jaloux ?

L’arrivée d’une nouvelle personne mais aussi d’un chien ou d’un chat dans un foyer comptant déjà un animal de la même espèce ou d’une espèce différente peut entraîner des changements de comportement.

Si l’on ne parle pas vraiment de jalousie comme nous l’entendons chez les humains, certaines attitudes peuvent y faire penser :

- l’animal « boude»,

- il est agressif,

- il aboie ou miaule,

- il détruit,

- il fait des marquages urinaires...

Que faire si le chien ou le chat semble jaloux ? Tout d’abord ne pas le réprimander. Sauf s’il se montre vraiment agressif auquel cas il faudra faire preuve de fermeté pour le remettre à sa place. Sans brutalité ni violence, avec autorité.

Si le chien essaie par exemple d’attirer l’attention par des pleurs ou des aboiements, le mieux est de l’ignorer. À l’inverse, le féliciter et/ou le récompenser lors des bons comportements. Sans en faire trop non plus !

Les habitudes du chien ne doivent pas être bouleversées : heure des repas et des sorties, moments consacrés à l’entretien, au jeu.

Le chat, réputé pour être indépendant, peut développer un stress, de l’anxiété lorsque quelque chose change dans son environnement. De plus, le chat est territorial et l’arrivée d’une nouvelle personne et/ou d’un animal est vécue comme l’arrivée d’un intrus, une menace pour lui.

Chez le chat aussi, il ne faut pas changer pas ses habitudes, ses points d’eau et d’alimentation de place, ni sa litière…

On peut avoir recours à des traitements ou des phéromones naturelles aux vertus antistress que vous conseillera votre vétérinaire. L’assurance santé pour chatpermet grâce au budget prévention de financer leur achat chez le vétérinaire.

Enfin, comme pour le chien, ne le délaissez pas et portez-lui autant d’attention qu’auparavant.

En présence d’un chien ou d’un chat, comment gérer l’arrivée d’un bébé ?

L’arrivée d’un bébé à la maison constitue un grand bouleversement dans la vie du chien ou du chat. Le risque est que l’on se détourne de lui au profit du bébé.

Il y a aussi des questions d’hygiène et de sécurité qui font que le chien ou le chat va se sentir mis à l’écart.

Les aménagements en vue de l’arrive du bébé se feront progressivement sans changer de place si possible les repères de l’animal.

À son arrivée, le nouveau-né pourra être présenté, avec prudence, au chien ou au chat afin qu’il découvre son odeur.

En présence de l’enfant, il est possible de laisser le chien ou le chat circuler à son aise. En revanche, il ne faut jamais laisser un enfant seul avec un chat ou un chien, même de la plus petite race.

En grandissant, l’enfant prend des postures que le chien peut interpréter différemment des humains. Ce qui est un jeu pour lui peut être ressenti comme une menace, une provocation pour le chien. L’accident est très vite arrivé. Il suffit parfois de quelques secondes d’inattention.

Le chat peut aussi aller se lover sur le bébé endormi pour y chercher de la chaleur. C’est ainsi que sont rapportés des cas d’étouffement. La prudence des parents est de mise.

Bien entendu, le bébé va être le centre de toutes les attentions. Mais le chien ou le chat ne devra pas se sentir exclu et ses maîtres devront faire en sorte de ne pas l’ignorer.

Homme, femme : le chien a-t-il une préférence ?

Très rapidement le chien va ‘’trouver’’ son chef de meute au sein du foyer. « Le chien mâle aura un côté ‘’séducteur’’ avec la mère de famille », explique le Dr Valérie Dramard, vétérinaire comportementaliste. « Le chien mâle est du genre à jouer davantage les ‘’jolis cœurs’’ auprès de la maîtresse ! »

Le chien, hormis la préférence qu’il peut accorder à un de membres d’une famille, peut aussi percevoir certains changements qui vont à son tour le ‘perturber’’.

« Comme les changements physiologiques chez les mères de famille, par exemple lorsque la maîtresse de maison tombe enceinte ! C’est une question de testostérones… Les changements dans l’environnement, les relations au sein du foyer sont également très bien perçus par certains chiens. Si dans tous les cas le chien vient à modifier son attitude – en devenant par exemple hyperactif, etc. – mieux vaut que les maîtres consultent. Avec le temps, ce genre de problème peut empirer et mieux vaut alors rester dans le préventif. »,

Comment gérer un déménagement avec son chien ou son chat ?

La vie à deux implique parfois un changement de lieu de vie. Généralement, un déménagement est bien accepté par le chien le temps qu’il trouve ses nouveaux repères.

Il n’en est pas de même pour le chat. Sensible, le chat peut se montrer stresséjusqu’à développer des troubles du comportement. Et ceux-ci peuvent occasionner des problèmes de santé.

Pour bien déménager avec son chat, il convient de prendre les devants afin de préparer l’arrivée du chat dans sa nouvelle habitation et limiter ainsi au maximum de le stresser. Si des troubles surviennent, le vétérinaire, après avoir exclu une maladie, conseillera les maîtres sur la conduite à tenir ou recommandera si besoin un traitement adapté

Faire vacciner son chien ou chat et le protéger contre les parasites externes, c’est protéger toute le famille

La présence d’un chien ou chat voire de plusieurs au sein du foyer impose des règles d’hygiène. Celles-ci concernent tous les membres pouvant composer le foyer.

Tout d’abord le lavage des mains après avoir manipuler, caresser son animal de compagnie. Cela est d’autant plus important chez les enfants qui ont tendance à porter leurs mains à la bouche.

La vaccination du chien et/ou du chat ainsi que des traitements contre les parasites externes (puces, tiques principalement) permettent de protéger l’animal de maladies dont certaines sont graves. Mais aussi son entourage. Car certaines maladies sont des zoonoses, c’est-à-dire transmissibles à l’homme.

Le vétérinaire mettra en place la protection la mieux adaptée au chien ou au chat.

Il prendra en compte divers facteurs parmi lesquels :

- le mode de vie du chien ou du chat,

- l’âge de l’animal,

- la présence d’autres congénères, qui peuvent également  être source de parasites.

La présence de personnes à risques dans l’entourage de l’animal permettra également de déterminer le protocole des traitements antiparasitaires :

- les personnes âgées,

- les personnes immunodéprimées (personnes à maladie chronique, atteintes d’un cancer, greffées, infectées par un virus immunodéprimant…),

- les femmes enceintes.

Le risque pour une femme enceinte de contracter la toxoplasmose au contact d’un chat existe.

Une bonne hygiène permet de se protéger, comme pour toute autre maladie que le chat peut transmettre. Cela passe par le nettoyage des mains après avoir manipulé ou touché le chat, porter des gants lors du nettoyage de la litière et du bac à litière.

Séparation, divorce : qui va garder le chien ou le chat ?

Qui dit rencontre amoureuse, vie en couple peut aussi parfois dire séparation, divorce. La question de la garde de l’animal se pose. Et elle peut prendre parfois autant d’importance à résoudre que celle de la garde d’un enfant !

Bien que le chien ou le chat est reconnu comme étant un être sensible, il reste considéré comme un bien « sauf lorsqu'un texte prévoit une autre disposition », précise service-public.fr, le site officiel de l’administration française. 

Il n’existe aucun texte de disposition particulière s'agissant de l'animal de compagnie en cas de séparation d'un couple. l'animal de compagnie est donc soumis aux mêmes règles que les autres biens du couple.

Ces règles varient selon que le couple vivait en concubinage, était pacsé ou marié avec ou sans contrat de mariage.

Un accord à l’amiable vaut toujours mieux qu’un long procès. En cas de désaccord, ce sera aux tribunaux de trancher. A noter que la personne qui obtient la garde du chien ou du chat ne peut aucunement prétendre à une pension alimentaire.

La France compte parmi les pays européens où l’on aime le plus les chiens et chats. En 2020, l’I-CAD qui gère le fichier national d’identification des carnivores domestiques (chiens, chats, furets) a recensé en France 9 500 004 chiens et 6 686 814 chats. En revanche, la France est tristement championne d’Europe en matière d’abandons. Et là, ce ne sont pas les séparations et les divorces qui en sont majoritairement la cause.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : 123RF

Tique Aboiement Puce Vaccination Miaulement Comportement Zoonoses Antiparasitaire Marquage urinaire Trouble du comportement

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure