Claude Pacheteau

Adoptions : la SPA en appelle à une prise de conscience

La SPA (Société protectrice des animaux) a recueilli plus de 45 000 animaux en 2021. Une année également marquée par des signalements de maltraitance animale en augmentation. La SPA par la voix de son président Jacques-Charles Fombonne, en appelle à une réelle prise de conscience des Français d’autant que début 2022, les refuges sont déjà proches de la saturation.

En raison d’un manque d’adoptions qui ne permet pas de recueillir de nouveaux pensionnaires malgré de nombreuses demandes d’abandons, l’année 2022 commence malheureusement avec des refuges proches de la saturation.

7 202 animaux, chien, chats, NAC, se trouvent actuellement sur les 62 sites de la SPA (Société protectrice des animaux). Soit pratiquement autant que durant l’été 2021.

Une hausse des abandons dus à la Covid

La crise sanitaire due à la pandémie de Covid est-elle en partie responsable de la hausse des abandons ? Pour Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, cela ne fait aucun doute : « Des animaux se sont retrouvés seuls lorsque leurs propriétaires ont repris le travail et ils ont commencé à s'angoisser, à stresser, à déchirer les canapés pour les chats, aboyer toute la journée pour les chiens », a-t-il confié au micro d’Europe 1.

L’abandon des NAC : une tendance inquiétante en constante progression

La SPA fait le constat alarmant d’une progression de 56 % d’abandons de NAC dans ses refuges en 2021.

Ces animaux coups de cœur, disponibles à l’achat sur internet et dans les magasins, sont l’incarnation même du combat contre l’animal-objet.

La SPA milite pour que la récente loi sur la maltraitance animale interdisant entre autres la vente en animalerie de chiens et de chats dès 2024 soit étendue à ces animaux.

Les abandons des chats sont également en augmentation : + 25 % en 2021. « Les gens nous ont apporté par milliers des portées de chats qu'ils ont trouvés dans leur jardin, dans leur garage, sur leur pelouse », explique encore Jacques-Charles Fombonne lors de son interview. « Pendant le confinement, aucune des associations locales, et nous non plus, n'a pu procéder à des opérations de capture ni à des stérilisations. »

Une note positive tout de même dans le rétroviseur 2021, le nombre d’adoptions d’équidés a pratiquement doublé depuis 2019 pour atteindre le nombre de 154 cette année.

Ce sont donc autant de secondes chances pour des animaux tous issus d’enquêtes de maltraitances ou de négligences. Ils sont encore actuellement 61 à attendre leur futur havre de paix au sein du Grand Refuge de la SPA.

Recrudescence des signalements de maltraitance

Cette année a été par ailleurs tristement marquée par une recrudescence des signalements de maltraitance. Le nombre d’enquêtes menées par la SPA a augmenté de 17 % par rapport à 2020.

Le service juridique de l’association indique s’être constitué partie civile avec dépôt de plaintes à 343 reprises et 349 audiences se sont tenues.

La SPA a pu également sauver 131 % d’animaux en souffrance en plus comparé à 2020. 

Éduquer la jeunesse au respect des animaux 

Et parce que l’avenir du respect des animaux est intimement lié à l’éducation de la jeunesse, la SPA a intensifié cette mission essentielle en 2021.

5.135 enfants ont été sensibilisés dans le cadre de 225 interventions menées en milieu scolaire et périscolaire. Pour la première fois, une association de protection animale est officiellement reconnue comme un partenaire de l’Éducation nationale. La SPA va donc pouvoir multiplier ces initiatives en 2022.

2022 : année placée sous le signe de la protection animale ?

Les vœux de la SPA sont simples en cette année d’élection présidentielle : elle espère une année 2022 placée sous le signe de la protection des animaux, à plus d’un titre : personnel, collectif, sociétal et politique. « Soyons juste humains, il faut maintenant faire évoluer la cause », clame la SPA.

La protection animale est aujourd’hui un véritable enjeu de société pour une très large majorité de Français.

Un enjeu qui pourrait peser de manière non négligeable sur les scrutins électoraux d’avril 2022.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123RF