layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Dossiers

Qu’est-ce qui attend vos chiens et chats en automne ?

Qu’est-ce qui attend vos chiens et chats en automne ?

Article publié le : 29/09/2020

Nous avons connu des pics de chaleur cet été et il fait encore chaud dans certaines régions. Peut-être aurons-nous un bel automne ? Une saison durant laquelle il fait encore bon faire des balades avec son chien et qui profite également aux chats ayant accès à l’extérieur. Mais comme toutes les saisons, l’automne apporte son lot de désagréments et de dangers. Quels sont-ils ? Augmentation du nombre des puces, retour en force des tiques, teigne à surveiller, risques d’intoxication suite à l’ingestion de champignons, glands, marrons, perte de poils consécutive à la mue… Voici ce à quoi il faut veiller pour le bien-être, la santé et la sécurité de vos chiens et chats.

Davantage de puces en automne. Pourquoi ?

Comme au printemps, l’automne est synonyme d’augmentation du nombre de puces. Pourquoi ? Parce que cette saison est favorable à leur développement. Les puces ont besoin de chaleur et d’humidité afin que les œufs et les larves se développent. Les conditions en automne sont donc réunies.

Il faut alors redoubler de vigilance et comme tout au long de l’année inspecter son chien ou son chat. Ils ne se grattent pas toujours ! Un traitement régulier en prévention est ce qu’il convient de faire pour protéger les chiens et chats des infestations.

Les puces peuvent transmettre des maladies (ténia) ou encore être à l’origine d’allergie. Un traitement de l’environnement peut être aussi parfois nécessaire, car les puces se nichent partout : lames de parquet, tapis, moquettes, canapés, endroit de couchage de votre chien ou chat…

Votre vétérinaire vous conseillera sur les traitements à utiliser qui se présentent sous diverses formes (pipettes, cachets…) et sur leur mode d’utilisation.

Une chose à ne surtout pas oublier : on ne traite pas les chiens et les chats avec le même produit ! Cela peut être dangereux. A chacun le sien. C’est pour cela qu’il est préférable d’acheter vos traitements antiparasitaires chez votre vétérinaire. De plus, si vous avez souscrit une assurance santé pour chien ou une assurance santé pour chat chez SantéVet, vous pouvez utiliser votre forfait prévention. SantéVet le propose dans toutes ses formules, afin de participer à l’achat de ces traitements. La somme dont vous disposez est renouvelée tous les ans.

Faut-il se méfier des tiques, même à l’intérieur des maisons ?

Absolument. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les tiques qui, tout comme les puces reviennent en force en automne, ne se trouvent pas qu’à l’extérieur. Certes elles sont partout dehors : sous-bois, forêt en campagne, parcs et jardins même en ville. Mais elles peuvent tout à fait être présentes à l’intérieur des habitations ! Vous pouvez tout à fait ramener de vacances dans le sud (sud-est principalement) des tiques à la maison. C’est pour cela qu’il faut s’en méfier et traiter régulièrement son compagnon. Il existe pour les chiens et chats des traitements qui luttent contre les tiques et les puces en même temps. Là aussi, l’avis du vétérinaire est important, car les traitements ne sont pas les mêmes pour les deux espèces.

Les tiques peuvent transmettre de graves maladies : maladie de Lyme (borréliose), piroplasmose (babésiose), ehrlichiose,  hépatozoonose (plus rare en France)…

Si vous constatez la présence d’une tique sur votre chien ou chat (car il faut l’inspecter de la tête à la queue régulièrement), une tique doit être retirée rapidement. Avoir dans la trousse de soin un crochet spécialement élaboré pour retirer une tique facilement, sans risque d’y laisser la tête plantée dans la peau) est une bonne chose.

Promenades en forêts… quels risques pour mon chien ?

Ils sont nombreux. Tout d’abord l’automne marque l’ouverture de la chasse qui débute en septembre. Respectez les zones où la chasse est pratiquée et qui peut être indiquée par des panneaux (« Chasse en cours »). Mais cela n’est pas systématiquement le cas et il faut être prudent avant de partir faire une balade ou une randonnée avec son chien. Le site randonner-malin.com, comme son nom l’indique, donne de précieux conseils.

A noter que concernant les chiens, pour la pratique de la chasse, la loi stipule que « toutes les races de chien ne sont pas autorisées à jouer le rôle d’auxiliaire. Ainsi, l’article 8 d’un arrêté du 1er août 1986 interdit « l’emploi des chiens lévriers pur-sang ou croisés, des chiens molossoïdes pur-sang ou croisés, ainsi que des chiens classés comme dangereux au sens de la réglementation ». Pas question de partir à la chasse avec un rottweiler ou un dogue argentin»*.

‘’Chasseurs pratiquants’’ ou ‘’simples’’ chiens en promenade, il est vivement conseillé de vérifier que les vaccins de son animal sont bien à jour. Car à fréquenter les bois ou la campagne peut exposer à des risques. Certes avec le contexte sanitaire dû à la Covid-19, il y a pu avoir un retard dans la vaccination, mais il faut refaire le point avec son vétérinaire qui selon le mode de vie de l’animal notamment vous indiquera le protocole vaccinal à mettre en place. Une bonne vaccination des chats est aussi nécessaire. Elle peut être différente également en fonction de son mode de vie (s’il a accès à l’extérieur ou pas). Un article publié sur notre site fait le point sur les vaccins conseillés pour les chiens et les chats.

En promenade mais aussi dans les parcs et jardins en ville, attention au risque d’intoxication par les champignons qui poussent en automne.

Ce n’est pas que les chiens en raffolent spécialement, mais ils peuvent être attirés par jeu (certains de par leur forme et/ou leur couleur leur font penser à une balle !), tout simplement et en ingérer accidentellement. Les symptômes sont nombreux (vomissements, salivation, diarrhée, perte de l’équilibre, convulsion …) Cela constitue une urgence vétérinaire.

Gare également aux glands. Là aussi, ces "petites balles" bien attrayantes pour jour ne sont pas sans danger. Tombés des arbres près de chez vous ou en promenade, les glands peuvent être toxiques pour votre chien.

Tout comme les glands, les marrons ne sont pas des jouets ! Eux aussi présentent un risque de toxicité en cas d’ingestion. Enfin, au niveau des plantes, gare aux ifs, et notamment leurs fleurs qui sont un réel danger à prendre très au sérieux en cas d’ingestion.b

Enfin, lors des promenades avec votre chien attention au risque de fugue et aux autres chiens qu’il peut croiser. Le rappel est un ordre bien utile à lui inculquer avec entre autres la marche au pied. Sinon, ce sera tenu en laisse ou au bout du longe pour avoir la bonne maîtrise de votre compagnon.

Douleurs se réveillant, mue et chute de poils… d’autres désagréments de l’automne

Bon, il fait encore doux dans certaines régions en automne. Mais partout les températures commencent à chuter et les douleurs peuvent alors commencer à se réveiller. Les chiens souffrant darthrose sont sensibles aux changements de température. Il existe des traitements efficaces que pourra vous prescrire votre vétérinaire. N’hésitez pas à prendre rendez-vous et à lui demander conseil.

Autre désagrément de l’automne et il est moins grave mais parfois gênant : la chute de poils. Ils tombent davantage en automne (tout comme au printemps) à cause de la mue

Pour le bien-être de votre chien ou de votre chat selon sa nature de poils (courts, mi-longs, longs), la fréquence des brossage devra être augmentée afin d’éliminer les poils morts. Votre intérieur vous dira merci !

Bientôt l’heure d’hiver : « régler » la pendule de votre chien ou chat !

En 2020, nous passerons à l’heure d’hiver le dimanche 25 octobreComme les humains, certains animaux peuvent y être sensibles. 

Surtout que pour eux leur horloge biologique leur dit que l’heure du repas et/ou de la sortie n’a pas changé ! Vous pouvez commencer à anticiper pour un changement d’heure en douceur en décalant ces moments petits à petit. Après tout, vous y gagnerez un peu de temps de sommeil ! Rendez-vous en hiver… pour faire le point sur les précautions à prendre pour cette saison, car ils sont là aussi nombreux. 

*Source : toutsurmesfinances.com

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : 123rf / Shutterstock

Tique Puce Piroplasmose Maladie de lyme Vaccination Intoxication Antiparasitaire
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure