layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Education et activités

Pourquoi et comment apprendre le « couché » à son chien ?

Pourquoi et comment apprendre le « couché » à son chien ?

Article publié le : 05/01/2021

L’apprentissage du « couché » est l’ordre qui arrive après le « assis » dans ceux de base. Pourquoi apprendre cet ordre à votre chien ? Parce qu’il peut être utile en de nombreuses circonstances. Et comment apprendre le « couché » à votre chien ? ‘’Naturellement’’, sans le forcer physiquement. Il existe différentes méthodes pour cela. Et en gardant à l’esprit d’être patient, comme pour tout autre apprentissage.

L’apprentissage de l’ordre « couché » est celui qui vient après le « assis ». C’est un ordre assez simple. Pourquoi vouloir apprendre à son chien à se coucher alors qu’il sait répondre à l’ordre « assis » ? Tout simplement parce que cela peut être utile en de nombreuses circonstances : lorsque l’on souhaite qu’il reste immobile plus longtemps que lors du « assis », pour qu’il n’effraie pas les gens s’il s’agit d’un chien imposant, pour qu’il ne les dérange pas dans les transports en commun où il est autorisé, pour qu’il se positionne en sécurité dans votre voiture, etc. « Cet ordre peut être utile également pour le calmer s’il est parti dans une excitation trop forte », précise encore Antonio Ruiz, éducateur canin*.

Attention à ce que votre chien ne prenne pas ses aises !

« Couché », ce n’est pas demander au chien de dormir ! Pas plus que de se vautrer de tout son long, de s’allonger sur le côté ou sur le dos. Il existe pour cela d’autres ordres, comme ceux consistant à demander à son chien de se rouler ou de ramper. Il s’agit alors dans ces cas davantage de jeux que d’ordres pour l’obliger à tenir certaines postures, effectuer certains mouvements.

Partir du « assis » pour obtenir le « couché »

Pour apprendre l’ordre « couché », il faut le faire tout d’abord dans le calme, être persévérant et comme toujours être patient. Cela peut demander quelques semaines. Deux séances d’une dizaine de minutes par jour pour commencer sont un bon rythme.

Ne demandez pas à votre chien de se coucher à tort et à travers, lorsqu’il profite d’une promenade et qu’il se défoule, qu’il est trop excité, pour le réprimander et l’obliger à aller dans son panier par exemple, lorsque qu’il y a pour lui des stimuli aux alentours…

Il vous sera possible d’apprendre le « couché » à votre chien de différentes manières, à partir du « assis » dès lors qu’il aura assimilé cet ordre. En partant de la position assise, avec la méthode dite du L. « Avec une friandise ou un jouet ou quoi que ce soit qui motive votre chien décrivez un L dont le sommet partirait de son museau pour descendre entre ses pattes puis avancer devant lui sur le sol », conseille Antonio Ruiz. « Attention n’allez pas trop vite, car vous risquez de perdre votre chien en route ! ». Cela implique que le chien soit concentré. Comme pour tout ordre, ne saturez pas votre chien s’il venait à ne pas l’exécuter et faites en sorte de toujours terminer la séance dont le temps sera au fur et à mesure allongé par un succès. Ne restez jamais sur un échec. Répétez l’ordre, récompensez et félicitez votre chien. Par la suite, le simple geste de la main doit suffire à obtenir le « couché », sans avoir recours à un leurre.

Une erreur à ne pas commettre : « Une fois allongé, de très nombreux maîtres continuent d’avancer le leurre devant le chien et celui-ci ,même s’il reste couché le plus souvent, se met à ramper pour suivre la friandise ou le jouet, ce qui est logique ! Donc pour le « couché », stoppez dès que le chien est dans la position. »

La méthode dite passive consiste tout simplement à profiter de l’instant où le chien se couche ou est déjà couché pour prononcer l’ordre. Il faut être parfaitement synchro. Là aussi, on prononce l’ordre et on récompense jusqu’à… ce qu’il comprenne qu’il doit rester dans cette position et ne pas se relever !

Il est également possible de contraindre quelque peu le chien physiquement. Attention, tout en douceur toutefois. Cela est préconisé chez les jeunes chiens. Vous lui tirez doucement les pattes antérieures vers l’avant lorsque le chien est assis tout en prononçant l’ordre « couché ».

En revanche, ne lui appuyez pas sur le dos ou abaisser la laisse s’il la porte pour l’obliger à se coucher. Cela ne serait pas productif et irait à l’encontre de la relation de confiance qui doit, en toute circonstance, s’instaurer et régner entre vous et votre compagnon à 4 pattes.

Comme pour le « assis », viendra ensuite le temps de la libération, l’ordre qui fera comprendre à votre chien qu’il peut se  mettre « debout », que c’est maintenant « OK ».

*Centre Pile Poil.

 

« Couché » : ne pas en abuser avec les chiens convalescents, malades ou seniors

Il est important de prendre en compte l’âge et la santé de son chien pour lui demander l’ordre « couché », entre autres. En effet, pour un chien affaibli ou âgé prendre cette position ou la quitter peut demander plus d’efforts.

 

A lire également

Comment apprendre correctement le «assis» à votre chien ?

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photos : 123RF

Éducation chiot
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure