Juliette Garnodier

La vaccination chez le chat

La vaccination est une procédure médicale qui permet de prévenir les maladies infectieuses chez les chats. Elle consiste en l'injection d'un vaccin contenant des agents pathogènes inactivés ou atténués dans le corps de l'animal, pour stimuler sa réponse immunitaire. La vaccination prévient et protège le chat contre les maladies infectieuses et les infections virales et bactériennes courantes. Nous allons détailler dans cet article, les caractéristiques du protocole vaccinal recommandé chez les chats.  

Pourquoi vacciner son chat ?

Vacciner son chat est important : cela permet de le protéger contre plusieurs maladies graves et potentiellement mortelles. Les vaccins fonctionnent en stimulant le système immunitaire de l'animal et à produire des anticorps contre les agents pathogènes qui causent ces maladies.

Si votre chat est exposé à ces agents pathogènes, son système immunitaire sera en mesure de les combattre plus efficacement et de le protéger contre ces maladies.

Les chats peuvent être exposés à des risques de contamination, à des maladies virales et bactériennes dans leur environnement, même s'ils ne sortent pas à l'extérieur. Par exemple, vous pourriez transporter des virus ou des bactéries sur vos vêtements et chaussures qui pourraient être transmis à votre chat. De plus, les chats peuvent être exposés à des agents pathogènes via la nourriture, l'eau et même l'air.

En vaccinant votre chat, vous contribuez également à la prévention de la propagation de maladies chez les chats de votre communauté et vous aidez à protéger les chats les plus vulnérables, comme les chatons et les chats âgés ou malades.

La vaccination est donc recommandée chez tous les chats, peu importe leur âge (chaton, chat adulte, chat senior) et leur mode de vie, qu'il ait accès à l'extérieur ou qu'il soit un chat d'appartement. C'est un rendez-vous vétérinaire à ne pas manquer. 

Quand doit-on faire vacciner son chat ? 

vaccination chaton

À quel âge faire vacciner un chaton ?

Les chats peuvent généralement être vaccinés dès l'âge de 2 mois, lorsque les anticorps transmis par leur mère ne les protègent plus efficacement contre les maladies. La première série de vaccinations (primo-vaccination) pour les chatons comprend généralement 2 ou 3 injections, à un mois d'intervalle.

Est-il nécessaire de faire vacciner son chat tous les ans ?

Il est important de suivre le calendrier de vaccination recommandé par votre vétérinaire pour assurer une protection efficace de votre chat. Les rappels de vaccination sont également nécessaires pour maintenir l'immunité de votre chat contre les maladies.

La fréquence des rappels de vaccination dépend du vaccin utilisé et du mode de vie de votre chat. Certains vaccins nécessitent un rappel annuel, tandis que d'autres peuvent être administrés tous les trois ans.

Les chats souffrant de certaines maladies ou étant exposés à des risques particuliers peuvent nécessiter un calendrier de vaccination différent. Votre vétérinaire sera en mesure de vous conseiller en fonction de l'âge, l'état de santé et le mode de vie de votre compagnon. Les vaccins / rappels de vaccination et la date à laquelle ils ont été pratiqués sont reportés dans le carnet de santé ou le passeport européen de votre animal.

Contre quelles maladies puis-je vacciner mon chat ?

Il existe des vaccins protégeant contre plusieurs maladies, notamment le typhus, le coryza, la leucose et la rage.

Le typhus

Le typhus, aussi appelé panleucopénie féline, est une maladie virale grave fréquente chez le chat. Elle est causée par un virus de la famille des Parvovirus. Le chat attrape la maladie par contact avec un chat infecté ou un objet contaminé (semelle de chaussure, vêtement).

Même un chat d’intérieur peut être contaminé car nous pouvons ramener le virus sur nos chaussures ou nos vêtements.

Le typhus est une maladie très contagieuse ! Les chats les plus touchés sont les jeunes, les non-vaccinés, ainsi que ceux vivant en collectivité (refuge, élevage). 

Le virus du typhus cible la muqueuse digestive, les ganglions lymphatiques et la moelle osseuse, et provoque des symptômes assez divers :

- Troubles digestifs : diarrhée hémorragique, vomissements, anorexie

- Fièvre intense, fatigue, amaigrissement

- Troubles oculaires

- Avortement chez la chatte gestante ou naissance de chatons avec des troubles neurologiques.

La maladie est mortelle dans 50% des cas. Aucun traitement ne permet d'éliminer correctement le virus de l'organisme. La prise en charge d'un chat atteint de typhus sera donc un traitement de soutien, souvent réalisé en hospitalisation :

- Perfusion intraveineuse pour lutter contre la fièvre et la déshydratation

- Antibiotiques pour éviter les surinfections bactériennes

- Anti-vomitifs, anti-diarrhéiques

- Antidouleurs

- Réalimentation par sonde.

Un vaccin existe contre le parvovirus responsable de cette maladie : il est très efficace et recommandé chez tous les chats.

chats et maaldies vaccins

Le coryza

Le coryza est une maladie infectieuse qui touche les voies respiratoires. Elle est liée à des virus (Calicivirus, Herpèsvirus) et à des bactéries (Chlamydia felis) qui provoquent des lésions dans les voies respiratoires, la bouche et les yeux. Le chat se contamine par contact avec un autre chat malade. C'est une maladie très contagieuse ! Comme pour le typhus, les virus du coryza peuvent toucher les chats n’ayant pas accès à l’extérieur.

La maladie est à l'origine de divers signes cliniques :

- Symptômes nasaux : éternuements, écoulements

- Symptômes oculaires : conjonctivite, écoulements

- Symptômes buccaux : ulcères, douleur à la mastication entraînant une baisse d'appétit et une diminution du toilettage

- Symptômes généraux : fièvre, fatigue, amaigrissement

Généralement, la crise disparaît en 7 à 10 jours s'il n'y a pas de surinfection. 

De nombreux chats restent porteurs à vie des agents du coryza et peuvent donc faire des crises plus ou moins régulières et espacées. Cependant, leur espérance de vie n'est pas diminuée.

Les objectifs du traitement sont de limiter les symptômes lors des crises et prévenir/traiter les complications telles que les surinfections bactériennes. Le traitement doit être repris à chaque crise, et dépend des symptômes présents.

- Soins oculaires : gouttes, pommades

- Soins buccaux : antibiotiques, détartrage, extractions dentaires

- Soins de confort : inhalations, nettoyage des écoulements nasaux

- Soins généraux (pour les cas sévères) : antibiotiques, anti-inflammatoires, hospitalisation

Un vaccin très efficace existe contre les différents agents du coryza. Il est recommandé pour tous les chats y compris ceux ayant déjà été malades, car il permet de diminuer l'intensité des symptômes.

La leucose

La leucose est une maladie virale due à un virus appelé le FeLV, qui va cibler le système immunitaire. Le chat se contamine par contact rapproché avec un chat infecté : léchage, morsure... Les mères peuvent également transmettre le virus à leurs chatons pendant la gestation. La leucose n'est pas transmissible à l'Homme.

Les chats les plus touchés sont ceux ayant accès à l'extérieur, non-stérilisés (car ils ont tendance à se bagarrer) et ceux vivant en collectivité.

Après contamination, le chat peut ne présenter aucun symptôme pendant plusieurs mois, années voire même toute sa vie : le virus "sommeille" dans son organisme. Il peut néanmoins le transmettre à d'autres chats pendant cette période. 

Si le virus se "réveille", il va alors détruire les cellules du système immunitaire, rendant ce dernier beaucoup moins efficace. Il est alors sensible à de nombreuses maladies : infections (gingivite, coryza...), cancer (lymphome...), maladies auto-immunes (anémie...). Dans tous les cas, le chat semblera fatigué et peut présenter une perte d'appétit avec amaigrissement, ainsi que de la fièvre. Une fois le virus "réveillé" et la maladie déclenchée, le pronostic est assez réservé, car de nombreuses maladies vont toucher le chat et épuiser son organisme. En cas de cancer, le pronostic est sombre.

Il n'existe à ce jour aucun traitement efficace pour éliminer le FeLV de l'organisme. Il restera présent dans l'organisme du chat toute sa vie. Le seul traitement consiste à traiter les différentes maladies et infections qui touchent le chat au fur et à mesure lorsque c'est possible.

Le vaccin est très efficace et empêche l'infection par le FeLV, il est recommandé chez tous les chats ayant accès à l'extérieur, dès l'âge de 2 mois.

La rage

La rage est une maladie virale, toujours mortelle, présente dans le monde entier, qui touche les mammifères, notamment les chiens, les chats, les renards et les chauves-souris. Elle est transmissible à l'Homme. Dans les pays industrialisés, la rage persiste au sein de la faune sauvage. C'est une maladie surveillée de près. La France est officiellement indemne de rage depuis 2001. Le virus se transmet via la salive d'un animal infecté (morsure, léchage).

Les symptômes sont assez similaires chez les humains et les animaux :

- Changement de comportement

- Tremblements, spasmes, paralysie progressive

- Agressivité, excitation

- Fièvre, maux de tête

- Hypersalivation

- Coma, mort

Une fois que les symptômes sont apparus, il est trop tard : la mort est inéluctable quelques jours après le début des signes, et aucun traitement ne permet la guérison.

En cas de morsure par un animal non identifié et potentiellement à risque, il faut contacter un centre antirabique afin de recevoir un antidote ou une vaccination afin d'éviter de contracter la rage.

Afin d'éviter tout risque de réintroduction de la rage, une surveillance très étroite est mise en place en France, notamment pour les importations d'animaux. La réglementation change en fonction des pays, mais pour tout passage de frontière, un animal doit obligatoirement être vacciné contre la rage, avoir un passeport et une identification par puce électronique. La vaccination chez le chat est possible dès l'âge de 12 semaines.

Quel est le prix d'une vaccination pour un chat ?

rappels de vaccination chez le chat

Le prix d'une vaccination chez le chat peut varier en fonction de différents facteurs tels que la région, le type de vaccin, le vétérinaire, etc. Les frais de vaccination peuvent être financé à l'aide du Budget Prévention inclus dans toutes les formules d'assurance chat de Santévet.

En moyenne, le coût d'une consultation et les frais de vaccination pour les maladies courantes (typhus, coryza) se situe entre 50 et 80 euros. Le coût de la vaccination contre la leucose et la rage peut être plus élevé en raison de leur spécificité et de leur mode d'administration. Il est recommandé de contacter directement votre vétérinaire pour obtenir une estimation précise du coût de la vaccination pour votre chat.

La vaccination est un acte de prévention, un moyen efficace pour le maître de protéger son chat contre plusieurs maladies graves.

Il est important de consulter régulièrement un vétérinaire pour établir un protocole de vaccination adapté au mode de vie de votre chat. Les vaccins courants protègent contre le typhus, le coryza, la leucose et la rage, et leur administration peut varier en fonction de l'âge, de l'état de santé et de l'exposition potentielle du chat à ces maladies.

Bien que les frais de vaccination puissent varier, c'est un investissement qui peut aider à maintenir votre chat en bonne santé et à prévenir les épidémies de maladies contagieuses. 

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos: 123RF