Juliette Garnodier

La leishmaniose chez le chien

La leishmaniose est une maladie parasitaire chronique grave qui peut toucher les chiens. Elle est causée par un protozoaire appelé leishmania, qui est transmis par les piqûre de phlébotomes (petits moustiques). C'est une maladie grave qui peut être à l'origine de symptômes très variés. Nous allons détailler les caractéristiques de cette affection, ainsi que les symptômes qui doivent alerter et motiver une consultation chez le vétérinaire.

Qu’est-ce que la leishmaniose chez le chien ? Comment s'attrape-t-elle ?

La leishmaniose du chien est une maladie chronique due à un parasite, appelé Leishmania infantum, qui se transmet par piqûre d’un petit moustique appelé phlébotome.

Les phlébotomes sont de petits insectes piqueurs ressemblant à des moustiques qui se nourrissent du sang des animaux et des humains. Ils sont présents dans de nombreuses régions du monde, en particulier dans les zones tropicales et subtropicales, ainsi que dans le sud de l'Europe, le Moyen-Orient et certaines parties de l'Asie. C’est une maladie qui peut être mortelle. Elle est de plus en plus fréquente et touche le chien, mais aussi d’autres Mammifères.

Quelles sont les zones à risque de phlébotomes en France ?

leishmaniose sud de la France

En France, la leishmaniose est principalement présente dans le sud du pays, puisque c'est la zone où les phlébotomes sont actifs, notamment sur le pourtour méditerranéen, dans les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Occitanie, Nouvelle-Aquitaine, Corse, ainsi que dans certaines parties de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La maladie est plus fréquente dans les zones rurales et les zones où il y a une forte présence de phlébotomes, tels que les zones forestières et les bords de mer. L’infection a généralement lieu entre les mois d’avril et d’octobre, période d'activité des moustiques.

Est-ce qu'une transmission à l'Homme est possible ?

Oui, les humains peuvent attraper la leishmaniose. Lorsqu'un chien est infecté par le parasite Leishmania, les phlébotomes peuvent se nourrir de son sang et ingérer les parasites. Ensuite, lorsqu'ils piquent un être humain, ils peuvent transmettre les parasites à l'homme, entraînant une infection.

Quels sont les symptômes de la leishmaniose chez le chien ?

La Leishmanie est un organisme microscopique qui possède la faculté de se reproduire dans certaines cellules de l’organisme. Après avoir été infecté par la piqué par un phlébotome infecté, le parasite Leishmania pénètre dans le sang et se propage dans tout le corps du chien, infectant les cellules du système immunitaire, telles que les macrophages et les lymphocytes. Le parasite peut également s'installer dans les organes internes, tels que les reins, le foie et la rate, où il se multiplie et provoque des lésions tissulaires.

Au fur et à mesure que l'infection progresse, le système immunitaire du chien tente de lutter contre le parasite, en produisant des anticorps et des cellules immunitaires spécifiques. Ainsi, chez certains chiens, le système immunitaire arrive à lutter contre le parasite, ils ne développerons alors aucun symptôme. Cependant, la plupart du temps, la réponse immunitaire est insuffisance voire inefficace, ce qui permet au parasite de continuer à se multiplier.

Les symptômes de la leishmaniose chez le chien sont dus à la fois à la réponse immunitaire du corps, ainsi qu'aux lésions tissulaires causées par le parasite. Les symptômes sont donc très variés. On peut observer :

  • Des lésions cutanées : Des lésions dermatologiques, telles que des ulcères, des croûtes et une  perte de poils, sont fréquentes. Ces lésions sont souvent localisées autour du museau, des oreilles, des pieds et sur le tronc.
  • Des troubles locomoteurs : Dans certains cas, la leishmaniose peut provoquer des problèmes articulaires, entraînant une boiterie.
  • Épistaxis (saignements de nez) : Des saignements de nez peuvent survenir chez les chiens atteints de formes graves de leishmaniose.
  • Une perte musculaire notamment au niveau des muscles masticateurs
  • Des troubles oculaires : conjonctivite
  • De la fièvre, des ganglions volumineux
  • Une perte de poids et une faiblesse générale : Les chiens atteints de leishmaniose peuvent perdre du poids malgré un appétit normal ou augmenté.

Dans les cas les plus graves, la maladie peut être à l'origine d'une atteinte des organes internes et causer des symptômes tels que des troubles nerveux, rénaux, hépatiques et sanguins. Les signes cliniques sont donc variés et peu spécifiques… La maladie peut donc être assez difficile à reconnaître et diagnostiquer.

Comment diagnostiquer la leishmaniose canine ?

diagnostic leihmaniose veterinaire

Le diagnostic de la leishmaniose canine se fait par un vétérinaire. Il effectuera tout d'abord un examen clinique complet du chien pour détecter les symptômes de la maladie. Il vous posera des questions pour connaître le mode de vie du chien, et savoir s'il est allé dans des zones à risque où le phlébotome est actif.

Ensuite, des tests de dépistage sont effectués par prise de sang pour détecter la présence d'anticorps contre Leishmaniadans le sang du chien. Les tests sérologiques sont très sensibles et peuvent détecter la présence d'anticorps même chez les chiens qui ne présentent pas de symptômes cliniques de la maladie. Mais la détection d'anticorps ne confirme pas nécessairement la présence active de la maladie, car certains chiens peuvent être porteurs asymptomatiques.

Enfin, des tests parasitologiques, tels que la cytologie ou la PCR, peuvent être effectués pour détecter la présence de Leishmania dans les tissus du chien, tels que la peau, les ganglions lymphatiques ou la moelle osseuse. Ces tests peuvent confirmer la présence active de la maladie et permettre de déterminer le stade de la maladie.

Comment se soigne la leishmaniose chez le chien ? Quelle est la durée du traitement ?

Le traitement de la leishmaniose chez le chien dépend du stade de la maladie et de la gravité des symptômes.

Il existe un traitement spécifique contre la leishmaniose sous forme d’injections et de comprimés. Il s'agit d'un traitement au long cours avec des effets secondaires qui peuvent être importants, notamment pour la fonction rénale, et qui nécessite un suivi régulier chez le vétérinaire. En parallèle, d'autres traitements symptomatiques peuvent être prescrits pour gérer les complications de la maladie, tels que les infections secondaires ou les troubles rénaux.

Le traitement doit être administré pendant une longue période, souvent plusieurs mois, voire plusieurs années, en fonction de l'évolution de la maladie et de la réponse du chien au traitement. La guérison complète de la leishmaniose chez le chien est rare, le traitement vise souvent à contrôler les symptômes et à améliorer la qualité de vie de l'animal, mais il ne permet généralement pas une éradication totale des parasites de l’organisme.

Quel est le pronostic pour un chien atteint de leishmaniose ?

Le pronostic dépend du stade et de la gravité des symptômes. Les chiens atteints de la leishmaniose peuvent avoir une espérance de vie réduite et des complications chroniques.

Dans les cas les plus graves, où la maladie est diagnostiquée tardivement, n'est pas traitée correctement ou en cas d'insuffisance rénale secondaire, le pronostic peut être sombre.

Quels sont les moyens de prévention ? Le vaccin est-il efficace ?

chien protection leishmaniose

Au vu du pronostic réservé et de la difficulté du traitement, la prévention contre la leishmaniose est essentielle.

Des antiparasitaires efficaces contre le phlébotome existent : colliers, comprimés, pipettes spot-on… Ils permettent une protection contre les piqûres de phlébotome. Il est également recommandé de ne pas laisser son chien dehors le soir notamment dans les endroits humides.

Pour les chiens vivant ou se rendant régulièrement dans les zones à risques, en plus des antiparasitaires, la vaccination contre la leishmanisose est fortement recommandée. Elle peut être réalisée à partir de l’âge de 6 mois. Il faut vérifier auparavant par prélèvement sanguin que le chien n’est pas infecté par le parasite. Ensuite, il y a un rappel annuel.

A noter que ce vaccin doit être espacé d’au moins 1 mois avec les autres vaccins. Le vaccin n'empêche pas l'infection, mais augmente la résistance du chien l'infection. Si votre chien ne vit pas dans une région à risque, les précautions doivent tout de même être prises en cas de voyage dans les zones à risque.

En conclusion :

La leishmaniose canine est une maladie parasitaire potentiellement grave, transmise par les piqûres de phlébotomes. Elle peut avoir des symptômes variés et affecter divers organes. Il est important de diagnostiquer la maladie tôt et de suivre un traitement approprié pour améliorer le pronostic et la qualité de vie du chien. La prévention de la leishmaniose est très importante et passe par l'utilisation d'antiparasitaires adaptées, voire la vaccination pour les chiens se rendant fréquemment en régions méditerranéennes.

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos : 123RF