layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

COVID-19 : est-ce que je peux sortir mon chien?

COVID-19 : est-ce que je peux sortir mon chien?

Article publié le : 06/04/2020

« Restez chez vous », « Nous sommes en guerre », a martelé le Président de la République dans son intervention du 16 mars dernier, annonçant sans prononcer le mot « confinement » toute une série de mesures visant à endiguer la propagation de l’épidémie du coronavirus Covid-19. Les sorties sont restreintes. Dans ce cas, est-il encore possible de promener son chien ou encore d’aller chez le vétérinaire, voire se rendre dans un magasin spécialisé afin d’acheter de la nourriture ou fournitures pour animaux de compagnie ? Car les chats sont aussi concernés. Que faire avec son compagnon à la maison pour tromper l’ennui. Voici les réponses.

En cette période où le coronavirus COVID-19 se propage en France, il va falloir changer nos habitudes.

Toute une série de mesures ont été prises. Les propriétaires de chiens se demandent s’il est encore possible de sortir son chien, ne serait-ce que pour qu’il puisse faire ses besoins. Car tout le monde n’a pas la possibilité d’un plan B, comme de disposer d’un jardin voire d’une terrasse.

Depuis le 17 mars à 12h, les déplacements des Français sont strictement limités. Suite à l’intervention d’Emmanuel Macron, président de la République, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a détaillé les situations pour lesquelles il était encore possible de sortir de chez nous.  

Oui, il est possible de sortir son chien, mais la sortie se limiter aux besoins du chien

Sortir son chien reste encore autorisé pour le moment, comme pour aller à la pharmacie, faire des courses, se rendre chez des proches pour des raisons justifiés, etc. Mais même pour la promenade de son chien, elle devra être « brève » et s’effectuer près de votre domicile. Vous êtes tenu d’être seul et de respecter les consignes de protection et les distances  de sécurité recommandées (au moins un mètre) avec d’autres personnes croisées.Il n'y a pas de « promenade loisir » ; l'autorisation de sortie du chien stipule que ce doit être pour les besoins de l'animal, à comprendre donc urines et selles.

La sortie se limite donc aux besoins, aller chez le vétérinaire en cas de nécessité, c'est-à-dire si le chien est malade et en cas d'urgence vitale, après avoir appelé le vétérinaire. 

Autant dire qu’il n’est pas possible d’envisager d’aller faire un grand jogging avec son chien. De toutes les manières, faire du sport ou promener ses enfants loin de son domicile et pendant le temps que l'on veut a été intedrdit. Le temps est limité à 1 heure et à 1 heure du domicile. Cela est valable pour la sortie de son chien, en insistant une fois de plus sur le fait que cette dernière doit être effectuée pour les besoins de l'animal. A rappeler que tous les clubs d'éducation et d'utilisation sont fermés. 

Couvre-feu dans certaines villes : des horaires pour sortir et donc promener son chien

S'il n'y a pas de couvre-feu généralisé à tout le territoire, il n'est pas exclu de son instauration dans des zones précises. Certains maires ont déjà pris des mlesures en ce sens, come par exemple en prenant un arrêté de couvre-feu sur ceratines plages horaires, 21h à 5h le plus souvent. C'est le cas par exemple de Cholet, Menton, Nîmes, Valence, Montpellier, Bagnols, Béziers, Nice, Cannes, Perpignan, Alès, Antibes, Arras, Charleville-Mézières, Colombes, Mulhouse, etc. une liste qui est loin d'être exhaustive.  

Avoir sur soi chaque jour une déclaration sur l’honneur pour sortir son chien

Quoiqu’il en soit, pour être en règle lors de cette sortie, il faudra vous munir d’une attestation sur l’honneur.

Cette attestation que vous devez porter sur vous avant de quitter votre domicile peut être téléchargée dès mardi sur le site du ministère de l'Intérieur et imprimée, ou bien être réalisée sur papier libre si vous ne possédez pas d'imprimante. 

Il faut une attestation par jour ET par activité. Une seule et même attestation n'est PAS valable pour plusieurs jours ou pour plusieurs activités le même jour.

ATTENTION à ce sujet : la situation évolue de jour en jour et entre temps une nouvelle autorisation a été mise en place remplaçant la première. 

Et depuis le 6 avril, l'attestation est également téléchargeable sur son téléphone portable ou sur une tablette. 

Une amende en cas de non-respect

Il a été annoncé que quelque 100.000 représentants des forces de l’ordre (policiers et gendarmes) pourront procéder à votre contrôle. Cela même s’il est évident qu’ils vous voient avec votre chien tenu en laisse (il n’est pas indiqué de le promener sans cela). En cas de non-respect de la possession de cette attestation, vous êtes passible d’une amende d’un montant de 135,00 € et peut atteindre 200,00 € en cas de récidive dans les 15 jours. En cas de non-respect du délai de paiement fixé à 45 jours, un décret publié le 29 mars au Journal Officiel a fait passer le montant de l'amende à 450,00 € En cas de 4 violations en un mois, le non-respect du confinement sera un délit puni de 3.700 euros d’amende et de 6 mois de prison.

Peut-on aller chez le vétérinaire ?

Oui, cela est encore possible pour le moment, mais uniquement si le chien ou le chat est malade ou bien qu'il présente une urgence vitale. Il vous faut prévenir la clinique à l’avance en prenant rendez-vous par téléphone. Tous les actes de convenance devront être reportés après la période de confinement. Un communiqué de l'Ordre des vétérinaires du 20 mars 

Attention toutefois : de nouvelles mesures ont été prises depuis comme le report des vaccination, des actes de médecine préventive ne constituant pas des urgences vitales pour les animaux...

Est-il autorisé d’aller dans une animalerie ou un magasin vendant de la nourriture, des fournitures et des accessoires pour animaux de compagnie ?

C’est également possible. Ce type de commerces fait partie de ceux qui sont autorisés à être ouverts. Bien entendu, certaines mesures pour y réguler les entrées, la circulation à l’intérieur, etc. peuvent être prises et auxquelles il faudra se plier.

Ces mesures sont applicables pour une quinzaine de jours à compter de ce mardi 17 mars 2020 à 12h00. Mais on ne sait pas encore si elles seront prolongées ou renforcées. On peut le redouter. Il va falloir s’habituer à vire « autrement » avec son chien. Mais aussi avec son chat, si celui-ci a accès à l’extérieur. Cela est un peu plus facile pour ce dernier avec l’utilisation d’un bac à litière.

Évitez dans tous les cas de montrer votre angoisse à votre chien ou votre chat. Beaucoup sont de véritables « éponges » et ressentent vos émotions. Vous pouvez envisager de commencer à habituer votre chien à faire ses besoins sur du papier journal ou une alèse dans la perspective d’interdictions de sorties plus strictes, ce qui n’est pas à souhaiter. Ne réprimander pas votre chien en cas d’oubli, faites preuve d’un peu d’indulgence.

S’occuper de son chien ou de son chat à la maison

Inventez ou réinventer des jeux à la maison (cela fera l’objet d’un article à venir). Faites avec lui de l’exercice dans le salon, des parties de cache-cache, jouez avec sa balle ou son accessoire favori (idem pour le chat)… afin de tromper l’ennui et lui permettre un minimum d’exercice. Même si on le comprend, tous les chiens ne sont pas logés à la même enseigne dans ce domaine. Si vous y êtes contraint, profitez – si l’on peut s’exprimer ainsi – du temps passé avec votre compagnon à 4 pattes.

S’exiler avec son chien ou son chat ?

Déjà, certains ont choisi de quitter leur lieu de résidence habituel pour aller à la campagne ou dans d’autres villes plus « petites ». C’est une solution, quoique risquée. Il faut s’assurer de ne pas être soi-même porteur du virus et de la situation dans le lieu où vous vous rendrez pour en faire votre endroit de confinement.

Les pensions et autres systèmes de garde sont de plus en plus difficiles à envisager. En effet, nombreux sont les animaux à ne plus y être acceptés, voire à ce que l’on demande à leurs maîtres de venir les rechercher lorsqu’ils y ont été placés et/ou confiés.

Le nombre des abandons est malheureusement à redouter et risque de grimper, comme cela a été constaté dans d’autres pays touchés par le coronavirus Covid-19...

Prenez soin de vous et votre compagnon… 

 

Rappel : Les déplacements autorisés

- déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
- déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés (liste sur gouvernement.fr) ;
- déplacements pour motif de santé ;
- déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants ;
- déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

Les interdictions pourront être malheureusement être renforcées avec la mise en place d'un état d'urgence sanitaire dont il est question et qui a été évoqué par le gouvernement.  

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf

Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure