layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Chiens en entreprises : une source de bien-être !

Chiens en entreprises : une source de bien-être !

Article publié le : 10/02/2017

Peut-être croiserez-vous sur votre lieu de travail Gibbs, Ileven, ou Maïa ? Ce ne sont pas de nouveaux collègues ! Mais les « collaborateurs » de Sandra Javon. En créant Happiness Dog, elle entend  innover pour le bien-être des salariés, par des séances de relaxation avec des chiens, dans les entreprises. Pour elle, « la qualité de vie au travail n'est pas un détail »… et la présence d’un chien tel que le propose son service tout à fait innovant en France doit le permettre.

Faire admettre la présence des chiens des les hôpitaux, centres de soins, maisons de retraite, etc. a mis du temps. Mais l’idée a fait son chemin et nombreux sont ceux parmi les professionnels de santé qui reconnaissent désormais que le contact avec un chien peut être tout à fait bénéfique aux ‘’patients’’, quels qu’ils soient.

Certainement que l’intégration du chien dans les entreprises, les bureaux, etc. mettra également du temps avant d’être acceptée pleinement.

Pourtant, il est prouvé que la présence d’un chien est tout à fait bénéfique. Bien entendu, il est essentiel que les chiens présents dans une entreprise, dans des bureaux ou autres locaux répondent à un minimum de conditions sanitaires (vaccinations, traitements contre les parasites externes et internes…). Et qu’ils fassent preuve aussi d’une excellente sociabilité. Tout le monde n’aime pas spécialement les chiens. Du moins certains peuvent en avoir ‘’peur’’ ou bien avoir des a priori.

Cela, Sandra Javon en est consciente. Pourtant, en créant Happiness Dog, elle a souhaité avant toute chose mettre en avant tous les bienfaits que peut apporter la présence d’un chien en entreprise. Ne serait-ce que le temps d’une journée.
La science montre que le simple fait de caresser un chien libère de l’ocytocine, « hormone du bien-être, et réduit la pression artérielle, ainsi que le taux de cortisol, hormone du stress ».

C’est pourquoi, après une formation à l’école vétérinaire de Maisons-Alfort (Val-de-Marne, 94), entre autres, elle a créée en 2016 Happiness Dog. Une toute jeune société !

 

Un concept innovant en France

 

Le principe est innovant en France, alors qu’il est davantage répandu à l’étranger. « La France est en effet en retard par rapport par exemple aux Etats-Unis, et au Canada, pays dans lesquels on a compris l'importance de l'animal et ses bienfaits », explique Sandra Javon.

 

Des salariés plus « détendus »

 

« Les expériences ont prouvé dans d’autres pays que lorsqu'on amenait son animal de compagnie au travail, les salariés étaient plus détendus, et prêts à rester plus longtemps au travail. Au Canada, une entreprise fait même venir une fois par semaine des chiens de refuge, pour apporter du bien-être à ses employés, qui sont très réceptifs à cette démarche. »

En fait, selon la jeune femme, « les entreprises en soit ne sont pas forcément réfractaires à la nouveauté. Mais elles ont besoin d'être rassurées sur le fonctionnement et les incidences que cela génère pour elles : organisation, responsabilité, coût... ».

Et de rappeler, une fois de plus, que « les chiens sont utilisés dans les programmes de traitement au sein des unités longues maladies pour enfants, dans les prisons, pour l'accompagnement des victimes de terrorisme (attentats Orlando...), mais aussi pour l’accompagnement des personnes atteintes de cécité. Les chiens sont par ailleurs sollicités dans certains aéroports internationaux (San Francisco, Los Angeles...), pour déstresser les gens qui ont peur en avion. On peut penser aussi aux chiens qui sont "prêtés" sur les campus pour les étudiants stressés à l'approche de leurs examens (Université d’Alberta, Canada) ».

 

Inciter les employeurs à accepter la présence d’un chien

 

Pour Sandra Javon, une chose est certaine : « Beaucoup d'exemples nous permettent de mettre en lumière l'intérêt d'utiliser les bienfaits des chiens. Ce n'est simplement pas inscrit dans notre culture ! »

Mais cela, la créatrice de Happiness Dog entend bien le faire évoluer dans les mentalités.

L'objectif principal de Happiness Dog est donc d'inciter les employeurs a accepté la présence d'un animal, dans le cadre du bien-être et de l'amélioration de la qualité de vie au travail, sans pour autant craindre d'engager leur responsabilité.

« L'idée est de faire intégrer une nouvelle façon de penser la vie au travail, d'insérer des solutions innovantes, de montrer les réels bienfaits que les animaux peuvent apporter en terme de relaxation. Mais aussi de regain de productivité. Parce qu'un salarié décontracté est un salarié qui pourra mieux performer ! »

 

Des séances de relaxation pour les salariés volontaires

 

L'avantage des prestations de Happiness Dog est de proposer des séances de relaxation individuelles avec un chien pour tous les salariés volontaires, « tout en sachant que nous sommes couverts par un contrat d'assurance pour nos interventions ».

Au final, Sandra Javon assure que son intervention intervient notamment « dans le cadre de la prévention des risques psychosociaux, au sens de l'article L4121-1 du Code du travail. »

Il s'agit d'apporter aux bénéficiaires de ces prestations un moment de bien-être, d'améliorer leur santé mentale ou physique, ou tout simplement leur qualité de vie au travail, en présence d'un chien.

Quelles sont finalement les interactions proposées par Happiness Dog aux entreprise souhaitant tenter ‘’l’aventure et en mesurer les bienfaits ? « Il peut s'agir de caresses, de brossages, de jeux d'intelligence, d'une sortie en extérieur si les locaux le permettent... La liste n'est pas limitative et les activités peuvent être adaptées en fonction de la configuration de chaque entreprise. Créer un véritable moment de déconnexion pour le salarié, de décontraction, afin de puiser une énergie positive qu’il retranscrira dans son travail et son entourage professionnel. »

Enfin, il n’est pas question pour Sandra Javon de lutter contre la phobie des chiens dont peuvent être victimes certaines personnes : « Nos prestations visent les personnes volontaires, qui ont une ‘’appétence’’ pour le chien. Il ne s'agit pas de proposer un "traitement" pour les personnes phobiques, chez qui on risquerait en plus de générer du stress. Et donc obtenir un résultat inverse à celui attendu. Néanmoins, ces personnes sont les bienvenues si elles souhaitent tenter l'aventure. »

« Je pense que l’on sous-estime l'impact du chien sur notre santé, d'autant que les expériences scientifiques prouvent qu'ils pourraient parfaitement répondre à des problématiques rencontrées en entreprises », soutient encore Sandra Javon.

« La tâche la plus délicate est de faire bouger les codes et les mentalités, accepter une nouvelle façon d'appréhender la vie au travail », conclut-elle.

 

A retenir

Le chien sur le lieu de travail : quels droits ?

 « Légalement, il n'y a pas d'interdiction d'amener un chien en entreprise », rappelle Sandra Javon. Il faut toutefois se référer au règlement intérieur de l'entreprise, « et obtenir l'approbation de la Direction, et veiller à ce que ses collègues ne soient pas gênés par la présence de l'animal ».

 

Pour en savoir plus sur Happiness Dog


Site Internet :
http://www.happiness-dog.fr ; vous y trouverez des informations sur « l’équipe », les prestations, les tarifs, etc.)

Contact :

Sandra Javon

Tél. : 06 46 40 14 50

@-mail : contact@happiness-dog.fr

Jusqu'au 1er décembre 2016, une campagne de financement participatif est lancée sur la plateforme Ulule

A visiter : la page Facebook de Happiness Dog

 

A lire également

Amener son chien au travail : tout un programme !

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photos : happinessdog / DR

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure