Claude Pacheteau

Télé : Wouf, le premier concours canin du PAF !

Une émission complètement wouf sur le PAF (paysage audiovisuel français). C’est le pari de la chaîne NRJ 12 qui lance le 11 avril 2015 en prime time (20h50), le premier concours canin de l’histoire de la télé. Rencontre avec les personnalités membres du jury : Sophie Thalmann (ex Miss France), Eve Angéli, (entre autres chanteuse), Sébastien Kfoury (vétérinaire québécois) et Patrick Pittavino (dresseur pour le cinéma).

 

Wouf, émission proposée par la chaîne NRJ 12 sera lancée le 11 avril 2015… Et en prime time (première partie de soirée, soit à 20h50) s’il vous plaît !

Cette émission sera animée par Anne-Gaëlle Riccio et Matthieu Delormeau, avec à leurs côtés des chiens de toutes tailles, couleurs et aux multiples talents ! Accompagnés de leurs maîtres, ils vont s’affronter en plateau lors d’épreuves de dressage, d’obéissance, de docilité et d’agilité.

 

Des tandems maître-chien fusionnels

 

Cela donnera l’occasion de découvrir des duos fusionnels de chiens et maîtres

Dans chaque émission, les candidats seront divisés en 4 catégories en fonction de la taille de leur chien (S – M – L – XL). Seuls les meilleurs duos pourront accéder à la finale durant laquelle ils devront surmonter une épreuve spectaculaire !

Pour les juger, un jury de 4 experts à la langue bien pendue : Sophie Thalmann, Miss France 1998, ; Eve Angéli, marraine de la PETA et des Gamelles du cœur, ainsi que deux professionnels : Sébastien Kfoury, le vétérinaire le plus médiatique du Québec, et Patrick Pittavino, dresseur de chiens pour le cinéma. Leur point commun : l’amour des chiens !

Qui réussira à brosser le jury dans le sens du poil ? Quel binôme prouvera qu’il mérite de gagner ce concours ? Et surtout, quel chien sera à la hauteur ? Que les meilleurs gagnent  ! 

 

Zoom sur les membres du jury : pourquoi ont-ils dit oui à Wouf ? 

 

Sophie Thalmann : « J’avais des a priori sur certaines races de chiens. »

Sophie Thalmann, ancienne Miss France, est une passionnée de chevaux et de chiens. Elle a pu avoir jusqu’à 15 chiens à la maison, sans oublier des cochons d’Inde pour les enfants. Aujourd’hui, elle possède 3 Jack Russel terriers et 2 labradors, mais aussi 4 poneys et 6 chevaux sans oublier un perroquet gris du Gabon !

Que nous réserve ce concours ?

Sophie Thalmann : Ce concours nous réserve plein de surprises, même les maîtres ne s’attendaient pas à voir leurs chiens réaliser de telles prouesses ; et surtout cela nous promet beaucoup d’émotions ! 

« Je ne voulais pas connaître les épreuves en amont ! Je me suis laissée portée par mon ressenti et me suis surprise moi-même, car j’avais des a priori sur certaines races. Aujourd’hui, je ne les regarde plus avec le même œil ! »

Vous avez 5 chiens, quelle race est la plus obéissante ? Et la plus désobéissante ?

Ma première Jack Russel, Kitty est la mieux dressée de mes chiens. De manière générale, tous m’écoutent et me surprennent par leur intelligence. Après, les chiens sont comme des enfants, ils peuvent être plus ou moins obéissants !

Les animaux font partis de votre quotidien (chiens, chevaux...). Pourriez-vous vous en passer ?

Sophie Thalmann : Absolument pas, ils font partie de mon équilibre ! D’ailleurs, je viens de publier un ouvrage Des animaux près des étoiles dans lequel mes animaux sont à l’honneur, chiens et chevaux !

 

Eve Angéli : « C’est une aventure qui montre la grande complicité et l’amour entre un chien et son maître. »

Connue pour ses talents de chanteuse et comédienne, Eve Angéli est aussi l’auteur d’un ouvrage : Histoires de chiens extraordinaires. Passionnée par les animaux, elle s’engage depuis plusieurs années à lutter contre la détresse et la souffrance animale. C’est ainsi qu’elle s’est investie pour plusieurs associations : la PETA pour la défense des droits des animaux et les Gamelles du Cœur, qu’elle a créée afin de subvenir aux besoins de nourriture liés à l’augmentation des abandons dans les refuges.

Pourquoi avoir accepté de participer à Wouf ?

Eve Angéli : J’ai voulu participer à ce concours canin, car c’est la toute première fois qu’une compétition est consacrée aux animaux dont je suis la plus grande fan. Le concept m’a tout de suite séduite, car c’est un programme ludique et inter générationnel.

Marraine de la SPA, que faites-vous concrètement ?

Je vais aux journées d’adoption pour encourager les futurs propriétaires et les faire venir en grand nombre pour multiplier les chances d’adoption. Et surtout grâce à mon opération Les Gamelles du Cœur j’offre des repas gratuits aux chiens !

Propriétaires de plusieurs chiens, auriez-vous pu participer à ce concours canin ?

J’aurais adoré participer car c’est avant tout une aventure qui montre la grande complicité et l’amour entre un chien et son maître.

 

Patrick Pittavino : « Le dressage est ma passion depuis toujours, j’étais donc dans mon élément dans ce concours canin. » 

Patrick Pittavino (au centre à droite sur la photo) dresse et éduque des chiens depuis plus de 30 ans. Aujourd’hui, il est le dresseur numéro un des toutous du septième art en France avec plus de 150 longs-métrages, dont Didier, Marsupilami ou encore Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre.

Pourquoi regarder Wouf ?

Patrick Pittavino : Ce qui est le plus surprenant dans cette compétition est la réelle complicité qui existe entre le maître et son chien et la parfaite connaissance de son animal pour passer les épreuves. Cela va plus loin que le simple dressage, on est témoin de la réelle implication du duo. Le dressage est ma passion depuis toujours, j’étais donc dans mon élément dans ce concours canin.

Avez-vous profité du concours pour faire un casting pour vos prochains films ?

Patrick Pittavino : Effectivement, j’ai pu repérer des chiens intéressants même si je suis tributaire des metteurs en scène. En ce moment je travaille sur 6 longs métrages et 2 spectacles donc je suis sans cesse à l’affût de nouveaux candidats !

Quel est le numéro qui vous a le plus bluffé ?

Patrick Pittavino : C’est très compliqué de vous citer un seul exemple puisque nombreux sont ceux qui m’ont bluffé... S’il fallait en retenir qu’un, ce serait un Border Collie qui joue au frisbee d’une manière incroyable : il a fait preuve d’une grande concentration malgré la configuration du plateau, des lumières, du public, des caméras !

 

­

Sébastien Kfoury : « J’ai été charmé par la capacité à apprendre du berger belge malinois. »

Sébastien Kfoury a étudié la microbiologie mais sa passion pour les animaux étant trop forte, il est devenu vétérinaire. Aujourd’hui, il est propriétaire et gestionnaire de 5 hôpitaux vétérinaires, dont 2 centres d’urgence et de spécialité vétérinaires au Québec. Animateur dans plusieurs émissions de télévision, il aime montrer que les chiens ne sont pas des biens de consommation et met souvent l’accent sur la façon dont le lien entre l’humain et l’animal fait de nous de meilleurs humains.

Quel est votre parcours ?

Sébastien Kfoury : J’ai toujours baigné dans le milieu des médias depuis mon enfance (courts métrages, animation d’émissions jeunesse...). Malgré cela, j’ai voulu faire une carrière scientifique dans le monde médical. J’ai donc obtenu mon Diplôme de Médecine vétérinaire en 2000 au Québec. Après un an d’internat en médecine et chirurgie des animaux de compagnie, je suis depuis 2001 vétérinaire dans la banlieue de Montréal et propriétaire de cinq centres d’urgence. En parallèle, depuis 10 ans, je suis chroniqueur scientifique et vétérinaire dans de multiples émissions de Télévision au Canada. Depuis 5 ans je présente Animo une émission animale et vétérinaire sur Radio- Canada, mais aussi depuis 3 ans une émission jeunesse Brigade Animo sur Radio-Canada et TV5 monde ainsi qu’une émission documentaire sur TV5 intitulée Bête curieuse, dans laquelle je parcours le monde. Je peux ainsi combiner mes 2 passions, la télévision et la science.

Quel est votre rôle dans le programme ?

Mon rôle est d’avoir une opinion médicale critique sur les participants et leur compagnons. Je suis là pour éviter qu’on tombe dans la complaisance et que l’on puisse efficacement juger nos compétiteurs sous tous leurs angles. J’aide aussi mes co-jurés à comprendre certains comportements ou talents d’un point de vue scientifique ou médical. Et si jamais un des chiens se blesse en compétition, je suis prêt à intervenir!

Quelle race vous a le plus surpris ?

Le berger Malinois est très peu populaire au Canada et j’ai été complètement charmé par leur capacité à apprendre, à se mettre dans des situations inconfortables et à réagir sous la pression !

  

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photos : Jean-Michel clajot © Terminal 9 / NRJ 12