Claude Pacheteau

Stéphane Bern peiné par la mort de son chien Virgule

« Perdre un chien est une telle douleur sentimentale ! Merci ma Virgule pour toutes ces années de bonheur partagées ». Tel est le message qu’a posté Stéphane Bern sur les réseaux sociaux, suite à la disparition de Virgule, un de ses 2 teckels.

Stéphane Bern est peiné par la mort de son chien, Virgule, un de ses deux teckels. Sur les réseaux sociaux, il a tenu à partager sa douleur : « Perdre un chien est une telle douleur sentimentale ! Merci ma Virgule pour toutes ces années de bonheur partagées », a-t-il posté sur son compte Twitter.

Virgule, un de ses deux teckels, est parti à l’âge de 12 ans. Malgré plusieurs opérations chirurgicales, Virgule avait perdu la vue à la suite d’une opacification précoce de son cristallin. Son état de santé se dégradait au fur et à mesure.

Après un accident vasculaire cérébral survenu à l’hiver dernier, Stéphane Bern donnait déjà des nouvelles peu rassurantes de Virgule à l’occasion d’une émission consacrée aux 170 ans de la SPA (Société Protectrice des Animaux) sur France 2. Il indiquait alors que son chien « n’était pas vraiment en forme ».

Stéphane Bern s’appuie désormais sur Dash, son deuxième teckel adopté en 2007. « Je prendrais une autre chienne », avait-il déjà confié au magazine Télé Poche, quand il redoutait la disparition de Virgule. « Il ne pourrait pas rester seul. Je prendrais une autre chienne. »     

Et d’expliquer : « Je vis pour mes chiens ! » Il avouait d’ailleurs calculer « le nombre d'heures où je suis absent, pour qu'ils ne restent pas seuls trop longtemps. Une fois, j'ai même écourté un week-end car mes chiens me manquaient trop ! ».

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : capture Twitter