layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Rendez-vous pour la Semaine nationale de l’identification

Rendez-vous pour la Semaine nationale de l’identification

Article publié le : 03/06/2020

Initialement prévue du 11 au 17 mai 2020, la Semaine nationale de l’identification organisée par I-Cad, la société en charge de l’identification des carnivores domestiques, et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, se déroulera du 8 au 14 juin 2020. Quel est son but ? Sensibiliser les Français aux enjeux de l’identification d’un animal. Car bien qu’obligatoire, elle demeure cependant encore méconnue de nombreux maîtres.

Première étape d’une démarche responsable et protectrice, l’identification d’un chat ou d’un chien est obligatoire.Elle apparait évidente, puisqu’elle permet de prouver l’existence de l’animal, ses origines, d’attester des soins qu’il a reçus ou des informations qui le concernent.

Ces éléments complètent la traçabilité, par ailleurs indispensable en cas de cession, de perte ou de vol de l’animal.

L’identification est le seul moyen fiable et officiel de prouver les caractéristiques de l’animal et d’affirmer le lien entre celui-ci et son maître. Mais bien qu’obligatoire, l’identification demeure encore trop peu appliquée en France. Concernant notamment les chats, lors que la population de ceux identifiés a augmenté de près de 10 % en 3 ans, on estime à plus de la moitié encore la part des chats qui ne le sont pas.

Afin de sensibiliser les Français à l’importance de l’identification des carnivores domestiques (chiens, chats, furets), I-CAD déploie une campagne à grande échelle et omnicanale*, un terme utilisé dans le marketing : les informations seront relayées via la télévision, le web et les réseaux sociaux. Un grand jeu concours sera également mis en place pour animer la campagne. Pour faire rayonner ce sujet, I-CAD s’appuiera également sur un large réseau national de partenaires, composé de nombreux professionnels et acteurs de la filière. SantéVet, spécialiste de l'assurance santé animale, s'est engagé auprès l'I-Cad et fait partie de ceux qui soutiennent cette grande campagne nationale. 

Des spots publicitaires, un site Internet, des contenus sur les réseaux sociaux…

Du 1er au 14 juin, des spots publicitaires télévisés seront diffusés, mettant en scène des animaux au travers d’une animation. L’objectif de ces spots : inciter les téléspectateurs à prendre rendez-vous chez le vétérinaire ou à consulter le site de la campagne : identifier-mon-animal.fr. Ce site sera le maillon pédagogique du dispositif de communication : les visiteurs y trouveront toutes les informations pour comprendre l’identification et ses enjeux.

Les réseaux sociaux seront animés pendant toute la période de la campagne avec des contenus dédiés.

Des professionnels associés à la Semaine nationale de l’identification

L’ensemble des professionnels (vétérinaires, éleveurs, refuges, fourrières, municipalités, polices, gendarmeries, animaleries, associations de protection animale, etc.) sera associé à la campagne.

Elle bénéficie du soutien de personnalités comme Mr Louis Schweitzer, Président de la fondation « Droit animal, éthique et sciences », du Docteur vétérinaire Luc Mounier, Responsable de la chair « Bien-être animal » au sein de VetAgro Sup, mais également du Député et Docteur vétérinaire Loïc Dombreval, Président du groupe d’études « Condition animale » de l’Assemblée Nationale.

Une initiative soutenue par des partenaires impliqués

Déjà engagés dans une démarche de pédagogie pour la possession responsable d’un animal, certains acteurs de la filière (compagnie d’assurance, fabricants d’alimentation ou d’objets dédiés à l’animal, laboratoires pharmaceutiques, etc.) ont fait le choix de soutenir cette campagne et s’impliquent, aux côtés de la société I-CAD et du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, afin de relayer son propos auprès d’un public le plus large possible.

Un jeu concours qui invite à l’identification

Un concours sera par ailleurs mis en place du 1er juin au 30 septembre. Au travers de questions/réponses dédiées à l’animal, les internautes pourront s’informer de manière ludique et pédagogique sur le sujet de la possession responsable d’un chien ou d’un chat. Ceux d’entre eux qui participeront à ce concours en ayant fait identifier leur animal pendant la période de cette campagne feront l’objet d’un tirage au sort qui récompensera 12 d’entre eux, grâce au soutien des partenaires. Le concours (ainsi que son réglement et le détail de ses lots) sera accessible sur le site identifier-mon-animal.fr à compter du 1er juin.

Un volet caritatif pour cette campagne de sensibilisation

Enfin, un volet caritatif de ce concours permettra de récompenser également une association emblématique de la protection et du bien-être de l’animal. La société I-CAD soutiendra les actions de l’association Gamelles Pleines, avec pour objectif de renforcer le lien entre les plus démunis et leur animal.

*La stratégie omnicanale est une évolution des pratiques du multicanal. C’est une optimisation des différents canaux de distribution. En marketing, cette stratégie permet à l’entreprise d’utiliser et mobiliser l’ensemble de ses contacts de vente. L’initiative du contact est double. Elle peut provenir de l’entreprise qui communique vers son client mais il peut également s’agir du client qui prend contact avec cette dernière. Source : Wikipédia.

 

L’identification : pourquoi ?

- Parce que cela permet de donner une identité à l’animal.

- Parce que sans identification, un animal ne peut voyager à l’étranger.

- Parce que tous les professionnels ont accès aux informations d’un animal identifié dont ils assurent la fiabilité.

- Parce qu’un animal peut être perdu, confié à une fourrière, concerné par une situation sanitaire, un vol, un litige (séparation, divorce) ou autre (voir Filalapat, le service officiel dédié aux animaux perdus, vus, trouvés). 

- Parce que c’est obligatoire en France.

- L’identification est donc le seul lien officiel entre l’animal et son propriétaire.

- Elle permet également à l’Etat d’assurer le suivi sanitaire, la sécurité des populations, le respect de l’environnement, la surveillance des pratiques commerciales, des importations et du trafic, grâce à la traçabilité de l’animal.

- En ce qui concerne l'assurance santé animale, au-delà de "donner" une identiité à son chien ou à son chat (comme pourrait-on comparer  une carte d'identité pour nous), fait partie d'une démarche globale en vue de souscrire un contrat afin d'être remboursé des frais vétérinaires. Un chien ou un chat doit être identifié pour pouvoir être assuré. Le cas échéant, le forfait prévention tel que proposé par SantéVet dans toues ses formules d'assurance pour chien et chat permet de financer cet acte vétérinaire.  

 

L’identification : comment ?

Auprès d’un tatoueur agréé pour l’identification par tatouage ou auprès d’un vétérinaire seul professionnel habilité à réaliser l’identification par puce électronique.

Pour faire identifier un animal, 2 possibilités :

- implantation d’une puce électronique (seul un vétérinaire y est habilité) ;

- tatouage (de moins en moins pratiqué) ; ou double identification (puce + tatouage).

L’identification par insert d’une puce électronique est une technique rapide, sans douleur et qui ne nécessite pas l’anesthésie de l’animal, contrairement au tatouage.

La puce, de la forme d’un petit cylindre et de la taille d’un grain de riz, est insérée sous la peau, au niveau du cou ou entre les deux omoplates. Elle est totalement étanche, biocom- patible et ne contient aucun système magnétique ou électrique qui pourrait nuire à la santé de l’animal. Elle contient un code unique, composé de 15 chiffres, qui est lisible lorsqu’un lecteur spécifique est passé à proximité de la puce. Elle n’est pas géolocalisable. Elle est infalsifiable et implantée à vie.

Enfin, elle permet parfois de pouvoir utiliser des objets connectés, tels que des chatières, des jeux ou des gamelles, qui détectent la puce et s’activent en fonction du passage de l’animal.

Enfin, seule la puce électronique permet à l’animal de voyager hors de France.

 

L’identification : quand ?

- Lors de la première visite chez le vétérinaire.

L’identification d’un chien ou d’un chat est souvent réalisée lors de sa première visite chez le vétérinaire. Ce dernier examine l’animal et réalise un bilan de santé. Il procède ensuite à l’insertion de la puce puis à la vaccination et/ou à la stérilisation de l’animal.

Seule l’identification de l’animal permet de prouver que celui-ci a bien été vacciné.

Si un animal donne naissance à une portée, il est obligatoire pour le propriétaire de faire identifier l’ensemble des petits.

Le code rural et de la pêche maritime établit que l’obligation concerne les chiots de plus de 4 mois et les chatons de plus de 7 mois.

- Lors d’une acquisition : vente, adoption ou don (considérés comme une cession).

Avant d’être vendu ou donné, par un professionnel ou par un particulier, l’animal doit impé- rativement être identifié, par celui qui le cède.

En effet, toute personne souhaitant donner ou vendre un animal doit fournir à la personne qui l’acquiert :

- une attestation de cession qui officialise les conditions d’acquisition de l’animal • un certificat vétérinaire qui atteste de la santé de l’animal ;

- la carte et le numéro d’identification de l’animal ;

- la race et le numéro d’inscription au fichier LOF (Livres des Origines Français) ou LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) si l’animal est de race ;

- si nécessaire, un document qui décrit l’animal et ses caractéristiques.

Il revient également au vendeur, ou au cédant, la charge de procéder au changement de détenteur auprès du Fichier National I-CAD.

L’attestation de cession et la carte d’identification sont des documents essentiels qui of- ficialisent le lien à l’animal. Ils sont précieux pour toutes les démarches administratives.

L’identification suit l’animal tout au long de sa vie. Enfin, l’identification n’est complétement efficace que si les informations liées à l’animal sont actualisées.

 

La stérilisation : complément de l’identification pour la protection de l’animal

Un volet de la campagne sera dédié à la stérilisation des chats. Ainsi, un module complémentaire du concours sera destiné exclusivement au personnel d’assistance vétérinaire en clinique, avec pour objectif d’étoffer les connaissances concernant l’identification et la stérilisation d’un animal dans un esprit ludique.

Un spot publicitaire, élaboré sur le même principe d’animation que les deux autres déployés par I-CAD, sera dédié au sujet de la « stérilisation des chats » présentant 2 chattes discutant des bienfaits de la stérilisation.

Ce film sera diffusé sur les réseaux sociaux et notamment relayé par les professionnels et les associations de protection animale, particulièrement concernées par les enjeux de la stérilisation féline.

L’occasion pour les professionnels d’initier des échanges avec leurs communautés autour de ces sujets.

Des communications dédiées seront adressées aux municipalités, particulièrement concernées par la stérilisation des animaux errants.

 

A consulter également

Facebook I-CAD 

Filalapat - https://www.facebook.com/Filalapat/

Twitter 

Youtube

 

A lire également

Hausse des identifications des chiens et chats en 2019

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Visuels : I-CAD

Tatouage Identification Stérilisation
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure