layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Furet

Préparer l’arrivée de son furet

Préparer l’arrivée de son furet

Article publié le : 28/11/2018

Avant l’arrivée du furet dans son nouveau foyer, il faut penser à son accueil afin que cela se déroule dans les meilleures conditions possibles. Quelques accessoires et produits seront indispensables, dont les futurs maîtres pourront dresser la liste auparavant. 


Aménager la cage 

Prévoyez une cage pour votre furet, de taille assez spacieuse. Le furet pourra y dormir tranquillement (le furet est un « gros » dormeur »), s’y réfugier lorsqu’il en aura envie, y jouer, mais aussi y faire ses besoins. 

Bien entendu, la taille sera proportionnelle au nombre de furets qu’elle accueille en cas de muti-possession. 

De nombreuses cages sont disponibles sur le marché, mais les maîtres les plus bricoleurs pourront aussi se lancer dans la « construction » de l’habitat de leur furet ! Il est alors possible de trouver des accessoires vendus séparément afin de fabriquer celui-ci. 

La cage du furet doit être un endroit de plaisir et non de punition ! Il est possible pour la nuit ou lors des absences du maître de l’y placer. Mais un furet ne doit pas être enfermé en permanence. 

Les sorties devront être régulières pour qu’il puisse se défouler et être en contact avec ses maîtres (voir également encadré). L’accès à certaines pièces de la maison pourra être « interdit ». On trouve là aussi dans le commerce des barrières. 

La cage sera placée dans un endroit tranquille (sans trop de passage), à l’abri des courants d’air et des variations de température. A éviter : la proximité d’une fenêtre ou d’une baie vitrée, d’une source de chaleur (cheminée, radiateur…). 


Laisser le furet… fureter ! 


L’essentiel est de veiller à ce que le furet, qui aime fureter – c’est le cas de le dire ! – soit à l’abri de tout danger. Les accidents domestiques sont à redouter. Aussi, les produits toxiques (produits ménagers, médicaments, aliments…), objets coupants, tranchants ou avec lesquels le furet pourrait se blesser seront rendus inaccessibles. 

A retenir

- La cage du furet doit être un endroit de plaisir et non de punition.

- Le furet devra pouvoir sortir régulièrement pour son bien-être physique mais aussi psychique et partager la vie de ses maîtres.

- Le furet est rusé, attention à ce que la cage ne soit pas constituée de barreaux trop espacés.  

- Le fond de la cage, en plastique, permettra un entretien plus facile (bac à litière – plusieurs types sont disponibles dans le commerce - , gamelle pour l’eau, gamelle pour la nourriture, etc.).

- Attention, dans le choix de la gamelle d’eau ; celle-ci doit être assez lourde afin qu’il ne la renverse pas et sera régulièrement nettoyée, notamment si le furet la prend pour une « mini-piscine » ! Il existe aussi des distributeurs d’eau (style biberon).

- Un hamac et/ou bien un tissu assurera au furet son confort. Ils devront être lavables.

- Quelques jouets pourront être laissés dans la cage.

 

La trousse d’entretien, la laisse et la cage du furet

Prévoyez un coupe-ongle et une paire de ciseaux, un shampooing adapté, une brosse, un harnais et une laisse si vous envisagez de le promener à l’extérieur.

Une cage de transport pourra être dévolue aux déplacements, comme par exemple lors des vacances ou bien pour les visites chez le vétérinaire.

Cette cage pourra être laissée ouverte à la maison afin que le furet n’associe pas directement son utilisation à des moments désagréables (comme la visite chez le vétérinaire, par exemple). Comme certains chiens et chats, certains furets ne sont pas rassurés lorsqu’ils vont ‘’consulter’’ ! 

 

Des proctecions contres les parasites et les vers

Antiparasitaires et vermifuges complèteront sa trousse. Le vétérinaire délivra ceux qui conviennent au furet en conseillant sur leur utilisation et leur administration administration.  

 

 

SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien, chat et NAC

Photo : Fotolia.com

Partagez cet article