layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Chiens dits "dangereux"

Le Maroc veut interdire les chiens dits "dangereux"

Le Maroc veut interdire les chiens dits "dangereux"

Article publié le : 28/11/2018

Au Maroc, l'association Najwa des victimes de chiens (ANVC) relance de nouveau le débat sur une loi interdisant l'élevage et l'importation de certains chiens considérés comme "dangereux" : pit-bulls, american staffordshire terriers, dogues argentins, cane Corso, dogues allemands, rottweilers. 

Les membres de l’ANVC (association Najwa des victimes de chiens) estiment qu'il est temps de remettre à l'ordre du jour au Maroc l'instauration d'une loi sur les chiens dits "dangereux", à l'instar des pays européens. 

Dans ce pays, l’importation et l’élevage de certains molosses et chiens de type dogue ne sont soumis à aucune réglementation. La loi marocaine n’interdit pas par ailleurs leur acquisition. Et une circulaire de Chakib Benmoussa, ancien ministre de l’Intérieur,  ne l’interdit pas non plus. 

Elle ne fait que dicter aux propriétaires de certaines races de chiens dangereux, de faire une déclaration auprès des autorités, de contracter une assurance, de procéder à une  stérilisation/castration et de leur faire porter des muselières quand ils les promènent sur la voie publique. Les personnes dont les casiers judiciaires ne sont pas vierges sont bannies des listes des propriétaires. 

Un projet de loi a été élaboré par Faouzi Chabai en octobre 2008. Il vise à mettre en place un permis de détention obligatoire pour les propriétaires selon des critères qui prennent en compte le comportement du chien mais aussi l’aptitude du maître, reconnue à l’issue d’une formation. Le texte propose également des sanctions sévères. Pourtant, depuis l’annonce de sa rédaction, ce texte dort toujours dans les tiroirs du Secrétariat général du gouvernement (SGG). 

Face à ce vide juridique, l’ANVC n’a  cessé de multiplier des actions de sensibilisation et de plaidoyer pour l’instauration d’une loi régissant le secteur. Elle vient même de proposer son projet de loi qu’on peut résumer en peu de mots : l’interdiction totale de l’importation et de l’adoption de molosses.   


11 000 morsures par an au Maroc


« On enregistre près de 11 000 morsures par an au Maroc », indique Azouz Awane, président de l’Association, qui estime que ces chiens constituent une vraie menace pour la sécurité publique. 

Ceci d’autant plus que ces chiens sont souvent utilisés, selon lui, à des fins illégales telles que les agressions, vols, viols et combats. Les dealers les utilisent aussi pour se protéger de la police. 

« Ces chiens ont été importés d’Europe à partir de 2000. Et plus précisément de la France. Notamment après l’instauration de la loi relative aux chiens dangereux en 1999 », a-t-il en outre souligné.« Il est temps que l’Etat assume ses responsabilités, en sa qualité de garant de la sécurité publique. Il doit mettre un terme à ces tragédies qui se jouent quotidiennement », conclut-il.  

Source : infomaroc.net


SantéVet

Le spécialiste de l'assurance santé chien, chat et NAC

 

Photo : Fotolia.com

Chien dangereux Castration
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure