layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

La vente en animalerie interdite à partir de 2024

La vente en animalerie interdite à partir de 2024

Article publié le : 28/01/2021

Alors que les débats à l’Assemblée Nationale dans le cadre de l’examen du projet de loi le contre la maltraitance animale se poursuivent jusqu’au vendredi 29 janvier 2021, les députés ont adopté un amendement qui prévoit l’interdiction de la vente des chiens et chats en animalerie. Quant à la vente sur Internet, l’Assemblée plaide en faveur de son encadrement afin de la restreindre aux éleveurs et aux refuges.  

En 2024, la vente de chiens, chats sera interdite en animalerie. L’Assemblée Nationale, a voté mercredi 27 janvier 2021 cet amendement des rapporteurs LREM et Agir. Une décision réclamée depuis longue date par les associations de protection animale. Cela ne concernera pas les NAC, tels que les lapins et cobayes.

« C’est une victoire qui concrétise un mouvement déjà amorcée par de nombreuses enseignes

 », s’est exprimé Loïc Dombreval, vétérinaire et député, entre autres auteur du rapport sur le bien-être animal.

Qu’est-ce qui a motivé cette décision ? un « sevrage trop précoce des chiots et des chats » vendus en animalerie, « un « approvisionnement par des usines à chiots et chatons », et une « mauvaise socialisation de ces animaux ».

Ne pas interdire la vente en ligne des animaux, mais la restreindre

Pour ce qui est de la vente en ligne et son interdiction, Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, s'est prononcé contre cet amendement. Il a mis en avant le travail des salariés des animaleries et jardineries ainsi que les contrôles opérés, indiquant qu’il faut « sérier les combats » en s’attaquant plutôt aux ventes « au pied du camion ».

Il a donc soutenu un amendement du groupe LREM porté par Aurore Bergé limitant la vente en ligne aux professionnels et aux refuges. Les dons d'animaux resteront autorisés.

Une charte d’encadrement a été signé avec le site Leboncoin. Les annonces devront fournir toute une série d’information sur les chiens et chats proposés à la vente :  numéro d’identification de l’animal, âge, sa race, état de la vaccination… D’autres plateformes Internet comme Facebook ne doivent pas être concernées.

Un certificat de connaissance obligatoire pour les nouveaux acquéreurs

A noter que L’Assemblée nationale a donné mardi soir un feu vert unanime à un « certificat de connaissance » que devra signer tout nouvel acquéreur d’un animal de compagnie. Cela faisant partie des propositions du plan gouvernemental afin de lutter contre la maltraitance animale.

Les débats à l’Assemblée doivent se poursuivre jusqu’à ce vendredi.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123RF

Maltraitance animale

A propos de l'auteur

Claude Pacheteau
Claude Pacheteau > Voir sa fiche
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure