layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Journée de la santé : chiens et chats sont connectés

Journée de la santé : chiens et chats sont connectés

Article publié le : 05/04/2019

Chaque année, le 7 avril, afin de marquer l’anniversaire de la création de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de nombreuses organisations célèbrent la Journée Mondiale de la Santé. L’occasion de souligner que nos chiens et chats peuvent bénéficier désormais aussi d’avancées technologiques grâce aux objets connectés… Leur santé est sous surveillance. Ce n’est qu’un début, car celle-ci (tout comme leur bien-être) compte plus que tout !

Le secteur des objets connectés pour animaux domestiques – chiens et chats - est en plein développement.

Le panel d’utilisation de ces outils intelligents pour tout compagnon à quatre pattes ne cesse de croître. Colliers ou jouets connectés, ils ne sont plus considérés comme des gadgets, mais comme de véritables aides à la gestion de son animal.

Objets connectés : dans l’air du temps

Les objets et outils connectés de toutes les sortes sont dans l’air du temps : en 2021, les prévisions font état de 253 millions d’objets connectés rien que dans le domaine sportif*.

Les animaux domestiques n’échappent pas à la règle et les colliers connectés, distributeurs de croquettes, GPS, balles intelligentes et autre caméra connectée ont envahi le marché.

Certaines sociétés se sont même spécialisées dans ce domaine et planchent sur des innovations « alléchantes ».

Des robots qui surveillent et accompagnent les animaux

Finie la culpabilité de laisser son animal seul quelques heures, un robot s’en occupera à votre place en jouant et interagissant avec lui afin de garder un œil sur lui !

Puces électroniques : les premiers objets connectés

Les premiers objets connectés ont été les transpondeurs d’identification électronique (puces électroniques), reconnus comme technique officielle d’identification au même titre que le tatouage.

Et ce domaine évolue : des sociétés proposent aujourd’hui des puces d’identification couplées à des capteurs de températures.

Apparurent par la suite les colliers GPS, d’abord à destination des chiens de chasse. Leur fonctionnement est simple : le collier dispose d’un traceur GPS et le maître est équipé d’un récepteur ou d'un radar GPS, qui indique les coordonnées du chien en temps réel et peut aider à le retrouver s’il disparaît hors de la vue de son propriétaire.

Certains colliers GPS disposent également d’une application mobile, de manière à suivre le chien sur des cartes interactives grâce à un Smartphone.

Ce type de collier est aujourd’hui répandu chez tous les chiens et est sans doute l’objet connecté qui s’est le plus banalisé ces dernières années. Toutefois, il s’enrichit de nouvelles fonctionnalités via des capteurs qui permettent de traquer l’activité et le comportement des chiens.

Tous ces objets sont généralement reliés à des applications pour Smartphone, voire adossés en susà des sites Web, et le propriétaire est donc informé à distance. Certains requièrent un abonnement mensuel, d’autres sont déjà commercialisés avec un abonnement inclus. 

Des objets connectés qui sont utiles au quotidien

Véritable opportunité pour mieux comprendre et donc prendre soin de son animal, les objets connectés peuvent aussi être utiles au quotidien, pour le nourrir, entre autres. C’est le cas des distributeurs de nourriture intelligents (gamelle connectée), une version améliorée des distributeurs mécaniques, qui permettent même parfois de gérer la distribution alimentaire de plusieurs animaux via un système de reconnaissance de la puce d’identification électronique et la délivrance de la ration adaptée à chaque animal. Mais encore la litière connectée pour les félins afin de changer leur bac.

Dans le domaine des objets connectés, il convient d’étudier tous ces facteurs annexes et de ne pas se fier uniquement à la valeur marchande de l’objet. De même l’autonomie, le poids et l’encombrement (pour un collier), la résistance, l’aspect waterproofsont des variables qui doivent être prises en compte.

Une optique médicale aussi

Aujourd’hui, le champ d’utilisation des objets connectés se développe et de nouvelles finalités sont certainement à prévoir.

Ainsi, SantéVet spécialiste de l'assurance santé animale entend lancer une expérimentation sur plus de 500 chiens, afin d’évaluer la pertinence des colliers connectés traqueurs d’activité en termes de prévention de certaines affections.

A terme, ces colliers pourraient donc être utilisés en tant qu’outils prédictifs et équiper tous les chiens assurés. Ce type de collier permettra de suivre un chien déjà malade, éviter aussi toute récidive… cela en prenant les devants. Une assurance santé pour les chiots peut permettre de faire face aux frais vétérinaires et de gérer ainsi le budget santé de votre compagnon. . 

Les programmes sur ou utilisant les objets connectés se développent ; des dispositifs médicaux portables qui permettent de suivre l’activité et le comportement de l’animal : temps de sommeil, activité physique, comportement de grattage, etc.

Le secteur vétérinaire est un domaine dans lequel les objets connectés à visée médicale se développent même si le marché est pour l’instant contraint par une supervision ordinale (la profession vétérinaire est une profession réglementée qui doit répondre à un code de déontologie) et le spectre d’une sur-réglementation quant à la diffusion des données collectées par les objets qui, forcément, risque de bloquer l’innovation.

*Source : conférence de Fiona Gorin, directrice adjointe du Pôle Hippolia, à l’occasion du 24ème congrès de l’Institut du droit équin, en partenariat avec le Pôle Hippolia, le 25 octobre, à Paris, sur le thème « Nouvelles technologies de la filière équine : quels enjeux juridiques ? ».

Objets connectés : quelques mots d’histoire

Historiquement, les objets connectés ou IOT pour Internet Of Thingssont apparus à la fin des années 90 aux Etats-Unis, en lien avec la technologie RFID (Radio Frequency IDentification– Technologie d’identification automatique).

L’IOT désigne des objets électroniques munis de capteurs connectés sans fil qui partagent (via Bluetooth, Wifi …) les données recueillies avec un ordinateur, une tablette ou un Smartphone.

Ces objets sont associés à des algorithmes qui transforment les données collectées en informations compréhensibles et utiles pour les utilisateurs.

Ce phénomène a pris de l’ampleur dès 2007 et l’apparition des Smartphones et notamment du premier IPhone.

Une intelligence artificielle ‘’apprenante’’…

L’acception d’intelligence artificielle est encore plus ancienne puisqu’elle est apparue pour la première fois, toujours aux Etats-Unis, en 1956. Mais elle a évolué pour devenir une intelligence artificielle apprenante et équiper les objets connectés.

Depuis, ces objets ne cessent de se diversifier et ont investi le domaine animalier, en commençant par les animaux de production (vaches laitières) puis en s’étendant aux animaux de compagnie et aux chevaux.

S’ils ne restent que des aides à la décision et ne constituent pas une finalité en soi, ces outils sont une aide à la gestion des chiens et des supports intéressants dans le domaine des loisirs et de la recherche.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : 123rf

Remerciement : Maud Lafon, vétérinaire 

Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure