Claude Pacheteau

Existe-t-il des races de chats hypoallergéniques ?

Éternuements, yeux qui piquent et/ou qui coulent, difficultés respiratoires lors de la présence ou au contact d'un félin : vous faites peut-être partie des personnes allergiques aux chats. Dans ces conditions, est-il possible d'envisager de vivre avec un petit félin à vos côtés et dans quelles conditions? La solution peut être de s'orienter vers une race de chat hypoallergénique. Voici celles qui vous conviendraient le mieux dans ce cas et quelques conseils pour bien vivre aux côtés d'un matou... de tous poils !

Des races de chats hypoallergéniques

Certaines races de chats produisent moins d'allergènes que d'autres. Ils sont ainsi "classés" dans la catégorie des chats dits hypoallergéniques. 

Aucun chat n'est totalement, à 100 %, hypoallergénique. En fait, certaines personnes vont être tout de même sensibles à certaines races de chats dites hypoallergéniques alors que chez d'autres cela va leur permettre de cohabiter avec un félin sans en connaître les désagréments de l'allergie.

En dehors des races de chats hypoallergéniques, produisant une faible quantité d'allergènes il y a également des facteurs à prendre en compte qui sont sont à l'origine d'une production plus importante d'allergènes. C'est le cas, par exemple :

- des mâles, qui produisent plus de sécrétions allergènes que les femelles.

- Des mâles non castrés, qui en produisent plus que ceux qui le sont.

- Des chats noirs qui produisent davantage d'allergènes que ceux de couleur claire.

- Les chatons produisent moins d’allergènes que les adultes. 

Quels sont les chats hypoallergéniques ?

Quelles solutions envisager lorsque l'on est allergique aux chats ? Il en existe. Tout d'abord, en cas de symptômes, il est prudent de consulter un médecin ou un allergologue pour confirmer le diagnostic. En dehors des mesure d'hygiène, un traitement médicamenteux peut être mis en place ou bien encore une méthode de désensibilisation.

Ensuite, la solution est de choisir son petit compagnon parmi les races de chats hypoallergéniques. Dans cette catégorie, vous trouverez facilement un chat affectueux, câlins, joueur, "roublard"... Un chat agréable à vivre qui vous comblera.

Les races de chats qui ne provoquent pas d'allergie

Voici parmi les races de chats celles hypoallergéniques vers lesquelles vous pourrez orienter votre choix si vous êtes à la recherche d'un petit compagnon. Comme nous vous l'avons déjà préciser, le chat à 100 % hypoallergénique n'existe pas. Mais ceux-ci produisant oins d'allergène conviendront mieux au personnes allergiques.

Le Devon Rex

Le Devon Rex a la particularité, en plus de faire partie des chats hypoallergéniques, de compter également parmi ceux perdant le moins leur poil. Doux et affectueux, il n'est pas adepte de la solitude et a donc besoin d'un maitre présent pour lui.

Le Sibérien

Il ne faut pas se fier à son poil dense. Le Sibérien est la race de chat la plus hypoallergénique qui soit du fait de sa basse production de protéine Fel d1. Bien entendu, certaines personnes peuvent y demeurer toutefois sensible en fonction de leur niveau d'allergie.

Le Javanais

Le Javanais, aussi appelé Oriental Longhair ou Mandarin, est non seulement hypoallergénique mais facile d'entretien malgré son poil mi-long. Il est réputé pour être actif et vif.

Le Bleu Russe

Le Bleu Russe est un chat qui possède une fourrure à double épaisseu. de ce fait, il secrète peu de protéine fel d1. Par ailleurs, il perd peu de poils, ce qui peut être mieux toléré par les personnes allergiques.

Le Bengal

Le Bengal est un chat facile d'entretien avec une faible production d'allergène. Son aspect sauvage est par ailleurs séduisant !

Le Balinais

Le Balinais avec son poil mi-long, a une mue peu abandonate. Très câlin et proche de son maître, il convient aux amoureux des chats à tendance allergique. Il ne faut pas se fier à son poil long car il produit en fait peu d'allergène lui aussi.

Le Sphynx

Ce n'est pas parce qu'il n'a pas de poils que le Sphynx ne sécrète pas de protéine Fel d1. Mais c'est son côté "nu" qui lui permet de compter parmi les races de chats de cette catégorie. En tout cas son look le rend hors des commun.

On peut également cité le chat LaPerm qui avec sa texture frisée perd moins de poils que ses congénères. Peu connu, ce chat qui se plait à l'intérieur existe en deux variétés : poil mi-long et court.

Combien coûte un chat hypoallergénique ?

Le prix d'un chat faisant partie des races hypoallergénqiues ne sont ni plus chères ni moins chères que d'autres. Tout va dépendre de la lignée d'où ils sont issus et de leur "rareté".

Par exemple le prix d'un chat de race un Bengal peu aller jusqu'à 3 000 € avec un prix de départ aux alentours de 1 000 €. Pour un chat plus répandu comme le Sibérien par exemple, la fourchette de prix (à titre indicatif) se situe entre 800 et 1 600 €, entre 600 et 2 500 € pour le Bleu Russe. Le prix d'un Balinais quant à lui oscille aux alentours des 500 €. En fait de nombreux critères sont à prendre en compte : la lignée dont l'animal est issu, l'existence ou l'absence d'un pedigree, voire la couleur parfois... 

Avant de franchir le pas, il faut bien prendre en compte le prix de l'animal mais aussi du budget qu'il faudra y consacrer. Souscrire une assurance santé pour chat permettra de lui offrir les meilleurs soins possibles en cas d'accident et/ou de maladie et d'être remboursé jusqu'à 100 % des frais vétérinaires tout au long de sa vie.

Où acheter ou adopter un chat hypoallergénique ?

Et à ne pas douter, vous trouverez facilement le compagnon de vos rêves tant de par leur physique que leur caractère. L'essentiel est de se donner le temps, dans l'idéal de visiter plusieurs élevages ou particuliers passionnés avant d'arrêter son choix.

Le chaton inscrit au LOOF (Livre officiel des origines félines) est à privilégier, ce qui permet de garantir sa traçabilité et de connaître ce à quoi il va ressembler en grandissant.

Il reste également la possibilité dans certains cas d'adopter un chat abandonné, ce qui lui permettra de trouver un foyer aimant et commencer une nouvelle vie auprès de maîtres dignes de ce nom.

Comment faire quand on est allergique au chat ?

chat et allergies

Les chats sont-ils les principaux responsables des allergies dues félins ? Si l'on en croit des études, près de 2,5 % de la population présente une allergie aux animaux domestiques et le chat arrive en tête bien devant les allergies dues au chien qui sont pour leur part moins fréquentes.

En fait, ce ne sont pas les poils de chat à proprement parler qui sont responsables de problèmes chez les personnes allergiques aux chats. C'est une protéine que l'on trouve à la surface des poils de chat qui est en cause : la protéine fel d1.La protéine fel d1 peut également être expulser avec l'urine du chat.

Au contact d'un chat, l’allergie au chat n'est pas systématiquement immédiate. Elle peut se déclencher très longtemps après le premier contact avec l’allergène, de plusieurs mois à plusieurs années. Les symptômes sont variés et les principaux observés sont le plus fréquemment :

- des éternuements,

- des larmoiements,

- des irritations oculaires,

- une congestion nasale,

- voire même dans certains cas des réactions urticaires.

Avoir un chat lorsque l'on est allergique reste tout de même tout à fait possible et envisageable. L'allergie au chat est celle aux animaux la plus fréquente. Les symptômes sont nombreux et prendre rendez-vous et consulter son médecin traitant ou un allergologue est le seul moyen de déterminer avec certitude la cause de l'allergie et de la traiter avec les solutions existantes.

Quels traitements en cas d'allergie au chat ? 

Divers traitements sont possibles qui varient en fonction de l'intensité de l'allergie. Il est essentiel de prendre rendez-vous et consulter le médecine traitant ou l'allergologue avant d'entreprendre tout traitement contre l'allergie au chat.

Les antihistaminiques font partie des traitements permettant de lutter contre l'allergie au chat. Leur efficacité des antihistaminiques varie en fonction des individus et des symptômes. 

La désensibilisation, ou immunothérapie spécifique d'allergène, est une méthode thérapeutique ayant pour v-but de réduire la sensibilité de l'organisme à un allergène spécifique. 

La désensibilisation s'effectue généralement en administrant des doses croissantes de l’allergène.  Cela s'opère soit par injections sous-cutanées, soit par voie sublinguale. Le traitement peut durer plusieurs mois et nécessite un suivi médical régulier.

Les comprimés anti-allergiques sont quant à eux utiles lors d'une réaction allergique aiguë, tels que les symptômes causés par une allergie au chat. Pour une efficacité optimale, la prise doit se faire dès premiers symptômes. Ce type de traitement ne guérit pas l'allergie, mais aide à en réduire les symptômes.

Existe-t-il des remèdes naturels ?

Les solutions pour soulager les symptômes

Outre les médicaments, il existe plusieurs remèdes naturels pour soulager les symptômes de l'allergie aux chats.

- La tisane : connue pour ses effets apaisants, elle peut être bénéfique en cas de toux ou d'éternuements.

- L'huile de poisson, la quercétine, la broméline et la papaïne : ces éléments ont des propriétés anti-inflammatoires et peuvent aider à réduire les symptômes.

- L'argile : utilisée comme un cataplasme, elle peut soulager les réactions cutanées.

- Les plantes : le fenugrec, le poivre de Cayenne, l'euphraise et le marrube sont des remèdes traditionnels pour les symptômes de l'allergie.

- L'homéopathie : certains traitements homéopathiques peuvent être efficaces pour soulager les symptômes.

Les huiles essentielles : à utiliser avec précaution

Les huiles essentielles peuvent être d'excellents alliés pour lutter contre les allergies aux chats. Cependant, il est crucial de les utiliser avec précaution pour éviter tout risque d'intoxication ou d'irritation, tant pour l'homme que pour l'animal. En effet, certaines huiles essentielles peuvent être toxiques pour les chats. Il est donc important de toujours vérifier leur innocuité avant de les utiliser. Par exemple, l'huile essentielle de menthe poivrée ou de tea tree doit être évitée.

Parmi les huiles essentielles recommandées, l'huile essentielle d'Eucalyptus est particulièrement efficace pour dégager les voies respiratoires lors de crises allergiques. Elle est souvent utilisée en complément d'autres huiles essentielles pour augmenter leur efficacité.

L'huile essentielle de Thym à linalol est également conseillée pour ses propriétés immunostimulantes et anti-infectieuses. Elle aide à booster les défenses immunitaires et à lutter contre les réactions allergiques.

Enfin, l'huile essentielle d'estragon peut aider à diminuer les symptômes d'une allergie aux chats. 

Il est conseillé de consulter un professionnel de santé avant de commencer tout traitement naturel.

Vivre avec un chat lorsque l'on est allergique, c'est possible 

Vivre avec une allergie au chat tout en partageant son quotidien avec cet animal n'est pas une tâche facile, mais elle est tout à fait possible. Outre les traitements médicamenteux et/ou naturels, certaines mesures d'hygiène doivent être mises en place. 

En effet, adopter une bonne hygiène de vie peut faciliter la cohabitation avec un chat pour les personnes allergiques. Cela inclut :

- L'aspiration régulière : utilisez un aspirateur équipé de filtres HEPA pour éliminer efficacement les allergènes présents dans la maison.

- Le choix des revêtements : privilégiez les surfaces lisses et dures qui retiennent moins les allergènes que les textiles.

- L'entretien de la litière : évitez le contact direct avec l'urine du chat qui peut être porteuse de substances allergènes. Si possible, faites-vous remplacer pour le nettoyage de la litière.

allergie brosser le chat

- Le toilettage du chat : pensez à passer un linge humidifié à l’eau tiède sur le pelage de l’animal une fois par semaine pour limiter les allergènes.

- L'aération du logement : aérez votre domicile matin et soir, en complément, l'utilisation d'un purificateur d’air peut être envisagée.

- La limitation des contacts: évitez d'avoir des contacts trop rapprochés avec l'animal, et interdisez-lui l'accès à certains lieux comme la chambre et de dormir sur le lit.

Ces mesures aideront à minimiser la présence d'allergènes et à rendre la cohabitation avec le chat plus agréable pour les personnes allergiques.

 

En conclusion :

On peut devenir allergique au chat du jour au lendemain, à n'importe quel âge. I existe des traitement contre l'allergie au chat. Avant toute chose, il est essentiel de consulter son médecin généraliste ou un allergologue. Enfin, des mesures d'hygiène devront être mises en place pour réduire les risques d'allergie. Il sera alors toute à fait envisageable de cohabiter avec vote animal de compagnie. 

 

Santévet

Leader de l'assurance santé animale

Photos : 123RF