layout/navbar/fr_FR/fr_FR/editoArticle/

L'actu des animaux

Actualité

Deux minutes : c’est le temps de la mémoire du chien !

Deux minutes : c’est le temps de la mémoire du chien !

Article publié le : 22/06/2019

Une mémoire d’éléphant : ce n’est pas ce que partagerait le chien. D’après une étude, sa capacité à se souvenir s’établirait à 2 minutes ! Etonnant quand on vit aux côtés d’un chien et que l’on constate au quotidien sa faculté à se souvenir de certaines choses.

Selon un étude scientifique de l'Université de Stockholm (en date de 2014), relayée par National Geographic et reprise dernièrement par huffingtonpost.fr les chiens auraient une mémoire de… 2 minutes.

Pour parvenir à ces conclusions, l'équipe de scientifiques dirigée par l'éthologue Johan Lind, a comparé 25 espèces d'animaux différentes vivant en captivité (chiens, dauphins, abeilles ou encore pigeons…).

A chaque animal a été présenté un symbole sous la forme d’un cercle rouge. Celui-ci a ensuite été dissimulé. Puis, après un certain laps de temps, ce symbole a été remplacé par un autre (carré bleu).

Pour obtenir une récompense (de la nourriture), l'animal devait indiquer le premier symbole vu, ce qui permettait alors de tester sa capacité à s'en rappeler.

Pour les chercheurs, les animaux ne se rappellent pas d'événement précis. Mais gardent toutefois les informations utiles à leur survie.

« Les résultats nous disent que les animaux ne se souviennent pas sur le long terme d'événements arbitraires », explique ainsi Johan Lind.

« Nous pensons que cette capacité est unique chez l'homme », poursuit-il, rapporte Johan Lind. 

L’animal en manque de « mémoire épisodique » ?

L’homme pour sa part utilise une mémoire dite épisodique ; celle-ci ferait défaut aux animaux pour réussir le test sur une longue durée.

Cette mémoire permet à l'homme de se rappeler certaines choses pendant de longues périodes, avec leur contexte. « Plusieurs animaux ont beau avoir de lointains souvenirs, ils n'utilisent pas ce type de mémoire », peut-on lire dans l’article.

Malgré tout, les résultats de cette étude doivent être interprétés avec précaution selon les auteurs. Car effectivement, « les espèces testées ont très bien pu s’accommoder à la vie en captivité, dans un laboratoire pour certaines, tandis que d'autres non ».

Source : huffingtonpost.fr

 

Odeur : une source de mémoire pour le chien et le chat

L’odeur, pour le chien et le chat, agit un peu comme la « madeleine de Proust ».

« Cette odeur est liée à l'émotion, qui elle-même active la mémoire. L'odeur fonctionne donc comme une madeleine de Proust pour les chiens et les chats", expliquait le Dr Valérie Dramard, vétérinaire comportementaliste, sur France TV Info.

L'animal de compagnie identifie son maître comme un "être d'attachement".

« Plus l'attachement est précoce, plus il sera tenace », précisait encore le Dr Valérie Dramard. Et « pour que l'attachement se développe, il faut que le maître soit là.»

Si le chien n’a pas l’appréhension du temps qui passe comme nous le percevons nous-mêmes ne se rend pas vraiment compte du temps qui passe, il n’en reste pas moins que des habitudes s’installent.

Celles-ci sont liées à l’éducation reçue. Mais elles dépendent aussi de sa propre horloge biologique.

Le chien ou le chat est donc capable de savoir à quelle heure ont lieu les repas, les sorties, etc.

Dans le cas du changement d’heure (passage à l’heure d’hiver ou à l’heure d’été, il n’est d’ailleurs pas rare de constater que les chiens et chats mettent un certain temps à s’adapter à ce changement.

Le chien dispose de 3 sortes de mémoire : affective (en rapport avec la relation qu’il tisse avec son maître et qui rythme les différents moments de la journée, et les moments ‘’plaisants en particulier) ; la mémoire mécanique (comme chez le chien de chasse par exemple) ; et la mémoire dite associée. Celle-ci s’établit sur la base d’une attitude ou d’un ordre ou encore mot déterminé et qui va déclencher une action précise. La mémoire associée, enfin, correspond à la faculté de relier un geste à un mot (ordre du maître) et donc d’exécuter un geste déterminé après un mot déterminé.

Ces 3 types de mémoires expliquent que certains chiens peuvent donc être entraînés à des tâches précises (chiens de travail, chiens auxiliaires de vie, chiens d’assistance, etc.).

En tout cas, les maîtres proches de leur chien au quotidien ont pu remarquer effectivement que l’animal se souvient bien de là où il a caché un de ses trésors enfouis par ses oins (os, croquette….) ou de l’endroit ou du moment où va lui être distribué une récompense (friandise).

 

Une mémoire d’éléphant : et pourquoi ?

Si dans le langage courant on évoque une « mémoire de poisson rouge » quand il est question de ne rien se souvenir, à l’inverse, on parle de l’éléphant, qui serait doté d’une prodigieuse mémoire.

« Les éléphants ont de la mémoire parce qu'ils ont une longue vie - jusqu'à 60 ans -, parce qu'ils sont extrêmement sociaux, et parce qu'ils ont besoin de transmission de connaissances, notamment pour conduire le groupe aux points d'eau », expliquait pour sa part Marie-Claude Bomsel, vétérinaire dans une émission diffusée sur France 2.

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal

Photo : Fotolia

Friandise Chien d’assistance
Partagez cet article

Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie !

Je l'assure